Mon accouchement #Ꮥienna-ℛose 

🖤 Ce post avait déjà été écrit pour les 1 an de sr, il apparaissait sur mon Instagram, mais avant d’introduire l’article suivant j’avais envie de garder une trace et du coup passer à la suite des articles qui s’inscriront dans la continuité 🖤

Il y a presque 2 ans (25 août 2015) nous étions allés au restaurant italien avec ton papa et mon papa. J’ai mangé une escalope milanaise avec des pâtes 4 fromages. Je suis allée au toilette et un filet de sang… Je sentais quelques contractions mais j’étais super zen…

❌Je l’avais pressenti tout le week-end et je t’avais fait confiance, je savais que tu allais attendre ton papa, (qui était en plein tournoi de golf à plus de 2 h de la maison)… ❌ 

En retournant à ma place nous avons calculé les contractions.. Régulières toutes les 6 minutes. Nous avons terminé notre repas calmement. Nous sommes repassé chez Papilou pour prendre un verre (d’eau pour maman 😂) et une fois à la maison j’ai pris un bain pour écarter l’hypothèse du faux travail….

En sortant de celui-ci les contractions étaient toutes les 4 minutes… J’ai donc décidé de mettre du vernis à paillettes (ta vie a commencé de façon féerique mon trésor). Je me suis maquillée. Je portais mon Marcel fétiche avec des ⚓️ (tu as une partie de ta famille qui vivent sur des bateaux). Nous avons chargé la voiture (ton papa en fait).

Nous sommes arrivés à l’hôpital et là l’infirmière m’a assuré que je me trompais que ce n’était pas possible pour un premier et à quand même cédé pour faire un monito (ta marraine était déjà prête à démarrer alors qu’il n’y avait ❝rien❞ d’officiel encore, juste ma certitude… Hein @lililise).  Je peux te dire que toute notre famille, TA famille était en haleine.. Heureux, impatients et très stressés. Moi j’étais méga sereine, j’étais prête…

Tu sais ma petite parfois il y a des accouchements qui ne se déroulent pas du tout comme on l’avait espéré (le tien par exemple n’était pas du tout celui qui était prévu mon adorable, pas celui du projet de naissance mais un accouchement fabuleux quand même). Après le monito la sage-femme était très surprise de ma façon de gérer, et oui j’avais de très ❝belles❞ contractions. Ton papa prenait un plaisir fou à les calculer. C’était comique il avait repéré le moment où j’allais souffler… Je me suis mise dans une bulle. Toutes les cellules de mon corps pensaient à toi… J’essayais par l’esprit de te faire comprendre que tout se passerait bien. Que j’étais déjà fière de toi. Que j’allais avoir besoin de toi, que tu avais plus de boulot que moi mais que j’avais confiance en toi. Mes mains sur mon ventre comme pour te guider vers la sortie. J’espérais être moi aussi à la hauteur.

La sage-femme décide de vérifier mon col, 20h20 ouverture à 3, et en profite pour percer ma poche des eaux! (Je peux te dire que j'étais  vraiment fâchée, elle aurait pu me demander au lieu de vouloir       accélérer de son plein gré les choses, surtout que tout se passait   parfaitement bien et que j'étais contre le fait de la percer!..)

On nous a installé…

…Confortablement dans la salle de naissance… Très grande, très belle, très cosy, un énorme salon ou papa a pu squatter le fauteuil et s’adonner aux plaisirs du PAPArazzi qui sommeille en lui… Dans cette salle il y avait une liane, un ballon, une énorme baignoire, une salle de bain, tout ce qu’il fallait pour te peser, te mesurer, une lumière tamisée, des huiles essentielles d’accouchement harmonieux… Ton papa riait toujours en calculant mes contractions..  🙈😂 il informait ta marraine, ton papilou et ta mamé… En fait je ne sais même pas qui d’autres finalement.

Il a pris cette adorable photo (horrible) et pour la petite histoire je ne l’ai vue que bien des mois plus tard 😂😂😂 c’est un comique je te dis. (la qualité on repassera…)

Ce que j’avais prévu pour ce jour spécial était d’accoucher dans l’eau sans péridurale donc 🙂 j’avais mes copains l’homéopathie avec moi et je suis sûre que mon état de sérénité n’était pas un pur hasard :D.

Le seul ❝soucis❞ etait que mon Gyneco était en vacances 😱 sa remplaçante était à quelques jours d’accoucher donc pas dispo… Ma sf était en vacances… Et donc je me retrouvais seule…. (Ton papa était là oui c’est vrai mais ton papa face à mon Gyneco il fait pas le poids) 😖😁 je continuais à respirer profondément et calmement… Je te visualisais pour avoir la force de continuer… Ton papa me faisait quelques blagues pour SE détendre ( faut pas croire il était stressé à fond les 🎈). Le pauvre je le revois tout démuni face à ma douleur (Oui ça fait un peu mal quand même… Mais ça je peux pas le dire il paraît…).

Tu bougeais énormément, comme si tu te préparais à te faire belle. J’ai essayé d’imaginer tes traits… Je ne réalisais pas ce qu’il se tramait… Parfois prise par l’angoisse de ne pas y arriver. L’angoisse d’un problème venu de nulle part… L’angoisse que tu sois en souffrance… Je marchais sans cesse et puis j’ai eu cette position très étrange d’être sur les genoux au sol avec la tête posée sur le lit entre les bras. Je ne sais pourquoi cette position m’apaisait, m’aidait à garder ma respiration, m’aidait à rester dans ma bulle (pourtant l’équipe médicale n’a pas été intrusive, il nous ont laissé longtemps seuls et c’est ce que je voulais, pas de surcharge du corps medical).

Ton papa commençait…

..commençait à m’ennuyer en me disant de masseoir (JE NE VOULAIS PAS ÊTRE ASSISE). J’étais à 7 cm vers 21h40 (pas mal 😁💪🏼). Faut savoir que lorsque j’avais demandé de remplir la baignoire, on m’a dit d’attendre encore (la prochaine fois quand je dirais on s’exécutera 😠). Sauf que là ça devenait plus difficile de tenir, alors ton papa a exigé ma baignoire, et tout le tralala. Le GROS problème est que la sf n’avait jamais fait d accouchement dans l’eau, elle n’arrivait pas à fermer la baignoire, elle chipotait alors j’ai commencé à m’énerver et à prendre peur… Comment allais-je être en confiance???

Et là…

Catastrophe je ne gérais plus du tout la douleur…
Confusion des sentiments, monsieur qui me suppliait de faire la péridurale…
Ce à quoi j’ai fini par céder au bout de 20 minutes en pleurs total (frustration car pas de baignoire, j’avais échoué dans mon projet..).

On m’a posé la péridurale et ô par miracle elle n’a fonctionné que sur le côté gauche 🤓😜 comment te dire que j’étais heureuse j’allais pouvoir malgré tout participé activement à ta naissance!!! Ce que je regrette c’est qu’après la pose on a vérifié mon col qui était à 8,5-9cm si j’avais su j’aurais refusé. J’ai du évidemment être allongée de façon classique, la sage femme était super malgré l’épisode ❝baignoire❞. (no la Péri c’est pas dramatique, loin de là même, personnellement j’ai eu Très froid juste apres… je frissonnais…). Le fait que la péridurale n’était fonctionnelle qu à moitié m’a permis de sentir Ꮥienna-ℛose évoluer dans mon bassin. J’arrivais à anticiper les contractions et donc de nouveau je maîtrisais son avancée. Je ne pensais à rien d’autre qu’à son arrivée dans mes bras😊 en sachant que je suis rentrée à 19h30 et qu’à minuit 51 elle était sur mon ventre 😳😍.

J’ai engueulé l’infirmière quand elle m’a dit quelle voyait ses cheveux, je lui ai balancé que ça servait à rien de me faire le spitch qu’elle faisait à tout le monde et que je ne la croyais pas 😂🙈tout a été si vite… Trop vite…. Ton papa m’a aspergé le visage une paire de fois d’une brume thermale (je me souviens qu’en fait j’essayais de boire un maximum plutôt) 😂. C’est épuisant un accouchement un vrai marathon! 😴 quand on m’a dit prenez votre bébé, j’ai crié NOOON, ton papa m’a lancé ❝fais-le❞ et je t’ai prise… Je ne comprenais plus rien..

 

J’étais …

Complètement bouleversée…. Il était minuit 51 et je venais de donner la vie… Te donner la vie… Je suis née avec toi… Ton papa a coupé le cordon et moi je te palpais… Je t’admirais… Plus rien ne comptait..

La violence de mon amour était brutal, irréel. Je m’étais imaginé t’aimer mais j’avais sous estimé l’amour maternel. Ton papa avait les larmes aux yeux. Ce tsunami émotionnel je m’en souviens. Il est là intacte, tapi dans mon cœur dans ma tête et partout dans mon corps. Tu as bu directement, tu as presque ramper et tu as têté, sans mode d’emploi, tu savais ce qu’il fallait faire, tu n’avais que quelques minutes de vie à peine et tu me donnais ta première leçon, moi la maman novice qui ne savait même pas comment te placer si j’avais du le faire…. Nous sommes restés à 3 pendant plus de 2h, une pause dans le temps qui est passé si vite..

Si paisible, si belle, si petite… Si…. Je n’ai pas dormi cette nuit là.. Je t’ai observé. Je ne réalisais pas du tout… J’étais maman mais je ne contrôlais rien… Je me laissais envahir, submerger par toutes les sensations possibles, c’était complètement fou.

N’est-il pas beau ce papa tout fier, tout ému, qui vient enfin de réaliser qu’il était papa…

Les années passent et même filent, tu deviens une petite fille intelligente et charmante. Plus d’une année remplie d’amour, de fatigue, de joie, de découvertes, du don de soi, de protection, de concession, de bonheur, d’évolution.

Pour tes 1 an, tu riais aux éclats, tu mangeais seule, tu marchais, tu nous faisais des bisous, des câlins, tu rayonnais…. Tu es la vie! Notre vie… Que le temps est passé vite. Rien ne se rattrape tout doit s’apprécier. Tu m’as élevé humainement. Tu m’as appris bien des choses. Tu me rends meilleure et j’espère que je te rendrais la pareille.

Je suis heureuse. Mais le temps est bien vicieux. Petite fille aux grands yeux, je suis ta plus grande fan. Tu me combles tant. Tu fais gonfler mon cœur. Tu remplis ma tête. Je n’ai pas les mots et je suis juste très émue. Je me sens chanceuse. Et je suis reconnaissante. C’est fou les détails qui sont gravés en nous… Si proche et si lointain. 😳

A la veille de tes presque 2 ans, je suis ravie du cheminement. C’est un âge aussi intéressant que complexe… Tu évolues si vite. Tu nous racontes des histoires, tu nous disputes si on ne met pas notre main devant notre bouche si on éternue, tu dis pardon lorsque tu veux passer ou que tu fais un rototo.. Tu adores lancer le premier « bon appétit  » à table. Tu es plus que coquette et tu me dis non pour quelques vêtements. Tu sais t’exprimer correctement et bien te faire comprendre. Tu es câline au possible et tellement généreuse. Tu partages même le dernier morceau de chocolat que tu affectionnes tant. Tu es curieuse de tout et tu es une vraie petite fille pétillante.
je degueule d’amour 🙈🙈 et je suis vraiment vraiment émue je me retiens sinon je verse des larmes…

Et dire que bientôt c’est reparti pour un nouveau tour de manège ♡


Tout est passé trop vite ♡ Notre plus belle aventure, la plus difficile aussi…

Publicités

De toi à moi #5moisdevie

J’ai décidé de retranscrire mes posts Instagram car depuis quelques jours il y a des beugs. Retrait de photos en l’occurrence et qui dit retrait photo dit retrait du texte…
Il y a des choses que je n’ai pas envie de perdre, mon instagram est devenu mon journal de bord de jeune maman, jeune femme… Je voudrais que les écrits restent.
Alors les articles seront publiés une seconde fois ici pour une seconde vie.. Pour que, un jour,   Ꮥienna-ℛose puisse y jeter un œil. Peut être que pendant une periode de son adolescence elle aura besoin de sentir que dès le début je l’ai aime, adulé, et que même s’il est possible que nous traversions une période difficile ❝mère-fille❞, que l’essentiel lui soit offert. Pour qu’au moins dans son cœur elle ne cesse d’y croire.

… Déjà 5 mois que tu es parmi nous, 5 minuscules mois où on apprend à t’apprivoiser, 5 mois que tu nous fais découvrir l’amour avec un grand A, 5 mois où tes rires repeignent les murs de chez nous, que tes sourires nous font fondre de tendresse. 5 mois que mon cœur bat la chamade et que je n’ai d’yeux que pour toi… Car tu es une petite merveille.. Car tu es si précieuse.. Car tu as changé ma vision de la vie… Car tu es devenue MA vie … Si seulement je pouvais figer les moments… Tout passe tellement si vite.. Cette impression d’avoir accouché hier et en même temps cette impression de n’avoir jamais vécu sans toi… Je suis une maman louve et je l’assume… Être parent n’est pas une chose facile cela s’apprend… C’est dingue d’aimer un être qui nous est inconnu et qui pourtant est si proche, comme une continuité à notre propre être, notre propre chair, notre propre coeur.. Qu’il est si naturel d’aimer si inconditionnellement si fort si… C’est ça être parent ..

Aimer par dessus tout, en travers de tout, aimer tout court… Aimer sans se poser de questions… Aimer…

Comment est-ce possible que l’amour nous transcende à ce point?!?! Aucun Manuel ne peut décrire cet amour là!!! Malgré mes heures de sommeil en moins les vomis sur mes plus beaux habits, mes cheveux arrachés par les petites mains innocentes, les couches qui sentent de plus en plus mauvais (il est vrai que parfois j’ai envie de m’enfuir)… Que c’est bon d’aimer à ce point…

profitons-en!!! Un jour ils seront grands! 💖🦄🎀 

De toi à moi #maprière

J’ai toujours cru en l’humain…
Et puis en grandissant un peu moins…
De moins en moins.

Même si au fond de moi brûle l’espoir.. L’oxygène me manque parfois…
Et l’étincelle s’étiole..

J’ai rêvé d’un monde merveilleux…
D’un monde fait de lumières..

Un monde éclatant dans lequel tu pourrais t épanouir, t émerveiller.. Car même si ce monde est rempli de haine.. Mon tendre amour il reste de l’amour partout…
L’oiseau qui apprend à voler…
La rivière qui se promène et sillonne les plaines…
Le soleil qui pointe son nez…
Cet écureuil qui fait des réserves pour l’hiver…
Le blé qui commence à pousser…
Le chant de la mer quand elle s’écrase sur le sable…
La beauté des étoiles quand vient la nuit…
L éclat dans les yeux de certaines personnes, les mains tendues…
Les liens du sang…
L’amitié…
Un morceau de chocolat…
Une fête d’école…
Un feu d’artifice…

Sache mon enfant, que meme si la haine jonche le sol de nos patries, garde ton coeur a l’abri…
Aime la vie, aime les gens...
Écarte la rancoeur, n’attend rien de personne.

Ta plus belle revanche sera d’être libre, aimante et reconnaissante de vivre..

Comme à chaque fois je culpabilise de te léguer ce monde… Et puis je me souviens que je peux te donner des armes… J’espère faire de toi un être meilleur muni de vraies valeurs…

J’espère que tu ne te laisseras pas berner par les mots, les gens, les médias…
Je te promets ma douce, mon ivresse de t’aider à rester debout, je te promets mon adorable de t’aider à te relever.
Je te promets mon bébé de rester ta plus fidèle alliée. Main dans la main, ton coeur toujours dans le mien.
Je te promets mon âme-sœur de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour t’aider à franchir chaque obstacle que te fera subir la vie.

Mais j’ai foi en toi, et je garde foi encore en l’humanité.. J ose espérer que partout autour de moi il y a des mamans, qui comme moi prônent l’amour..
Je persiste à croire que le bien peut vaincre du mal… J’ai besoin d’y croire…

Mon enfant, du fond du coeur je m’excuse pour le monde…
Je m’excuse de ne pouvoir t’epargner tant d’horreurs..
Et secrètement je prie pour celui-ci.

Je suis ta maman, tu es mon enfant..
Je suis là à tes côtés à chaque pas…

Je pense à l humanité, au monde entier… 🙏🏼

Ce matin, je te serre dans mes bras, et tu n’as pas conscience que ton petit être à le pouvoir magique de m’aider a garder la tête haute.

Pardon.

Une énorme pensée.

❝ Il y a ton sourire qui s’élève
C’est comme une lueur d’espoir
Il y a l’ombre et la lumière
Au milieu notre trajectoire

Il y a le vent de nos sanglots
Qui souffle pour une amnistie
Mais rien n’arrêtera la lutte
Rien ne séchera cette pluie
Non rien ne finira la chute
Car rien ne finit l’infini

Rien ne desserrera nos mains
Rien n’éteindra l’éphémère
Nous forcerons, nous forcerons nos destins
Puis nous percerons les mystères

Il y a les lois de l’empire
Et les trous noirs dans la mémoire
Il y a le meilleur et puis le pire
Au milieu notre trajectoire

Puisque tout est aléatoire
Dans le chaos des univers
Puisque insoluble est la réponse
Et puisque déjà me manque l’air
Et qu’importe les directions
Jusqu’au delà de la limite
Tous les chemins mènent à tes yeux
Tous les chemins mènent à la fuite

Rien ne desserrera nos mains
Rien n’éteindra l’éphémère
Nous forcerons nos destins
Nous percerons les mystères
Rien ne desserrera ces poings
Univers, univers
Nous retrouverons nos chemins
Nos idées puis l’univers

Il y a ton sourire qui s’élève
C’est comme une lueur d’espoir
Il y a l’ombre et la lumière
Au milieu notre trajectoire, oui
Il fallait choisir une route
Alors on a choisi les pluies
Acide à s’en brûler le cœur
Pourvu que…❞

♪Damien Saez ♪

De toi à moi…#1

Ce soir, comme chaque soir, je te mets au lit.. Je prends bien garde à ce que tu sois installée confortablement sur ton petit matelas, dans ta petite gigoteuse (qui est bien plus grande qu’à notre retour de la maternité <Nostalgie>).  Continuer à lire … « De toi à moi…#1 »