La Vie’gétarienne #lesprofils≠

Comme survolé dans l’article précédent, il existe différents profils de « végétariens ».

Il ne faut pas stigmatiser le végétarisme,
mais mal conduit il peut induire des carences nutritionnelles importantes non négligeables pour la santé. 

A chacun son mode alimentaire, à chacun son chemin, son évolution, ses besoins, ses envies, ses croyances.. bref, comme tout autre choix, le choix alimentaire est avant tout personnel, ce qui signifie qu’il est propre à chacun. Ce qui n’est pas discutable (pour ma part, chacun est libre d’agir et de penser par soi-même dans le respect si cela n’a  aucun impact sur la vie d’autrui).

Végétarien

Le végétarisme est un mode alimentaire qui exclut la chair animal terrestre et marine, uniquement des végétaux (produits céréaliers, légumineuses, noix, graines, fruits et légumes). Le végétarien classique dit « strict »/végétalien/végan devra particulièrement faire attention aux apports en VIT B12, VIT D, au calcium, au fer, au zinc et aux apports en  gras oméga-3.
Mais il existe quelques variantes. Ce que je t’explique brièvement ci-dessous. OUI OUI, je peux comprendre que parfois on puisse s’emmêler les fourchettes. 

Flexitarien

Le flexitarisme est souvent qualifié de demi-végétarisme car la personne qui suit ce mode alimentaire mange:

  • occasionnellement de la viande ou
  • réduit simplement sa consommation ou
  • adapte son mode alimentaire selon les circonstances sans devenir végétarien

Le but est de réduire la consommation de chair animale selon ses envies-besoins, les invitations au restaurant, une soirée chez des amis… Cela va donc varier selon les personnes. J’ai d’abord été flexitarienne avant de devenir végétarienne. Cela me convenait de réduire au fur et à mesure ma consommation  et d’apprendre à manger différemment. Car il faut admettre, pour une personne novice en la matière, il y a pas mal de choses à savoir.. Il existe de nombreux forums, livres mais rien ne vaut la discussion avec un professionnel dans le domaine de la nutrition. Depuis notre plus jeune âge nous sommes conditionnés à manger de telle ou telle façon. Et tout le monde le sait, il n’est jamais évident de changer une habitude bien ancrée.

Ovo-lacto-végétarien

Mode alimentaire qui exclut la chair animal terrestre et marine mais qui intègre les oeufs et les produits laitiers. C’est le végétarien au sens large et le plus répandu. Il n’y a que très peu de risques de carence (dans le cadre d’une alimentation variée, si tu ne manges que du fromage et du riz, tu auras des carences mais certainement pas à cause du végétarisme.. tu me suis 😉  )

Ovo-végétarien

Alimentation qui inclut des oeufs mais exclut viande, poisson, produits laitiers.

Lacto-végétarien

Mode alimentaire qui exclut viande, poisson, oeufs. Seul les produits laitiers sont consommés.

Pesco-végétarien

Végétarien qui intègre le poisson et parfois les crustacés et les mollusques.

Végétalien

Le végétalien ne consomme que des aliments d’origine végétale UNIQUEMENT. Le miel sera donc banni car exploitation des abeilles par l’être humain. Attention aux excès d’acides gras oméga 6!

Vegan

L’alimentation d’une personne dite végan sera identique à celle d’un végétalien. Le veganisme va juste au delà du « régime alimentaire » en excluant toute souffrance animale ou exploitation animalière sous toutes les formes: cosmétique « crueltyfree », fourrure, cuir, laine, miel,… Attention aux excès d’acides gras oméga 6!

Crudivorisme

Comme son nom l’indique, le crudivore ne mangera que des aliments crus: légumes, fruits, graines, oléagineux, germes… Attention que certains crudivores mangent de la viande, des produits laitiers, des oeufs et même du poisson et tout cela sans cuisson évidemment.

 



Les objectifs les plus connus du végétarisme:

 

  1. assurer une bonne santé, ou améliorer celle-ci
  2. Prévenir les maladies (diabète, troubles cardiovasculaires,  obésité, constipation hypertension, ostéoporose, infections, cancer)
  3. respecter et protéger les animaux
  4. protéger l’environnement (diminution de pollution, économie d’eau, limiter la déforestation suite aux élevages et la surconsommation)
  5. consommer de façon responsable
  6. maigrir – phénomène de mode (il est possible de maigrir avec un programme végétarien mais si celui-ci est bien pensé, manger sainement aide à la perte du poids ou au maintien de celui-ci, tout est question d’équilibre alimentaire).

Les lacto-ovo-végétariens se procurent des protéines dans le lait et les produits laitiers, les œufs, les légumineuses, le tofu, les noix, les graines, la levure alimentaire et les produits céréaliers.
Les végétaliens doivent les puiser dans les légumineuses, le tofu, les noix, les graines, la levure alimentaire et les produits céréaliers.
Les protéines du règne végétal ne sont pas complètes en soi, mais elles le deviennent en faisant certaines combinaisons alimentaires.
On peut, par exemple, accompagner les lentilles de riz. Il n’est pas nécessaire de compléter ses protéines, à chaque repas. On peut consommer des céréales au petit-déjeuner et des légumineuses au repas du soir pour que l’organisme reconstitue des protéines complètes. (source)

 

As-tu des questions?
Intéressé par une journée type?
Une envie d’approfondir le sujet?

Ton expérience?

Publicités

Ma VIE ´gétarienne 

Je suis devenue végétarienne par choix.

Par choix éthique, j’entends par là, le manque de respect des conditions de vie des animaux, la souffrance…

Par un lent dégoût de la viande,

Par un questionnement sur les réels apports nutritionnels suite à l’élevage intensif….

En me renseignant sans rester sur mes connaissances ou mes habitudes.
Je ne fais pas cet article pour culpabiliser Pierre, Jacques et Monique.

Mais simplement car ❝être végétarienne❞ soulève beaucoup de questions, d’infos, d’intox, d’amalgames, de jugements…

Je ne juge personne, pour preuve, l’homme qui partage ma vie (pour ne pas citer le reste de ma famille évidemment) est OMNIVORE. Donc oui je cuisine pour lui… En ce qui concerne mon bébé, elle mange de la viande ET des plats végétariens. On alterne. Je n’avais pas envie de lui imposer un choix qui m’est propre.

Souvent j’entends:

1. Ah mais ça doit te coûter cher... Ce à quoi je réponds: si je n’achète que des burgers végétariens tout fait oui en effet mais pas plus cher qu’un steak 🙂 mais je préfère éviter les aliments industriels et ce depuis longtemps (même si j’ai toujours quelques ❝steaks❞ VG). J’ai posté une recette que tu peux retrouver ici

2. La viande est nécessaire tu vas avoir des carences…. Non, il n’est pas recommandé de manger de la viande matin midi et soir, le fer de provenance ❝animal❞ (héminique) est mieux assimilé par l’organisme mais une alimentation végétarienne  variée et équilibrée  assure une bonne assimilation du fer et apporte plus de vitamines C également nécessaire à l’absorption de celui-ci. Cependant il est important pour celui qui ne mange ni viande ni œufs ni produits laitiers de se supplémenter en vit B12. En ce qui concerne la vitD, il existe des laits végétaux enrichis, des vitamines… Le soleil!

3. Oh ça doit être chiant de manger que des légumes, c’est pas trop fade? Heu…. Comment dire que je mange tout pareil sauf la viande… Mais je mange des céréales, des légumineuses (souvent oubliées dans une alimentation traditionnelle), je mange encore des œufs, je mange encore du fromage, je mange du tofu, du tempeh… Depuis toujours j’aime les épices et donc mes plats ne sont jamais fades pour qui aime cuisiner 🙂 et en plus ils sont plus colorés. Je découvre plus de choses et deviens encore plus  créative. 

4. Comment fais-tu au restaurant? Comme chacun, j’hésite devant plusieurs plats, je regarde les ingrédients… Et je choisis quelque chose en rapport avec mon choix et mes goûts alimentaires. Et je vais encore au restaurant. Les restaurants font de gros efforts pour contenter les modes alimentaires.

 Je crois que le plus difficile lorsqu'on devient végétarien est de bien se renseigner. Il ne suffit pas juste de ❝retirer❞  la viande et ses     dérivés. Mais de bien remplacer ces aliments. De bien varier, de         comprendre le rôle des aliments et les apports.
=> l'équilibre alimentaire

Ce qui est difficile dans ce choix personnel c'est les autres... Toujours devoir se justifier... 

 

Mais pourquoi? Et bien parce que …

Tu veux du poulet? Non merci, le poulet c’est encore de la viande (blanche certes mais de la viande quand même)

Tu veux du poisson? Heu… Non merci… Ça reste de la chair animale 🙂 et je ne consomme plus d’animaux..

Et toi?
Quelles sont les remarques?
Quel a été le moteur pour changer ta façon de consommer?

 

Les habitudes aussi sont bouleversantes mais on s’y fait vite. Surtout que la société nous met en tête qu il faut consommer X produits laitiers par jour, manger X grammes de viande, que depuis toujours on mange de la viande  …

Par contre il existe plusieurs profils de végétariens.

  • Ovo-lacto-végétarien
  • Ovo-végétarien
  • Lacto-végétarien
  • Végétalien
  • Vegan

En ce qui me concerne, ma famille s’adapte malgré tout, ils font un effort et j’apprécie (bon ok j’essuie quelques vannes..).  Mais je me sens mieux et c’est le principal.

Explications des différents profils et avantages dans un prochain article 🙂 

L’IMC, c’est quoi?

IMC appelé aussi BMI ou Indice de Quetelet, l’imc est l’indice de masse corporelle. C’est un outil de mesure  qui nous renseigne sur notre poids réel par rapport à un poids idéal.

Le poids idéal se situe entre 18,5 et 25 (valeur BMI)

< 18.5 Maigreur
18.5 – 24.9 Normal
25 – 29.9 Surpoids
30 – 34.9 Obésité
35 – 39.9 Obésité sévère
> 40 Obésité morbide

Inférieur à 18,5 on estimera que la valeur est trop faible et au-dela de 24,9 on risque d’augmenter le risque de développer certaines maladies.

MAIS,

Cet indice ne tient pas compte:

  1. du rapport masse grasse/masse maigre,
  2. de la densité osseuse,
  3. de l’âge,
  4. de l’activité physique,
  5. du sexe,
  6. des antécédents santé/poids,
  7. des situations particulières (grossesse, allaitement,jeûne,…).

Est-ce donc utile?


 

Pour moi, oui et NON.

POURQUOI? explications

  • INDICE 18

    1,64m/48kg
    Trop maigre, par conséquent bien vérifier qu’il n’y a aucune carence.
    ATTENTION: Voir si famille de nature très mince, prendre en compte l’activité physique, les antécédents de poids… 

  • INDICE 24,2

     1,60m/62kg
    Le poids est donc dans la « norme ». Il faudra donc faire attention à ne pas dépasser 24,9.

  • INDICE  27

    1,70m/78kg
    En surpoids, donc sujet à risque pour les maladies MAIS il se peut que la personne soit très sportive et par conséquent qu’elle possède une masse musculaire élevée.

  • INDICE 30,9

    1,65m/84kg
    En obésité, avec réel risque pour la santé. => besoin de mincir.

 


En clair,


 

Comme tu peux le constater, le poids peut paraître important alors qu en réalité beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte. Une personne peut faire 55 kg, être mince avec un corps peu dessiné. Cette même personne peut faire 60 kg en ayant un corps sculpté avec peu de masse graisseuse. L’objectif? Ne pas se focaliser uniquement sur le poids. L’IMC/BMI est donc un bon indicateur.

 


Comment le calculer?


 

La formule est :

poids (en kg)/ taille² ( en mètre).

Je te défie de le faire de tête ☺️👌🏻mais sinon je trouve l’outil calculatrice parfaite … Ou tu peux télécharger une application pour te simplifier la tâche ( il en existe de nombreuses que ce soit pour Apple ou pour le système Androïd). Il ne faut pas que cela devienne une obsession.


Le meilleur indicateur?


 

Les mesures anthropométriques sont le reflet de l’état nutritionnel.

√ Le poids
√ IMC
√ Le tour de taille
√ Le rapport taille/hanches
√ Le % de masse grasse

 

∇ le tour de taille. Tu peux t’armer d’un mètre ruban et le placer juste en dessous de tes côtes en faisant le tour (bien évidemment). Il te suffit, ensuite, de diviser le résultat obtenu par ta taille en cm. Le résultat doit être inférieur à 0,5.∇

=> si tu mesures 76cm de tour de taille et que tu fais 1m61, 76/161= 0,47. 😉

Astuce:

pour un homme il est recommandé de ne pas dépasser 102cm.

Pour une femme, le maximum est de 88cm.

(Oui oui, c’est injuste)

La graisse abdominale est la plus néfaste, elle encadre les viscères et présente un réel danger pour le coeur.

🚨Warning🚨, il ne faut pas éliminer totalement la graisse de l’alimentation. Le gras est la nourriture du cerveau, il permet à l’organisme d’emmagasiner de l’énergie.

Il suffit de sélectionner le ❝bon gras❞. A l’heure actuelle, nous ne privilégions pas assez les bonnes graisses. Au contraire, les graisses de mauvaise qualité, que nous consommons, engendre des problèmes cardiovasculaires, un excès de cholestérol et un surpoids-obésité  ( pour ne citer qu’eux).

En somme, tu peux essayer d’utiliser plus d’acides gras dits insaturés. On les retrouve essentiellement dans les huiles comme l’huile d’olive (neutre), de colza (Omega 3), de chanvre (équilibre Omega 3 -Oméga 6)

On limite l huile de maïs, d’arachide, de palme.. (oui je sais, le Nutella est une drogue ;))

Et on choisit son huile avec la mention ❝première pression à froid❞.

 

Un article sur les huiles & co t’intéresse?