Mes toutes petites #happybirthday

Nous sommes en Aout,
comme chaque année et ce depuis presque 3 ans,
ce mois m’est doux et si particulier.

 

Le 22 on fêtera la première année si riche de notre petite fille,
1 an d’apprentissage, 1 an qu’on s’apprivoise. 

Le 25 on fêtera le troisième anniversaire de notre grande,
3 ans d’étapes riches.



 

Quand je les regarde, que je regarde leurs yeux, leurs cheveux, leurs façons de se mouvoir de nous appeler, cette façon d’être elles-mêmes.. Je suis fascinée par ce qu’elles dégagent, par ce qu’elles sont.

Chaque jour un peu différentes, chaque jour un peu plus fascinantes.

Je me demande souvent qui elles seront plus tard,
quelles personnes merveilleuses deviendront-elles?

En 2015, lorsque j’ai attrapé Sienna-Rose et que je l’ai posé contre mon coeur, je savais déjà qu’elle avait donné un sens à ma vie, je savais déjà qu’elle possédait quelque chose de magnétique et de magique.

En 2017, lorsque l’on a posé Lilas-Belle contre mon coeur, je savais déjà qu’elle avait bouleversé nos vies, qu’elle m’avait libéré, qu’elle possédait ce je ne sais quoi de merveilleux et de fort.

 


C e   q u e   j e   s a v a i s   a v a n t    d e   l e s   r  e n c o n t r e r ?
C ‘ e s t   q u e   j ‘ a v a i s   c e t t e   f o l l e   e n v i e   d e   l e s   c o n n a i t r e .


 

Deux coeurs purs, deux charmeuses, deux souriantes, deux sauvages, une plus douce une plus espiègle… Elles détiennent ce que la vie n’a pas encore eu le temps de leur enlever, l’innocence, l’insouciance et la beauté de l’âme.

J’ai imaginé tant de choses, tant de parcours, tant de traits de caractères, tant de possibilités… Mais j’étais loin de la réalité, loin d’imaginer qu’elles seront mieux que dans mes rêves.

 

J e   m e   d e m a n d e   s o u v e n t
q u e l les   a d u l t e s   e l l e s   s e r o n t . . .

 

Parfois je me surprends à rêver qu’elles seront féministes, juste un peu, qu’elles seront artistes, qu’importe dans quoi tant qu’elles aiment créer… Qu’elles seront déterminées à aller au bout, au bout des choses, au bout des rêves, au bout pour tout! Qu’elles se lèveront devant l’injustice et qu’elles s’agenouilleront devant la pauvreté. Je me surprends à rêver que pour toujours elles garderont leurs coeurs d’enfants et leurs yeux qui brillent, qu’elles souffleront l’amour partout où elles passent et qu’elles gagneront le respect des passants. Je rêve qu’elles s’élèvent au delà du vent et des tourments, qu’elles s’envolent au gré des saisons vers d’autres horizons. Qu’elles grandissent épanouies mais qu’elles ne grandissent pas trop vite. Qu’elles garderont au fond d’elles, toujours cette étincelle pour les autres, le coeur sur la main pour aider leur prochain. Je sais déjà qu’elles seront généreuses tant elles le démontrent chaque jour à la maison. Je les imagine audacieuses, je les imagine courageuses, je les imagine fortes et belles. Je les imagine brillantes et lumineuses, radieuses et aimantes, je les imagine différentes et rebelles. Je les imagine tant lunaires que solaires

Elles possèdent ce don de vous tirer vers le haut, de vous éloigner du chemin des tristes. Elles possèdent cette positivité et cette furieuse envie d’avancer, de foncer. La vie n’attend pas et elles ont déjà tout compris. Dotées toutes deux d’une hypersensibilité je vais leur apprendre à voir la vie du bon côté. A toujours positiver. Que les orages et les éclaircies peuvent se marier et qu’un ciel tout gris finira toujours pas redevenir bleu. Que le soleil chasse toujours la pluie et que de leur union nait l’arc-en-ciel tout comme elles.

Elles portent le nom d’une fleur, elles sont des graines d’amour qu’elles feront germer autour d’elle.

 

A l o r s   e l l e s   a p p  r i v o i s e r o n t   l e   m o n d e   e t
c e   q u i   l e s   e n t o u r e .

E t   e l l e s   f i n i r o n t   p a r   g r a n d i r.

elles me lâcheront alors la main, et je camouflerais mes larmes.

La fierté prendra le dessus tant je sais que ces deux filles-là je vais les aimer pour ce qu’elles seront, ce qu’elles ont été et ce qu’elles sont toujours.

Elles seront elles et je saurais que depuis le début de notre aventure, lorsque je les caressais au travers mon ventre, j’avais eu raison d’avoir hâte de les rencontrer. Hâte de vouloir les connaitre. Même avant d’en avoir rêvé.

Je les aimerais elles et ce qu’elles auront choisir de devenir.

Je regarderai alors l’avenir avec un soulagement au coeur.

Merci la vie pour ces petits anges qui grandissent au creux de mes bras, au creux de mon cou, toujours tout près de moi. Merci de ces qualités qu’elles possèdent déjà et la santé qui les accompagne.

Mes enfants du crépuscule et de l’aurore qui sentent tellement bon la fleur.

Mes enfants du feu et de la terre, enfants de mes entrailles, enfants cadeaux du présent et du futur, enfants de l’amour et du toujours.

Bon anniversaire
mes petites filles jolies.

 

 

cropped-capture-d_c3a9cran-2017-12-06-c3a0-15-24-09.png

 

Publicités

Chut! Libre. Je parle en silence et pense en suspens

Et…

Si je vous avais menti? Je ne cesse de vous répéter que la vie est jolie… Elle l’est… Je ne cesse de vous répéter que les gens sont bons… Je mens… J’ai une boule au ventre lorsqu’une personne ne répond pas au bonjour innocent que toi, Ꮥienna-ℛose tu lances avec tant de tendresse et de fierté. J’ai une boule au ventre à l’idée qu’un jour je pourrai ne pas arriver à vous protéger… Je n’ai pas la télé distribution, je ne lis pas les journaux, j’évite Facebook et les propagandes, je me renferme dans un monde qui est le nôtre, dans une bulle d’oxygène qui maintient ma respiration.


E S T  –  C E   E G O Ï S T E?


 

Mais voilà, souvent je manque d’air quand on me rapporte ce que quelqu’un(e)s ont fait. La presse me bassine! Je manque d’air car je ne peux tout contrôler et puis ce serait de toute façon mauvais pour vous, pour moi, pour nous.


A   Q U E L   M O M E N T   L’ E T R E   H U M A I N
A – T – I L   P E R D U   L A   T E T E?


 

Vous n’appartenez à personne, et vous n’appartiendrez J A M A I S à personne. Vous êtes libres et ce pour toujours! Libres comme l’air, libres de rêver, libres, vous m’entendez?

Permettez-moi de vous demander pardon, pardon pour les atrocités des un(e)s, pardon pour les folies des autres… j’ai peur à en crever et je vis, bien trop souvent, en apnée… Il m’arrive de dévisager les gens souvent, comme pour indiquer qu’il ne faut pas tenter de s’approcher, comme pour montrer que je suis une louve, pour dissuader quiconque de vous tourner autour. Au fond de moi je meurs chaque jour autant que je vis à travers vous. Heureusement, Je tremble souvent d’amour…

Vos odeurs sucrées, vos voix de miel, vos peaux lactées, vos cheveux caramels.

Je regrette de ne plus posséder cette fougue qui m’emmenait jadis bien loin des humains, lorsque les bulles de ma pensée ne ternissaient pas l’eau calme dans laquelle je baigne. Faut dire lorsqu’on a qu’à penser à soi, la vie est simple. La maternité a ce don de tout compliquer à ce niveau là.

Et si… Oh, veux-tu hein cesser avec tes ❝ si ❞ ?

J’ai perdu en route cette étincelle de l’insouciance et de l’innocence. Mais comme je rêve chaque jour de vous emmenez loin… Loin de ce quotidien trop figé de ces trop nombreux esprits sclérosés! Chaque nuit dans mes rêves c’est de brouillons en chefs d’œuvre que nous vivons, de petites choses, de petits bonheurs, de cette vie idéalisée dans une nature qui nous respecterait et qu on respecterait. Peut-être un jour j’aurai ce courage de tout plaquer, peut être qu’un jour c’est votre père que j’aurai réussi a faire flancher. Je vous le promets, tant que je respire ici bas, je vous promets de faire de mon mieux afin de vous préparer à cette jungle humaine. Qu’est ce que je crève de vous voir si innocentes, si confiantes, si naïves, je vous envie un peu aussi… Vous êtes merveilleuses, n’en doutez jamais!

Mais comment vous éduquer autrement? Je suis une hypersensible, et même si ça fait mal, ça laisse entrevoir l’espoir, il paraît que les gens fêlés laissent entrer la lumière. A voir comment vous brillez, je ne peux qu’être fière! 


A L O R S   J E   M E   R A C C R O C H E…


 

Alors je crois en ces autres mères qui manquent d’oxygène, elles aussi. Je pense à ces autres mères qui tentent d’éduquer positivement, celles-là qui accompagnent et qui montrent le droit chemin, qui tentent de faire tomber les barrières, à ces autres mères qui portent le monde,… Je vous suis reconnaissante et je vous suis solidaire. j’ai envie de leur crier que je les aime d’amour, car grâce à elles, c’est vous qui, plus tard, pourrez respirer à nouveau… Que les petits garçons de votre âge apprennent à respecter les filles. Que les filles de votre âge apprennent à être solidaires, que les êtres humains entre eux comprennent que l’amour vaut mieux que la guerre.

Pour que les horizons dans vos yeux ne me laissent pas de goût amer. Pour que l’espoir dans mon cœur soit pour toujours votre terre… Pour qu’ensemble on sème et cultive l’amour. Pour qu’ensemble on cultive votre bonheur, celui d’hier, celui d’aujourd’hui et surtout celui de demain. Pour qu’ensemble l’avenir d’autres petits humains soit un jour rassurant. Rassurant aussi pour nous vos parents.

Vous êtes ma drogue, la plus pure, la plus enivrante, la plus folle, la plus belle, et même si j’ai la trouille, maman est forte, certes un peu sensible mais forte.

La maternité ça pousse au meilleur comme au pire. La maternité te fait repousser les obstacles, la maternité c’est une solution à chaque problème.

Parce qu’il m’arrive encore de croire en l’être humain. Parce que forcément je vous ai vous devant les yeux à chaque seconde qui coud des ourlets de bonheur à mon cœur. Alors, à l’avenir, en l’espoir, à l’amour vous me forcez à y croire… Encore.

Vous êtes belles d’amour.. Les gens beaux d’amour sont des êtres magiques…

A vous mes fées maison, à mes lunes à vos soleils…

 

M’exploser le coeur #1mois

Je regarde vers le lit et je les vois… Ton papa et ta soeur qui se sont endormis. Cette chambre qui semble bien silencieuse à présent, les cris sont rangés, les pleurs et les rires aussi… Ꮥienna-ℛose prend toute la place et ce soir elle dormira avec nous… (Moi qui était contre le fait de dormir tous ensemble).

Je te serre contre moi. Cette façon si particulière de crier qui t’est propre lorsque tu as faim ou lorsque tu as besoin de contact. Un ouiiiinnn et je suis là.

Tu bois ce doux nectar sucré appelé communément ❝lait maternel❞. Ce soir tu as eu droit à un tajine de pommes de terre + potimarron, je me suis régalée et j’espère que toi aussi. À juger à ta tête le lait te plait.

Tu me sembles si petite… 9 mois où tu as vécu en Moi, 1 mois que tu es parmi nous.. 1 Mois déjà…

Tu es allongée contre moi de part et d’autre de mon buste, je te redresse et dans le miroir dans le fond de la chambre à droite du lit, je t’oberve. J’ai du mal à réaliser… Toi dont la tête tient tout juste dans la paume de ma main ni plus ni moins, au creux de celle-ci contre les lignes si précieuses qui prédisent l’avenir, qui prédisent aussi votre venue… Cette tendresse infinie que je ressens et cette maternité qui fait partie de moi et me rend meilleure. Je te berce amoureusement et embrasse délicatement ta petite tête pleine de cheveux foncés. J’attends patiemment que tu fasses ce rot, je fais les 100 pas et toi, tu es contre mon coeur. Cette façon que tu as de te rouler contre moi tel un petit koala… Tes mains qui s’agrippent et tes grands yeux qui semblent tirer révérence pour rejoindre le monde de Morphée. Cette façon de t’apaiser contre les battements de mon coeur qui chante joyeusement notre chanson d’amour… Cette mélodie qui nous est propre et que seules ta soeur et toi connaissez par cœur. Cette mélodie qui vous a bercé de l’intérieur et qui continue à l’extérieur. Ta petite bouche dodue qui fait la moue et et ce minuscule corps rassuré qui lâche prise dans mes bras aimants.

J’ai envie de te poser Car j’ai envie de me reposer, dormir un peu… À la fois j’ai envie de te garder encore longtemps collée à moi façon koala, je connais ce temps vicieux, et je sais qu’un jour je dormirai à nouveau. Alors qu’importe ces réveils nocturnes, ce sont nos moments à nous deux rien qu’à nous deux… Alors je me surprends à savourer ses instants particuliers… Tu as besoin de moi petit ange alors maman est là, toujours près de toi, jamais vraiment loin.

C’est vers ta soeur que mon regard se perd furtivement du coup. Elle me semble si grande en comparaison. Dire qu il y a deux ans tout pile je faisais exactement la même chose… Elle si petite devenue si grande. Ma ℒilas-ℬeℓℓe, ma douce je t’en supplie prends ton temps… Quelle surprise lorsque je t’ai pesé et que j’ai réalisé qu’en l’espace d’un mois tu as pris 1,4kg… Ton tonus, ton éveil me surprennent… Bien que tu sois une petite fille très sérieuse, tu souris surtout quand tu dors, lorsque je te chante une chanson ou bien quand j’emprunte cette petite voix un peu bête débordante d’amour et de douceur, cette voix là tu l’adores, ça faisait le même effet à Ꮥienna-ℛose…

Je ne cesse d’essayer d’apprendre par cœur tes traits, ces traits qui changent trop vite, ces traits qui me sont inconnus mais que j’aime tellement. La bouche de papa, les yeux de maman, qu’importe tu es magnifique ! Tu es toi et j’attends avec impatience d’en apprendre encore plus sur toi…

Ma douceur sucrée, ma fleur sauvage, mon étincelle.

Un enfant ravive la flamme à l’intérieur de soi, celle qu’on protège et qui parfois s’éteint avec la vie et ses aléas.. Mes filles croyez moi, ma flamme est pourpre bleutée, elle brille et ternit les ténèbres qui étaient dans mon cœur. Mes filles vous m’avez un peu sauvé la vie, puis vous m’avez réconcilié avec ce que je croyais perdu, la famille, la maternité.

J’espère pouvoir être à la hauteur et d adoucir vos vies, de ne pas vous gêner dans vos choix et surtout d’avoir une place particulière à vos côtés… vous me l’accorderez?

Je ne suis pas parfaite, je fais des erreurs, je ne suis pas la maman bienveillante en tout temps, je suis fatiguée parfois, mais je me gave de vous, je vous observe sans cesse, je vous embrasse toujours, je vous dévore une cuisse parfois, je respire vos êtres à m’en éclater les poumons, je me surprends à vous observer et à sourire bêtement, c’est mon cœur enivré et ma tête assoiffée de votre amour, vous comblez tout… Les fêlures, les blessures…. Je ne peux m’empêcher de promener une main sur vos têtes, dans vos cheveux. Je ne peux cesser de poser ma main sur votre épaule ou sur vos mains… Je ne peux affronter une journée sans vous avoir serré contre moi ♡

Pardonnez-moi de ne plus être objective et de parfois perdre mes moyens, c’est aussi ça l’amour, perdre ses moyens et avoir plus de ressources à la fois.

Mes étincelles, vous êtes le souffre de ma vie! Qu’importe les obsctacles j’ai la lumière avec moi.

Je vous promets des voyages, des naufrages, et évidemment bien d’autres rivages.

Mes amours je vous souhaite de vivre la vie et non de la subir. Vous me rappelez souvent l’essentiel et je vous en remercie.

Je vous promets d’essayer d’être la meilleure pour vous.

Happy 1 mois ma lovely chérie… tant de progrès en si peu de temps. Je ne me lasserai jamais de vous aimer autant, je ne me lasserai jamais de vous voir évoluer.

Once Upon A Time #vous

7 Septembre…

7 septembre 2015,

7 septembre 2017.

Cette date c’est The date. Celle prévue pour ta venue au monde ma douce premiere. Celle prévue pour ta venue au monde ma douce deuxième. On vous promets, nous n’avons rien calculé. Par contre toutes les deux, déjà liées, vous vous êtes nichées au même moment à des années différentes.


Il était une fois un homme et une femme.

Il était une fois une fausse couche et bien des déceptions.

Il était une fois deux adultes qui avaient décidé de se concentrer sur d’autres projets… Une reconversion pour elle, toujours plus de travail pour lui.

Avant Noël, magie ou caprice de Dame cigogne. Un petit bébé avait élu domicile dans mon bidou. Naissance prévue ➳ 7 septembre 2015.

Ma petite fille, ma première, ma douce, ma Jolie fleur sauvage, mon bouton, mon épine… Ꮥienna-ose.

Tu as décidé d’arriver le 25 août 2015 et cette nuit restera à jamais gravée dans nos têtes, dans nos cœurs. Tatouée au fer rouge de l’amour inconditionnel qui est né en même temps que toi. Tu nous as comblé et tu as fait de nous une famille. À 3 contre les aléas de la vie, à 3 pour le meilleur et pour le pire, à 3 pour s’aimer trop fort.

Il était convenu qu’on aurait deux enfants.

Avant Noël, magie ou caprice de Dame cigogne. Un petit bébé avait élu domicile dans mon bidou. Naissance prévue ➳ 7 septembre 2017.

Je sais c’est fou. Nous n’avions rien calculé, rien prévu… 2 jolies surprises, 2 bébés tout roses.

Ma deuxième, ma merveille, ma fleur délicate… ℒilas-eℓℓe.

Tu as décidé d’arriver le 22 août 2017 et cette journée restera marquée dans notre histoire tant nous avons eu peur. Tu as soudé notre destin, tu as renforcé notre famille. À 4, c’est vers l’avenir que nos regards se sont tournés. À 4,chiffre parfait pour une osmose parfaite.

Un équilibre, deux petites filles semblables et pourtant si différentes.

Dans mon cœur, il y a des jours de tempêtes, des jours de fêtes, des jours de défaites. Dans mon cœur, il y a un temps arc-en-ciel, un temps tout gris, un temps ensoleillé. Dans mon cœur, il y a l’espoir, le bonheur et surtout l’horizon. Dans mon cœur vous avez pris toute la place. Vous l’avez gonflé en y éparpillant vos paillettes.

Dans vos yeux, c’est l’avenir qui se dessine, qui m’effraie et me fascine.

Dans vos mains, c’est les miennes qui s’agrippent, qui vous guident et vous soutiennent.

Tant d’émotions palpables dès nos premiers regards. Dès nos premiers échanges. Dès nos premiers câlins. Dès votre première rencontre.

Depuis votre naissance, j’ai appris tant de choses, sur moi, sur les autres, j’ai tant appris de vous.

Je reste convaincue que l’enfant forme le parent. Vous avez bouleversé tout sur votre passage. Vous avez amené tant de beau dans nos paysages. Vous avez pansé bien des plaies malgré vos jeunes âges.

Mes petites fées maison. Mes Minoushkaya de la vie. Mes enfants à la vanille. Mes filles au chocolat. Mes amours , mes folies.

Vous êtes le printemps, la renaissance de nos êtres, le soleil et la pluie, la lune et le soleil, l’équilibre ultime, les flots dans l’océan, le souffle qui nous manquait.

Vous êtes tout simplement la vie et l’amour.

Je n’aurai pu rêver mieux. Vous êtes parfaites.

Ꮥienna-ℛose tes cheveux couleur blé et tes yeux émeraudes, ton petit nez en trompette et tes joues bombées. Tu es l’insaisissable, cette douceur nuancée par ce caractère bien trempé. Tu es si câline et si indépendante. Je t’admire bien souvent et tu fais ma fierté.

ℒilas-ℬeℓℓe tes cheveux si foncés, tes yeux qui s’éclaircissent… La cigogne aurait-elle deviné? Tes longs doigts, ta petite bouche en cœur, ta peau dorée briochée. Tu es le calme, la sérénité. J’aime quand tu grognes et que tu t’enroules contre moi. Tu as ce besoin de proximité qu’avant je ne connaissais pas.

Et cette complicité naissante. Et cette Grande soeur qui prend son rôle tellement à cœur, et cette petite soeur qui aime tant les bisous un peu brusques et mielleux de son aînée.

Des bouts de nous, des bouts de vous, des bouts de choux, l’amour est partout.

Et moi alors? #PlaceDel’enfant

Depuis que nous avions appris cette grossesse, nous essayons de préserver, de préparer, d’anticiper différentes choses avec Ꮥienna-ℛose. Petite fille intelligente très réceptive, et qui nous donne l’impression de bien comprendre ce qu’il se trame…


Elle adore cette illustration de ❝ma baby encyclopédie Larousse❞ il s’intitule ❝pourquoi?❞  (éditions Larousse).

Elle dit elle-même que le bébé est dans ma didine, que c’est sa sœur, et parfois tendrement elle l’appelle de cette façon affectueuse un peu écorchée ❝label❞ ♡ autant te dire que nous décédons d’amour devant tant de mignonnitude.

Nous avons aussi les livres suivants:


Elle aime beaucoup celui-ci, évidemment nous mentionnons ❝le bébé❞ et non pas le petit frère comme le livre l’indique initialement.

Elle aime raconter les étapes dans ce livre, le bébé qui joue, qui pleure, qu’on lave, qu’on change…

Parfois elle demande pourquoi ou c’est quoi.. et nous papotons…

Preuve à l’appui


Ou encore celui-ci, récemment offert par belle-maman, avec des illustrations toutes douces que j’avais déjà aperçu à gauche à droite sur la toile:

Il y a aussi ce petit chouchou là qu’on affectionne beaucoup (surtout moi), les dessins confectionnés par l’enfant de l’auteur si je ne me trompe pas… Ꮥienna-ℛose l’aime beaucoup également, mais son préféré restera l’accouchement de l’encyclopédie… Elle mime même le bébé qui pleure…


Je te conseille vraiment ce livre tout charmant.

 



 

On a décoré les nouvelles chambres des filles (nouvel endroit donc c’est soft et j’attends des stickers car ici on loue donc pas de folie en sachant qu’on y restera pas 2000 ans non plus).

Ꮥienna-ℛose a vu son ancien lit remonté, nettoyé et décoré d’une autre façon…
Elle sait que c’est la chambre de ℒilas-ℬeℓℓe et n’hésite pas à le crier à tue-tête. On a trié ses anciens jouets de bébé et ils sont placés dans la chambre du nouveau bébé.
Hier, je suis allée dans un magasin spécialisé pour récupérer des cadeaux offerts via la liste de naissance (mesenvies.fr), et là j’ai compris une chose…

Ꮥienna-ℛose qui me regarde fixement du haut de ces même pas 2 ans, et me dit ❝pour soeur?❞ ❝bébé label?❞ ❝cadeau?❞.

Je lui ai expliqué que Oui c’était un cadeau pour sa petite soeur… Elle m’a alors montré la vache qu’on lui avait promis et avec laquelle elle jouait beaucoup chez la nounou, et m’a lâché un ❝ka-Yose❞ (façon dont Elle prononce son prénom).

Alors je lui ai pris sa vache, Elle était contente.

J’ai pris conscience. Qu’elle savait très bien ce qui se passait, Elle voit des nouvelles choses arriver…. Elle comprend que le cosy n’est pas pour Elle, que le transat dans lequel Elle aime encore se glisser est sorti pour sa petite soeur. 

Et je me suis dit: « j’espère qu’elle ne sent pas délaissée » qu’elle n’imagine pas que tout est pour la deuxième et plus pour elle.

Hier encore, nous avions mis un matelas gonflable dans la chambre de la deuxième (invités oblige). J’ai retrouvé Ꮥienna-ℛose a l’intérieur du lit à barreaux, Elle avait ouvert la petite boîte Mam contenant la première tutute de la deuxième pépite et Elle tétait généreusement. Quand elle m’a vu elle a voulu filer en disant que c’était un bébé… 

En effet, Ꮥienna-ℛose retombe en petite enfance. Elle qui n’a jamais pris la tétine je lui en ai acheté une à sa demande, qu’elle mâchouille. Elle me réclame parfois un biberon que je lui donne, Elle souhaite être prise dans les bras comme un bebe ce que nous faisons. On la traite comme un enfant de son âge, mais si Elle a besoin de ceci pour se rassurer, on ne cesse de lui répéter que c’est notre premier bebe, qu’elle sera toujours notre petit bebe adore… 

 

Qu’elle aura bientôt une copine de vie avec qui elle pourra jouer. Qu’elle pourra lui faire des Bisous et des câlins.

En ce moment aussi, Elle demande souvent des câlins à 3. Elle adore prendre la tête de Vincent et la mienne et nous ❝obliger❞ à nous faire des bisous. Ça nous fait rire et fondre à la fois.

Ma toute petite, ma première, mon amoureuse, mon oxygène… Je te promets que ni papa ni moi ne t’aimerons moins, parfois, c’est vrai tu te sentiras sans doute un peu délaissée car ta soeur prendra beaucoup de place au début, beaucoup de temps devra lui être accordé car elle est minuscule et aura besoin des mêmes soins que toi petite tu auras eu. Mais Jamais rien ne viendra altérer ce que l’on ressent pour toi. À dire vrai, nous t’aimons plus chaque jour qui passe et je sais que la fierté l’emportera. On le sent tu seras une grande sœur aimante, une grande sœur parfaite, et ça remplira encore plus nos cœurs de bonheur et d’amour. Tu vois ma douce, tu es l’amour incarné, tu comprends l’amour on ne peut que t’aimer. Je te promets, nous te promettons de t’aimer toujours plus…

On vous aimera, ta soeur et toi.
D’une force indescriptible et sans répit.

Tu auras eu cette chance d’être la première de pouvoir profiter de nous pleinement.. ta soeur va devoir apprendre dès son plus jeune âge à partager, à patienter..  Mais je vous promets de faire de mon mieux pour que chacune trouve sa place, pour que chacune se sente aimée malgré nos coups de têtes, malgré ma fatigue, malgré ma culpabilité de ne pouvoir tout gérer, mais je l’accepte déjà. Papa se joindra à moi quoi qu’il arrive. Car il vous aime tant. SES filles, SES joyaux. Vous êtes sa force au quotidien et aussi sa fierté. 

Hier quand je t ai expliqué mon ange que ta soeur avait prévu de t’offrir un cadeau lorsque tu viendrais la voir, tu souriais… Avec ta bouche et avec tes yeux. Tu semblais ravie… tu as répété ❝cadeau ka-yose ❞. Et les larmes dans mes yeux j’ai essayé d’imaginer. 

C’est fou, d’instinct lorsque j’achète quelque chose pour ℒilas-ℬeℓℓe, je te prends aussi quelques chose à toi.

Je sais ce que c’est d’être jalouse de sa petite soeur, de l’amour qu’on lui porte, de se sentir délaissée. Schéma familial non-classique.

Je suis avec ma soeur très fusionelle  et même si on se déchirait étant plus jeunes, on s’aimait profondément. Je peux affirmer que les années ont renforcé notre amour. Malgré nos 5 ans d’écarts. Marraine de Ꮥienna-ℛose, ma première confidente, mon alliée dans cette vie, mes coups de cœurs et mes coups de gueule! C’est une amie à vie.

J’espère secrètement et avec tout ma force que votre complicité nous mettra à terre… que vous vous aimerez et que vous resterez soudées malgré les épreuves de la vie qui s’annoncent être nombreuses sans que l’on puisse les anticiper.
Nous, mère Veilleuse et père Fection ne voient que par vous. Vous êtes les priorités de nos vies. Nous allons nous surpasser pour vous offrir le meilleur, des valeurs, une famille, de l’amour, et des voyages…

img_1433

Anecdote:
Il y a deux ans, j’avais ce petit cadenas coeur… Juste le cadenas… Et je l’ai associé à mon premier bébé… Je sais c’est bête, je l’ai conservé précieusement en me disant qu’un jour je lui remettrai..

Il y a quelques mois à peine, je suis rentrée dans un magasin, et j’ai trouvé une petite clé avec un coeur dessus, je l’ai ramassé et je l’ai lavé en rentrant. et là j’ai eu l’idée de les utiliser ensemble…

Elles fonctionnent, le cadenas et la clé sont faites pour être ensemble…
Deux soeurs, une belle histoire, le hasard, le destin… Un jour elles les auront et je leur expliquerai cette histoire trop mignonne.