Accouchement ℒilas-ℬeℓℓe

Cet article je l'écris mais je n'encourage pas les jeunes mamans à le lire.

Chaque expérience est unique! Chaque femme est unique, chaque grossesse, chaque bébé. On ne peut comparer, nous ne sommes jamais assez préparées aux caprices de la vie et au déroulement d’un accouchement.

J’ai couché sur page blanche virtuelle l’accouchement de Ꮥienna-ℛose, un accouchement harmonieux même si mon projet de naissance n’a pu aboutir, j’en garde un souvenir doux et paisible (pour pas dire fantastique et idéal ♡ ) . Je ne pouvais rêver mieux, un travail efficace qui avance très vite, un accouchement rapide sans encombre malgré le cordon autour du cou… Un papa timide, ému et dépassé par le lot de nouvelles émotions… Un bébé parfait qui tête directement, qui ne pleure jamais et prend du poids en un temps record.

POuR ℒilas-ℬeℓℓe, tout s’annonçait de la même façon à quelques nuances près.

MOI!

J’avais lu des récits de mamans que je suis sur les réseaux et où l’accouchement n’était pas des plus faciles… Ça a trotté dans ma tête… Sans doute un peu trop…

Armée de mon homéo ( mais si je t’ai bassine avec cela), j’étais cependant rassurée… Confiante de par ma propre expérience d’il y a deux ans 🙂 mais pas tout à fait… et si quelque chose clochait?

On ne peut rien prévoir à l’avance… Pas même seigneur Gyneco, c’est pour dire 😅

Mon histoire:

Nous sommes le lundi 21 août 2017. J’ai demandé à ℒilas-ℬeℓℓe de venir soit le lundi soit au plus tard le mardi POuR que nous puissions fêter l’anniversaire de sa grande soeur (3 jours plus tard ➳ le 25) OU de venir à partir du 26 ✨.

C’est la nouvelle lune et en plus c’est l’éclipse lunaire…

Je suis chez belle-maman (depuis presque 15 jours Car je veux accoucher dans une maternité précise, j’assume mon côté relou).

La nuit est tombée, et dans le fond je le pressens, elle pousse, bas du ventre douloureux, mais sans plus… Puis voilà le mal dans le bas des reins… Outch, début de travail?

Il est l’heure de coucher Ꮥienna-ℛose (22h), mon tendre bebe premier! Je le sens, je la colle, je poste une photo sur les réseaux (snap et insta direct) je la respire, je sais que je vais bientôt être séparée d’elle. Je prépare les derniers sacs, trousse de maquillage, dernières culottes sèches (ouais Car de cette taille j’en ai pas 30009), de la monnaie, check du reste.

Ma soeur au bout du fil, je perds les eaux! Ohhhhh ben moi qui imaginais en mettre partout c’est loupé, un peu, beaucoup, un peu selon mes mouvements mais pas si terrible que cela…

Je réveille belle maman… j’appelle mon père.. Merde je dois appeler ma grand mère j’ai sa voiture en prêt (la mienne est restée à notre appart vu qu’on m’infantilise depuis cette fin de grossesse). Mon père démarre, ma belle-mère garde Ꮥienna-ℛose donc change de chambre au cas où elle se réveillerait de la nuit.. j’ai le cœur en miettes je n’ai pas eu le temps de lui expliquer que maman partait à la maternité, qu’elle allait rencontrer sa petite soeur et tout ce que j’avais mis en place pour finaliser cette préparation que j’aiguise depuis de longs mois… Ma douce, je m’en vais pour une autre douce, mais vous serez vous deux, toujours mes priorités, dès mon retour je serai encore plus maman Louve.

Je prends la route, je vais chez ma grand mère à 7 Minutes, avec cet essuie saumon coincé sous les fesses pour éviter de baptiser à tout jamais cette voiture qui n’est pas la mienne. Ma grand mère est là en robe de chambre, elle me prend les mains et me souhaite que tout se passe bien. Il fait noir, mais dans ses yeux on peut le voir, elle stresse… Mon père est déjà là, avec ma belle-maman, tous les deux excités mais le père est un peu (beaucoup) stressé…

Vincent est en chemin (2h de route). Je croise pour ne pas accoucher dans la foulée…

Il est minuit, le monito est terminé, col à 2.

Il n’est pas 2h Vincent est là, il est beau, il a les traits tirés. Un gamin à peine réveillé. Je lui propose de dormir un peu… je contracte… La sage femme revient me voir et col bloqué à 2, 1h, 2h… les contractions s’accentuent, je fais du ballon, je marche, je caresse mon ventre (ma fille?), je lui parle et je me rassure. Il fait nuit, il pleut… Je rêvais d’accoucher la nuit!

Les contractions sont toutes les 1min30!! J’ai mal, mon corps qui se raidit, je continue à faire du ballon, seul endroit où j’arrive à respirer et à ❝maîtriser❞. J’appelle la sage-femme, col bloqué à 2.

Ahhhhh mais je t’ai pas dit!! Moi la blonde désemparée qui a cherché dans chaque sac qu’elle a emporté! L’homéopathie n’est pas avec moi…. Mon amie l’angoisse elle par contre s’est invitée à la fête…

Col bloqué à 2! Et il ne bouge pas, ℒilas-ℬeℓℓe va bien, moi je fatigue il est 9h du matin… Je vais donc accoucher en plein jour! Le travail a commencé à 19h la veille.

L’équipe revient et m’annonce qu’il va falloir aider le travail, qu’il faut éviter que ℒilas-ℬeℓℓe soit en souffrance fœtale, qu’elle n’a plus de liquide amniotique, et qu’il ne faut pas la fatiguer plus. La pauvre elle pousse, elle pousse et se heurte à ce fichu col qui ne s’ouvre pas…

Je baisse les bras… Je ne voulais pas passer par la voie médicamenteuse mais ma fille est ma priorité alors mes principes je les révise. J’accepte et je panique un peu. Je sais que ça va être plus douloureux! Au bout de la troisième vague de 20 Minutes (où on augmente les doses) je n’arrive plus à gérer… tout va trop vite, je ne sais plus respirer. Je panique. Vincent désemparé… Bye le projet de naissance!

Échec: je demande la péridurale.

Le col s’ouvre! Il était temps!
Il s’ouvre très vite du coup, la péridurale commence son effet…

Et là c’est le début du vrai stress.

Mon corps ne supportant pas les médicaments ma tension baisse. Je me sens mal, j’ai envie de vomir, je tremble à tel point que cela m’effraie, je veux dormir, je lutte pour mes paupières, je le regarde lui comme pour m’excuser. Dans ma tête tout tourne, comment vais-je faire.

Je lui demande si ma tension est bonne, 6,4! Ma tension est de 6,4 on appelle les sages-femmes, Elles appellent l anesthésiste. Je le vois, tout le monde se presse, on me parle, je lutte et je sombre en même temps. Trop de sentiments… j’ai oublié ℒilas-ℬeℓℓe, concentrée sur mon état j’ai oublié mon bébé!

On tente plusieurs choses, ma tension remonte vers 8 pour retomber aussitôt à 6… L’équipe est formidable, ils sont francs et en même temps bienveillants.

Dilatation complète!

Bordel! Mon bébé va sortir!!! Je me sens mal, je m’excuse auprès de Vincent et je fonds en larmes! Je vais pas y arriver, et si je mourais ici là maintenant… Ne plus revoir Ꮥienna-ℛose… Ne jamais connaître ℒilas-ℬeℓℓe… Il s’énerve et me booste, a presque m’engueuler. Je me sens tellement faible entre les vomissements et cette envie de fermer les yeux, je me sens dépourvue de force!

Rien n’est plus mortel qu’une idée. J’avais appréhendé mon accouchement, même si j’étais prête, mon homéopathie oublié m’a donné un coup de massue! Je n’aurai pas dû lire d’autres récits d’accouchement et pourtant à Ꮥienna-ℛose ça m’avait boosté…

Puis la vie a repris ses droits et l’espoir à suivi, la confiance s’est faite timide mais elle n’était pas loin. Je me suis mise à penser à ma fille! À nos filles. Mais surtout à ℒilas-ℬeℓℓe qu’il fallait sortir! Et puis il y avait LUI, fort et rassurant, anxieux et aimant.

Poussez!

6,4 de tension, je pousse comme je peux et ma tension remonte, comme si mon corps avait compris l’enjeu. Je m’accroche, et lui fait tout! Il m’aide, je le sens, il a peur, son corps contre le mien, ses bras qui me soutiennent je reprends des forces MAis c’est pas la joie! Entre deux poussées je suis au bord de l’évanouissement, j’ai mon bac à vomito contre mon visage et contre celui de l’homme aussi, il a du galéré le pauvre. Niveau glamour on repasse, je tremble toujours autant, je meurs de froid. Mais il est là son souffle sur mon visage, et sa voix qui m’encourage.

Poussez!

On y retourne! J’oublie de respirer calmement! Je suis épuisée comme je n’ai jamais été! Je respire, je respire!

Je suis désolée monsieur, vous ne pouvez pas couper le cordon!

ℒilas-ℬeℓℓe avait le cordon autour du cou, rien de grave en soi, il a juste fallu être très réactif pour éviter les complications.

J’ai tout donné lorsque j’ai senti qu’elle était là, qu’il fallait que je la sorte, qu’il fallait que je la rencontre. Qu’il fallait que je vois qu’elle au moins était en forme.

Petite fille toute bleue… Et dire que tu as failli t’appeler ℒilas-ℬℓue… arf!!! Tu es là, tu pleures…. je te palpe, je vais mieux! La vague d’amour est arrivée comme une décharge électrique! Le stress et l’amour qui s’entremêlent et tout le reste qui ne s’explique pas! Comme pour ta soeur, petit amour, c’est mon cœur qui en a pris plein les ventricules. En amour total, étonnée de ne pas voir la tête de Ꮥienna-ℛose mais bien ta bouille à toi. Se rencontrer, faire ta connaissance. S’apprivoiser et ne même pas se poser de questions sur ce que l’on ressent. La chair de ma chair, mon sang, mon enfant!

L’euphorie… L’amour surtout! Et puis lui a mes côtés..

On y est arrivé
L’un contre l’autre, l’un avec l’autre pour faire naitre notre enfant.

Je n’aurai pas su accoucher sans toi, tu as été ce phare dans la pénombre. Tu as été mon guide, tu as été un roc, tu t’es tellement impliqué dans cet accouchement! J’ai tellement eu peur de ne plus te revoir, j’ai tellement eu peur de décevoir ceux que j’aime!

J’ai tellement eu peur et je sais que toi aussi!

Je t’aime de tout mon cœur, je crois que cette naissance a renforcé et a changé tant de choses… Les consciences s’élèvent, les évidences se lèvent, c’est mon cœur en éveil reconnaissant.

Ꮥienna-ℛose a fait de nous une famille comme le dictionnaire l’indique, ℒilas-ℬeℓℓe a soudé cette famille.

Nous sommes 4 et je suis heureuse d’être rentrée à la maison. J’ai délaissé l’homéopathie si quelqu’un les veut ➳ les tubes sont neufs … ahaha

Je profite des miens et rien n’est plus important.

Chaque histoire est différente.

Le bonheur est au rendez-vous et c’est ce qui compte, à revivre, je ne changerai rien! ♡

Publicités

18 commentaires sur “Accouchement ℒilas-ℬeℓℓe

  1. J’avais hâte de lire ton récits, et au final, je me dis que j’aurais peut-être du attendre… Je suis contente que tout se soit bien terminé, tu as géré comme une chef, enfin, VOUS avez géré comme des chefs ! Je vous envoie de gros bisous ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Toutes nos félicitations pour cette pitchoune 🙂

    A te lire, cela a dû être un moment « spécial », et je lis que tu l’as bien vécu…

    Plein de Bisous à ta Pitchoune, sa grande soeur et aux Parents 🙂

    0 bientôt, peut-être en Sud-Ouest de la France 😉

    Aimé par 1 personne

  3. La curiosite ma eu!!! Et je naurai pas du… tellement fiere de toi en tout cas ma moumoune!!! Ma hantise mourir laisser ma fille qui maura connu seulement 2 annees et mon fils lui jamais ou perdre mon fils… allez ca va le faore je reste positive lol. De gros bisous ma moumoune ma maman power ❤❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s