Je ne céderai pas à la mechanceté.

 « La méchanceté est l’expression de l’amertume des gens qui n’ont pas pris soin de leur souffrance. » MARSHALL B.ROSENBERG

Je ne céderai pas à la méchanceté. Ce n’est pas une faiblesse au contraire.

Il est normal de pouvoir être blessé.e par certaines paroles ou par certains comportements. Il y a plus d’impact selon de qui ça vient.. 

S’il est vrai qu’une personne a le droit de ne pas être en accord avec mes convictions ou mes attitudes, elle n’a pas forcément le pouvoir d’impacter mon « moi ».

J’ai le choix de laisser les paroles m’atteindre ou pas. 

J’ai le devoir de savoir qui je suis et donc de trier l’information.  

Je suis responsable de mes émotions pas celles des autres. 

Avant j’aurai été en colère … 
Aujourd’hui j’ai de la réelle compassion pour ces gens belliqueux. 
Il suffit juste de changer son angle de vue et de se mettre à la place de l’autre.
Il n’est pas donné à tout le monde de se remettre en question et de pouvoir accepter. 
Souvent la personne médisante qui se trouve en face se retrouve dans une position de souffrance (légitime ou non, une émotion est toujours légitime quand nous la ressentons, ce qu’on fait de cette émotion nous est propre).

Notre manière d’agir est le reflet de ce qui se passe au fond de nous. 
Suis-je réductible à l’interprétation que l’autre fait de moi? J’ai décidé que non car rien n’est plus fort qu’une idée. 

J’ai décidé il y a peu que ce qui me chagrinait hier, ne me chagrinerait plus ni aujourd’hui ni demain… Je recule et je remercie le

fait de ne pas entrer moi même dans cet état d’esprit qui me

ferait subir et aurait des conséquences dans la vie de ceux qui m’entourent, inévitablement. 

J’ai envie de partager ma joie, l’amour, et de consacrer mon temps à des personnes qui en ont le mérite. J’éduque mes enfants en ce sens, c’est donc le cap que je m’impose et même si parfois j’échoue car nul n’est parfait, je me réaiguille afin de m’aligner.

J’ai perdu assez de temps pour des gens qui remplacent les autres trop facilement. Pour des gens qui vous disent que vous êtes le monde alors que vous représentez, l’instant d’après, le néant. 

La bonté est la clé. 

Je pense que répondre par le positif annule le négatif et empêche ce poids de s’installer dans notre esprit, dans notre cœur dans notre tête. Je pense que c’est une façon intelligente de réagir même si nous sommes tous différents et n’avons pas la même capacité à canaliser. Je n’ai pas la prétention d’affirmer que c’est facile, mais ça en vaut la peine au vu de la sérénité que cela procure.

Si l’autre pense avoir raison en proliférant certains mots, je sais au fond de moi que cette personne a tort. Ni plus ni moins. 

Je pense qu’on a le choix de cultiver l’ombre ou la lumière. Qu’on a le choix de cultiver le bon ou le mauvais. 
On naît neutre. 
Nous ne le sommes plus en grandissant. 
La vie, l’expérience (ce que les hommes appellent leurs erreurs), le caractère, la spiritualité… Tout est question de choix, de voie… 

Je ne dis pas que l’on ne doit rien ressentir. Je ne dis pas que les choses ne me

touchent pas … 

J’affirme juste que je prends du recul face aux situations, face aux comportements, face aux dires, face aux manquements, face aux gens, que je prends de qui cela vient. Que je me connais mieux que quiconque et que j’ai promis de ne plus me saboter ou laisser quiconque le faire. 

Je sais ce qui est vrai ou faux et je n’ai rien à prouver aux autres, encore moins à ceux qui ne me veulent pas du bien. 

Je fais partie de ceux-là qui croit en la magie de la vérité. 

La vérité la voilà… Elle se sait TOUJOURS. Un masque peut briller de1000  feux … Mais la couleur finira par s’écailler. 

La vérité est brute et trop puissante pour ne pas ressortir. J’ai confiance en la vie, au karma, aux sentiments veritables.  

Je ne céderai ni à la méchanceté ni à l’appel de la bassesse.    

Prendre de la distance, c’est prendre de la hauteur et c’est se respecter . 

Ce que la bouche s’accoutume à dire le cœur s’accoutume à le croire.

Nous valons mieux que quelques bribes de dires non?

On ne peut contrôler le comportement des autres. J’ai dû apprendre à gérer mon impulsivité, mes propres failles aussi. Mais rentrer dans un bras de fer occasionne encore plus de mal être, ça n’apporte rien et c’est une perte d’énergie. Dépensons notre énergie a des causes plus nobles, plus vivifiantes, plus importantes… 

Alors je respire profondément, je réfléchis, j’analyse et puis je souris en poursuivant ma vie. Je suis sur mon chemin, c’est le mien, j’y plante des graines, je prends soin de mes fleurs, j’ai réorganisé les pierres, les mauvaises herbes sont coriaces mais elles nous aident à apprécier la beauté du reste…

N’oubliez pas de respirer et encore moins de sourire.

Publié par

Welcome :) Partage d'un quotidien (maman-bébé) naturel, green, bio. Recette healthy pour grands et petits. Astuces et ressentis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s