Visite postnatale #episio

Après une grossesse, de multiples visites avec suivi régulier, après un accouchement génial ou non, on tente d’apprivoiser ce nouveau quotidien dont on ne connaît rien si primi.La consultation POST NATALE est souvent à la fin des 6-8 semaines post accouchement, un examen de routine qui réunit plusieurs fonctions. (Bilan gynéco, bilan psycho, bilan quoi….)


E P I S I O   O U   N O N


J’ai presque hésité à zapper ma visite post partum…  (C’EST MAL, TRES MAL, IL NE FAUT PAS LE ZAPPER!!!).
-J’avais en prime programmé ma visite à ma sortie de la maternité et même un rappel dans l’iPhone.-M A I S On m a dit que c’était esssentiel et au final je me dis que O U I elle l’était.Non seulement J’ai eu deux points à ℒilas-ℬeℓℓe (Oui oui déchirure, non non pas épisiotomie).
J’ai voulu savoir si tout était à nouveau ❝normal ❞, pouvoir faire le point sur cet espace intime qui avait donc bien retrouvé sa place d’antan, d’avant bébé. Évidemment j’ai voulu voir MA gygy, même si elle n’était pas présente pour mon accouchement, j’avais et j’ai confiance en elle, donc la suite était logique!L’avantage? Elle connaît mon parcours, mes angoisses, mon mode de fonctionnement, je suis à l’aise et on se connaît. Tu ne le sais sans doute pas mais je suis une personne qui prépare des listes de questions (si j’en ai) et qui adoooooore (qui a besoin) de comprendre les procédures, déroulement, ce qui va se passer et le pourquoi du comment…
C’est comme ça. Je suis curieuse et peut-être que ça me donne l’impression de contrôler…Ah le contrôle
Je n’ai pas eu d‘épisiotomie car j’étais contre et que je voulais que la nature décide elle-même simplement M A I S   c h a c u n   s o n   c h o i x   : )


A p r è s   l ‘ a c c o u c h e m e n t


{{ OYE OYE âme sensible s’abstenir pour ce qui va suivre, surtout si tu n’as pas eu d’enfants!!! }}

Ayant eu 2 points internes et un bébé qui est passé par là, on peut appeler communément ma ❝ kikinette ❞ un chou-fleur!!!!!! Oui rien que cela, non je n’exagère pas (merci l’œdème)… Du moins l’effet au toucher – W H A T – Oui car je me lavais l’endroit à la main pour ne pas irriter le chantier! Comment te dire que m’asseoir était insupportable, si y a bien un point que je déteste en mode post partum c’est ça!!!!! Mais quelle horreur!!!Ensuite j’ai écouté le corps médical et enfilé des culottes filets… (on aurait pu utiliser ce truc pour faire les courses tellement c’est grand 🤣 ) mais au moins pas de tâches sur mes jolies culottes personnelles post partum (pour le glamour on repasse) et en plus pas de germes, hop poubelle, j’exagère j’avais acheté des culottes en coton (pour éviter le surplus de transpiration du à la matière synthétique) en solde chez Kiabi (elles sont à la poubelle).Je vais cependant te faire une confession… Je n’ai eu aucune serviette écologique Green ou autre pour le post accouchement!!!J’ai pas pensé à cela…Je dis serviette mais je devrais plutôt dire ❝ couche❞ …
Je te conseille d’en prendre des très épaisses et avec un voile coton (ben oui un chou fleur c’est fragile). Mais non on ne jardine pas, suis un peu nondidju! (Nondidju est une expression belge ♡ ).M’asseoir était compliqué et pour allaiter ℒilas-ℬeℓℓe je tentais de m’allonger un maximum, lorsque les gens venaient j’essayais de me mettre en position tailleur mais au début c’était quand même un peu, beaucoup gênant.


T u   v e u x   d e s   c o n s e i l s   p o u r   é v i t e r

d e   t ‘ a s s e o i  r   co  m m e  u n e   m e u f / c a n a r d ?


Ce que j’ai fait un peu tard? Faire Pipi sous la douche diminuait les « brûlures ».Un cold pack pour les premiers jours (que tu conserves au frigo, ouiiii tu en as dans ta chambre d’hôpital). Le froid permet la vasoconstriction des vaisseaux sanguins oui oui c’est du sérieux.Tu connais mon amour pour l’homéopathie? Et bien l’arnica 15ch était mon meilleur allié 2x/jour 5 granules.J’appréciais aussi Laaaaaaaargement les soins des sages femmes… Bon ok c’est un peu open-foune vu le changement régulier de personnel de l’hôpital mais voilà j’avais donné la vie alors bon le reste …. hein!Évidemment une bonne hygiène est primordiale, milieu humide (sang) ne favorisant pas la cicatrisation notamment.Veiller à s’essuyer, lors du passage au toilette, de l’avant vers l’arrière.Après wc / douche s’essuyer en TApOTANT délicatement! Si si! Tu verras si tu n’es pas douce tu ne le feras qu’une seule et unique fois:).Pour accélérer la guérison j’ai aussi utilisé ma redoutable huile essentielle de rose musqué diluée dans de l’huile végétale de calendula…A appliquer sur la plaie (dès mon retour à la maison), mieux vaut consulter le corps médical car je ne suis pas médecin et chaque personne est différente…Aussi, personnellement, après accouchement, mon transit est devenu… paresseux?
Le pauvre il a morflé… Du coup j’ai vraiment mis l’accent sur les légumes verts riches en fibres, et j’ai même utiliser un peu de jus de pruneaux… Oups…


P e n d a n t    c e    p e t i t    e  n t r e t  i e n


Et après vérification que l’utérus soit bien en place et de taille normale, que les pertes de sang diminuent, que le périnée soit tonique, que les fils (épisiotomie ou non) soient partis… Et bien on parle contraception, à ce jour je n’ai toujours pas posé mon stérilet (anti pillule)…Merde Ꮥienna-ℛose nous a réclamé un frère il y a 3 jours!!! J’appelle l’hôpital dès demain 😅.On parle retour de couches (imprévisible et encore plus lors de l’allaitement).On parle allaitement et vie sexuelle (perso après les accouchements on laisse tranquille chou fleur, chou de Bruxelles ou kikinette), mais c’est cool de pouvoir avoir des réponses à d’éventuelles questions.On fait un peu le tour de comment ça va avec bébé et surtout comment va le moralllll… C’est d’ailleurs l’occasion de poser des questions en cas de doute (allaitement, sommeil, alimentation, conseils…). C’est aussi le moment d’évoquer un éventuel baby blues.Puis en réalité, ça m’a fait du bien de parler avec elle, elle est super ma gygy, on parle de beaucoup de choses comme si on était copines. Elle rencontre bébé en prime, oui je suis allée avec les deux filles, monsieur travaillait, et personne ne savait les garder, puis bon, je gère easy les deux surtout plus petites…cropped-capture-d_c3a9cran-2017-12-06-c3a0-15-24-09.png

Publicités

Once Upon A Time #vous

7 Septembre…

7 septembre 2015,

7 septembre 2017.

Cette date c’est The date. Celle prévue pour ta venue au monde ma douce premiere. Celle prévue pour ta venue au monde ma douce deuxième. On vous promets, nous n’avons rien calculé. Par contre toutes les deux, déjà liées, vous vous êtes nichées au même moment à des années différentes.


Il était une fois un homme et une femme.

Il était une fois une fausse couche et bien des déceptions.

Il était une fois deux adultes qui avaient décidé de se concentrer sur d’autres projets… Une reconversion pour elle, toujours plus de travail pour lui.

Avant Noël, magie ou caprice de Dame cigogne. Un petit bébé avait élu domicile dans mon bidou. Naissance prévue ➳ 7 septembre 2015.

Ma petite fille, ma première, ma douce, ma Jolie fleur sauvage, mon bouton, mon épine… Ꮥienna-ose.

Tu as décidé d’arriver le 25 août 2015 et cette nuit restera à jamais gravée dans nos têtes, dans nos cœurs. Tatouée au fer rouge de l’amour inconditionnel qui est né en même temps que toi. Tu nous as comblé et tu as fait de nous une famille. À 3 contre les aléas de la vie, à 3 pour le meilleur et pour le pire, à 3 pour s’aimer trop fort.

Il était convenu qu’on aurait deux enfants.

Avant Noël, magie ou caprice de Dame cigogne. Un petit bébé avait élu domicile dans mon bidou. Naissance prévue ➳ 7 septembre 2017.

Je sais c’est fou. Nous n’avions rien calculé, rien prévu… 2 jolies surprises, 2 bébés tout roses.

Ma deuxième, ma merveille, ma fleur délicate… ℒilas-eℓℓe.

Tu as décidé d’arriver le 22 août 2017 et cette journée restera marquée dans notre histoire tant nous avons eu peur. Tu as soudé notre destin, tu as renforcé notre famille. À 4, c’est vers l’avenir que nos regards se sont tournés. À 4,chiffre parfait pour une osmose parfaite.

Un équilibre, deux petites filles semblables et pourtant si différentes.

Dans mon cœur, il y a des jours de tempêtes, des jours de fêtes, des jours de défaites. Dans mon cœur, il y a un temps arc-en-ciel, un temps tout gris, un temps ensoleillé. Dans mon cœur, il y a l’espoir, le bonheur et surtout l’horizon. Dans mon cœur vous avez pris toute la place. Vous l’avez gonflé en y éparpillant vos paillettes.

Dans vos yeux, c’est l’avenir qui se dessine, qui m’effraie et me fascine.

Dans vos mains, c’est les miennes qui s’agrippent, qui vous guident et vous soutiennent.

Tant d’émotions palpables dès nos premiers regards. Dès nos premiers échanges. Dès nos premiers câlins. Dès votre première rencontre.

Depuis votre naissance, j’ai appris tant de choses, sur moi, sur les autres, j’ai tant appris de vous.

Je reste convaincue que l’enfant forme le parent. Vous avez bouleversé tout sur votre passage. Vous avez amené tant de beau dans nos paysages. Vous avez pansé bien des plaies malgré vos jeunes âges.

Mes petites fées maison. Mes Minoushkaya de la vie. Mes enfants à la vanille. Mes filles au chocolat. Mes amours , mes folies.

Vous êtes le printemps, la renaissance de nos êtres, le soleil et la pluie, la lune et le soleil, l’équilibre ultime, les flots dans l’océan, le souffle qui nous manquait.

Vous êtes tout simplement la vie et l’amour.

Je n’aurai pu rêver mieux. Vous êtes parfaites.

Ꮥienna-ℛose tes cheveux couleur blé et tes yeux émeraudes, ton petit nez en trompette et tes joues bombées. Tu es l’insaisissable, cette douceur nuancée par ce caractère bien trempé. Tu es si câline et si indépendante. Je t’admire bien souvent et tu fais ma fierté.

ℒilas-ℬeℓℓe tes cheveux si foncés, tes yeux qui s’éclaircissent… La cigogne aurait-elle deviné? Tes longs doigts, ta petite bouche en cœur, ta peau dorée briochée. Tu es le calme, la sérénité. J’aime quand tu grognes et que tu t’enroules contre moi. Tu as ce besoin de proximité qu’avant je ne connaissais pas.

Et cette complicité naissante. Et cette Grande soeur qui prend son rôle tellement à cœur, et cette petite soeur qui aime tant les bisous un peu brusques et mielleux de son aînée.

Des bouts de nous, des bouts de vous, des bouts de choux, l’amour est partout.

Accouchement Lilas-Belle

Cet article je l'écris mais je n'encourage pas les jeunes mamans à le lire.

Chaque expérience est unique! Chaque femme est unique, chaque grossesse, chaque bébé. On ne peut comparer, nous ne sommes jamais assez préparées aux caprices de la vie et au déroulement d’un accouchement.

J’ai couché sur page blanche virtuelle l’accouchement de Ꮥienna-ℛose, un accouchement harmonieux même si mon projet de naissance n’a pu aboutir, j’en garde un souvenir doux et paisible (pour pas dire fantastique et idéal ♡ ) . Je ne pouvais rêver mieux, un travail efficace qui avance très vite, un accouchement rapide sans encombre malgré le cordon autour du cou… Un papa timide, ému et dépassé par le lot de nouvelles émotions… Un bébé parfait qui tête directement, qui ne pleure jamais et prend du poids en un temps record.

POuR ℒilas-ℬeℓℓe, tout s’annonçait de la même façon à quelques nuances près.

MOI!

J’avais lu des récits de mamans que je suis sur les réseaux et où l’accouchement n’était pas des plus faciles… Ça a trotté dans ma tête… Sans doute un peu trop…

Armée de mon homéo ( mais si je t’ai bassine avec cela), j’étais cependant rassurée… Confiante de par ma propre expérience d’il y a deux ans 🙂 mais pas tout à fait… et si quelque chose clochait?

On ne peut rien prévoir à l’avance… Pas même seigneur Gyneco, c’est pour dire 😅

Mon histoire:

Nous sommes le lundi 21 août 2017. J’ai demandé à ℒilas-ℬeℓℓe de venir soit le lundi soit au plus tard le mardi POuR que nous puissions fêter l’anniversaire de sa grande soeur (3 jours plus tard le 25) OU de venir à partir du 26 ✨.

C’est la nouvelle lune et en plus c’est l’éclipse lunaire…

Je suis chez belle-maman (depuis presque 15 jours Car je veux accoucher dans une maternité précise, j’assume mon côté relou).

La nuit est tombée, et dans le fond je le pressens, elle pousse, bas du ventre douloureux, mais sans plus… Puis voilà le mal dans le bas des reins… Outch, début de travail?

Il est l’heure de coucher Ꮥienna-ℛose (22h), mon tendre bebe premier! Je le sens, je la colle, je poste une photo sur les réseaux (snap et insta direct) je la respire, je sais que je vais bientôt être séparée d’elle. Je prépare les derniers sacs, trousse de maquillage, dernières culottes sèches (ouais Car de cette taille j’en ai pas 30009), de la monnaie, check du reste.

Ma soeur au bout du fil, je perds les eaux! Ohhhhh ben moi qui imaginais en mettre partout c’est loupé, un peu, beaucoup, un peu selon mes mouvements mais pas si terrible que cela…

Je réveille belle maman… j’appelle mon père.. Merde je dois appeler ma grand mère j’ai sa voiture en prêt (la mienne est restée à notre appart vu qu’on m’infantilise depuis cette fin de grossesse). Mon père démarre, ma belle-mère garde Ꮥienna-ℛose donc change de chambre au cas où elle se réveillerait de la nuit.. j’ai le cœur en miettes je n’ai pas eu le temps de lui expliquer que maman partait à la maternité, qu’elle allait rencontrer sa petite soeur et tout ce que j’avais mis en place pour finaliser cette préparation que j’aiguise depuis de longs mois… Ma douce, je m’en vais pour une autre douce, mais vous serez vous deux, toujours mes priorités, dès mon retour je serai encore plus maman Louve.

Je prends la route, je vais chez ma grand mère à 7 Minutes, avec cet essuie saumon coincé sous les fesses pour éviter de baptiser à tout jamais cette voiture qui n’est pas la mienne. Ma grand mère est là en robe de chambre, elle me prend les mains et me souhaite que tout se passe bien. Il fait noir, mais dans ses yeux on peut le voir, elle stresse… Mon père est déjà là, avec ma belle-maman, tous les deux excités mais le père est un peu (beaucoup) stressé…

Vincent est en chemin (2h de route). Je croise pour ne pas accoucher dans la foulée…

Il est minuit, le monito est terminé, col à 2.

Il n’est pas 2h Vincent est là, il est beau, il a les traits tirés. Un gamin à peine réveillé. Je lui propose de dormir un peu… je contracte… La sage femme revient me voir et col bloqué à 2, 1h, 2h… les contractions s’accentuent, je fais du ballon, je marche, je caresse mon ventre (ma fille?), je lui parle et je me rassure. Il fait nuit, il pleut… Je rêvais d’accoucher la nuit!

Les contractions sont toutes les 1min30!! J’ai mal, mon corps qui se raidit, je continue à faire du ballon, seul endroit où j’arrive à respirer et à ❝maîtriser❞. J’appelle la sage-femme, col bloqué à 2.

Ahhhhh mais je t’ai pas dit!! Moi la blonde désemparée qui a cherché dans chaque sac qu’elle a emporté! L’homéopathie n’est pas avec moi…. Mon amie l’angoisse elle par contre s’est invitée à la fête…

Col bloqué à 2! Et il ne bouge pas, ℒilas-ℬeℓℓe va bien, moi je fatigue il est 9h du matin… Je vais donc accoucher en plein jour! Le travail a commencé à 19h la veille.

L’équipe revient et m’annonce qu’il va falloir aider le travail, qu’il faut éviter que ilas-eℓℓe soit en souffrance fœtale, qu’elle n’a plus de liquide amniotique, et qu’il ne faut pas la fatiguer plus. La pauvre elle pousse, elle pousse et se heurte à ce fichu col qui ne s’ouvre pas…

Je baisse les bras… Je ne voulais pas passer par la voie médicamenteuse mais ma fille est ma priorité alors mes principes je les révise. J’accepte et je panique un peu. Je sais que ça va être plus douloureux! Au bout de la troisième vague de 20 Minutes (où on augmente les doses) je n’arrive plus à gérer… tout va trop vite, je ne sais plus respirer. Je panique. Vincent désemparé… Bye le projet de naissance!

Échec: je demande la péridurale.

Le col s’ouvre! Il était temps!
Il s’ouvre très vite du coup, la péridurale commence son effet…

Et là c’est le début du vrai stress.

Mon corps ne supportant pas les médicaments ma tension baisse. Je me sens mal, j’ai envie de vomir, je tremble à tel point que cela m’effraie, je veux dormir, je lutte pour mes paupières, je le regarde lui comme pour m’excuser. Dans ma tête tout tourne, comment vais-je faire.

Je lui demande si ma tension est bonne, 6,4! Ma tension est de 6,4 on appelle les sages-femmes, Elles appellent l anesthésiste. Je le vois, tout le monde se presse, on me parle, je lutte et je sombre en même temps. Trop de sentiments… j’ai oublié ℒilas-ℬeℓℓe, concentrée sur mon état j’ai oublié mon bébé!

On tente plusieurs choses, ma tension remonte vers 8 pour retomber aussitôt à 6… L’équipe est formidable, ils sont francs et en même temps bienveillants.

Dilatation complète!

Bordel! Mon bébé va sortir!!! Je me sens mal, je m’excuse auprès de Vincent et je fonds en larmes! Je vais pas y arriver, et si je mourais ici là maintenant… Ne plus revoir Ꮥienna-ℛose… Ne jamais connaître ℒilas-ℬeℓℓe… Il s’énerve et me booste, a presque m’engueuler. Je me sens tellement faible entre les vomissements et cette envie de fermer les yeux, je me sens dépourvue de force!

Rien n’est plus mortel qu’une idée. J’avais appréhendé mon accouchement, même si j’étais prête, mon homéopathie oublié m’a donné un coup de massue! Je n’aurai pas dû lire d’autres récits d’accouchement et pourtant à Ꮥienna-ℛose ça m’avait boosté…

Puis la vie a repris ses droits et l’espoir à suivi, la confiance s’est faite timide mais elle n’était pas loin. Je me suis mise à penser à ma fille! À nos filles. Mais surtout à ℒilas-ℬeℓℓe qu’il fallait sortir! Et puis il y avait LUI, fort et rassurant, anxieux et aimant.

Poussez!

6,4 de tension, je pousse comme je peux et ma tension remonte, comme si mon corps avait compris l’enjeu. Je m’accroche, et lui fait tout! Il m’aide, je le sens, il a peur, son corps contre le mien, ses bras qui me soutiennent je reprends des forces MAis c’est pas la joie! Entre deux poussées je suis au bord de l’évanouissement, j’ai mon bac à vomito contre mon visage et contre celui de l’homme aussi, il a du galéré le pauvre. Niveau glamour on repasse, je tremble toujours autant, je meurs de froid. Mais il est là son souffle sur mon visage, et sa voix qui m’encourage.

Poussez!

On y retourne! J’oublie de respirer calmement! Je suis épuisée comme je n’ai jamais été! Je respire, je respire!

Je suis désolée monsieur, vous ne pouvez pas couper le cordon!

ℒilas-ℬeℓℓe avait le cordon autour du cou, rien de grave en soi, il a juste fallu être très réactif pour éviter les complications.

J’ai tout donné lorsque j’ai senti qu’elle était là, qu’il fallait que je la sorte, qu’il fallait que je la rencontre. Qu’il fallait que je vois qu’elle au moins était en forme.

Petite fille toute bleue… Et dire que tu as failli t’appeler ℒilas-ℬℓue… arf!!! Tu es là, tu pleures…. je te palpe, je vais mieux! La vague d’amour est arrivée comme une décharge électrique! Le stress et l’amour qui s’entremêlent et tout le reste qui ne s’explique pas! Comme pour ta soeur, petit amour, c’est mon cœur qui en a pris plein les ventricules. En amour total, étonnée de ne pas voir la tête de Ꮥienna-ℛose mais bien ta bouille à toi. Se rencontrer, faire ta connaissance. S’apprivoiser et ne même pas se poser de questions sur ce que l’on ressent. La chair de ma chair, mon sang, mon enfant!

L’euphorie… L’amour surtout! Et puis lui a mes côtés..

On y est arrivé
L’un contre l’autre, l’un avec l’autre pour faire naitre notre enfant.

Je n’aurai pas su accoucher sans toi, tu as été ce phare dans la pénombre. Tu as été mon guide, tu as été un roc, tu t’es tellement impliqué dans cet accouchement! J’ai tellement eu peur de ne plus te revoir, j’ai tellement eu peur de décevoir ceux que j’aime!

J’ai tellement eu peur et je sais que toi aussi!

Je t’aime de tout mon cœur, je crois que cette naissance a renforcé et a changé tant de choses… Les consciences s’élèvent, les évidences se lèvent, c’est mon cœur en éveil reconnaissant.

ienna-ose a fait de nous une famille comme le dictionnaire l’indique, ilas-eℓℓe a soudé cette famille.

Nous sommes 4 et je suis heureuse d’être rentrée à la maison. J’ai délaissé l’homéopathie si quelqu’un les veut ➳ les tubes sont neufs … ahaha

Je profite des miens et rien n’est plus important.

Chaque histoire est différente.

Le bonheur est au rendez-vous et c’est ce qui compte, à revivre, je ne changerai rien! ♡

Et si je te disais que j’ai peur…

Tu es sans doute au courant, mon deuxième bébé est apparement pressée de rencontrer sa famille. Au fond je la comprends … On est quand même formidables malgré nos défauts.

Néanmoins, il est trop tôt.. Enfin c’est quoi trop tôt dans le fond??

À 33 semaines c’est un peu juste d’accoucher, bien que parfois ça se passe très bien et parfois pas…

Je suis de 34 semaines à présent, et chaque jour compte. Je suis au repos. Je suis sous UTROGESTAN, progestérone en soi.  Avec Ꮥienna-ℛose c’est difficile de se reposer… MAis la famille est là… 

Il s’avère que je culpabilise. Un déménagement à plus de 7 mois de grossesse (pour une deuxième grossesse) c’est peut être un peu hard.. surtout lorsque comme moi on aime gérer, organiser et vouloir assurer. Force est de constater que je n’y arrive pas, plus.
Avant de reprendre la route (2h), en sachant que les vibrations ne sont pas toujours les bienvenues en fin de grossesse, oui parce que là je suis quand même à 8 mois et demi, il était impératif de checker mon col à l’hôpital. Décision personnelle.

Et j’ai bien fait…

Liste des symptômes?

– pas glamour- 

  1. Sensation que bébé est très bas et qu’elle pousse.
  2. Décharges électriques dans le vagin.
  3. Douleurs lombaires que seul le bain peut calmer.
  4. Ne plus savoir marcher chaque matin.
  5. Essoufflement plus plus plus et fatigue extrême.
  6. Ventre qui est bien descendu et qui annonce une sortie imminente ou pas?

Résultat:

  1. Col un peu effacé ➳ je suis passée à 24mm.
  2. Col ouvert en externe.
  3. Bébé positionné assez bas avec pression.


Bref, c’est pas le moment.

Bonus du jour, j’ai perdu le bouchon muqueux…. arfff… 

Tu sais le bouchon qui fait barrière entre l’utérus et le vagin.

Alors quoi? 

Monsieur est en tournoi, un tournoi important je ne lui ai rien dit de ce détail, je vais attendre fin d’aprem la fin de sa partie… je suis avec mon papa, je ne risque rien… 
J’ai appelé la maternité, ma Gynéco est en congé ce jour.

Demain Elle sera là, alors je suppose que demain je serai sans doute sujette à pousser la porte de l’hôpital… Juste pour voir? Juste pour me rassurer? Pour rien?
Tu sais, je suis sereine dans l’ensemble, je me qualifie comme une personne positive le plus souvent…

Mais à cet instant précis, je ne suis plus certaine de rien. 

Oui ℒilas-ℬeℓℓe fait sans doute un poids très correct, Oui ℒilas-ℬeℓℓe est sans doute pressée vu comment elle s’agite et presse le fond de mon utérus comme un citron…

Mais ce côté ou je ne maîtrise rien, me paralyse… Et si… (tu le vois le cerveau qui joue des tours et se met turbiner…).

Si j’écoute les uns, ça peut être la catastrophe, bébé va peut être avoir besoin d’assistance pour respirer… Peut-être ne parviendra t-elle pas à téter…. Peut être qu’il y aura des complications dont on ne me parle pas, que je ne connais pas, que j’ai sans doute peur d’aborder….

Et ils ont raison!

Si j’écoute les autres, à 34 semaines l’enfant est plus que viable, c’est quand même courant de nos jours, les hôpitaux sont équipés de sorte à accueillir ces bébés un poil plus fragiles… Puis moi-même je suis une grande préma, je me porte bien..

C’est vrai aussi!

Oui mais voilà, je culpabilise d’en avoir sans doute trop fait pour ce déménagement. Je dois me reposer MAis avec Ꮥienna-ℛose de presque deux ans et une énergie débordante c’est un tantinet galère. Puis la nature fait ce qu’elle veut… 

Utrogestan ou non, comme dit le Gyneco, si la nature a décidé, on ne  peut pas toujours stopper les choses…

Alors je pense et je me mets à souhaiter que si ça arrive, que tout se passe bien! Surtout qu’elle se porte bien, qu’elle soit assez forte pour affronter cet extérieur tout comme un  bébé de 41 semaines ou du moins minimum 37. Alors j’imagine que c’est une guerrière qu’elle a mon caractère et cette force de vivre au bide.

Je dévore les histoires des autres et en même temps je ne devrais pas… Ça me rassure et ça m’effraie à la fois.

Je fais ENFiN ce travail sur moi-même. J’endosse la sérénité et je me persuade du meilleur. Ce même travail que j’ai effectué pour Ꮥienna-ℛose un peu plus tard, certes, dans la grossesse. MAis je me dis qu’avec des idées vaillantes on va former une équipe de choc. De toute façon, si c’est le moment on n’aura pas le choix. 

Ici dans cette région, ma famille est proche et les solutions multiples. Les valises dans la voiture et ma tête un peu déconfite je me prépare.

Je lui parle aussi, moi qui ne peut plus mettre mes mains sur mon ventre pour éviter de la stimuler trop afin de ne pas faire avancer le travail, c’est dur! Je lui explique ce qu’il va se passer, que ça serait cool qu’elle reste encore un peu. Pour Elle. Pour nous… 

Peut-être est ce du faux travail, MAis je ne ressens pas de contractions (plus de contractions), juste ces douleurs lombaires et cette sensation qu’elle va sortir à chaque pas….  Parfois je m’arrête à cause d’une décharge électrique et surtout j’essaye de m’allonger.. De m’apaiser… 

les réseaux sociaux, une deuxième famille. Le soutien, les mots gentils, la bienveillance, l’encouragement, que de choses positives au quotidien…. 

L’avenir nous dira ce qu’il va arriver, et ce prochainement.

Merci… ♡ 

Promis je te tiens au courant ♡ 

Préparation accouchement #homéopathie

Après de nombreuses demandes et aussi pour contrer le « flou » de la photo sur un autre article, voici mon protocole homéopathique, je l’ai promis à plusieurs d’entre-vous (Spécial poke à miss L et notre conversation d’hier) et il était prévu qu’il fasse son apparition sur le blog de toute façon.

Ayant eu recours à cette liste pour Bébé 1, il était impensable de faire autrement pour celle-ci.

L’accouchement est quand même l’événement le plus attendu mais le plus redouté des nouvelles mamans, mais pas que….  Il soulève bien des interrogations, de l’inquiétude, du stress, des insomnies, des doutes, la peur de l’inconnu, la remise en question de nos propres capacité tant à gérer nos émotions, que la peur de la poussée en elle-même.

Il y a celles qui y croient et celles qui n’y croient pas. Celles qui testent au cas où et celles qui se rassurent avec le traitement homéopathique.

Mon expérience me dicte de recommencer la même chose. Moi la nerveuse de nature j’étais super sereine et prête. J’ai géré très longtemps (jusqu’au fameux épisode que tu peux retrouver ici).

Alors cette fois ci hors de question de m’en passer et comme on dit on ne change pas une équipe qui gagne.

J’ai filé cette liste à de nombreuses mamans déjà il y a deux ans… Et ensuite il y a peu…

L’homéopathie peut être commence de 1 à 3 semaines avant la dpa à voir avec la personne qui vous suit.

Cette liste a été modifiée par moi après de nombreux avis (corps médical, autres mamans à l’époque, pharmacienne) et de nombreuses recherches sur le net et dans les livres traitant du sujet. Toujours se référer à un professionnel en cas de doute. 

 


Capture d_écran 2017-07-17 à 10.41.57


 

Avant accouchement jusqu’à rupture poche des eaux
ou 1ères douleurs:

  1. Actea Racemosa 9Ch; 5 granules / jour (apaise et prépare le col et le corps)
  2. Caulophyllum 9Ch; 5 granules / jour (dilatation du col et préparation).

 

(je commence Presque 3 semaines avant avec accord de ma sage-femme)

 


 

Départ pour la maternité:

Soit juste avant de démarrer soit dans la voiture…
  1. Gelsemium 15Ch; 10 granules ➳  1 dose pour maman, 1 dose pour le conjoint. (Préparation du col + prévention peur accouchement).
  2. Ignatia 15Ch; 5 granules (spasmes utérins + apaisement angoisses).

 


 

Pendant l’accouchement:

Si contractions sans modification du col et/ou régularisation de celles-ci
caulophyllum 9Ch; 5 granules toutes les demi-heures.

Si douleurs Chamomilla Vulgaris 9Ch ➳ 5 granules / 30 min.

Si col supérieur à 2cmActea Racemosa 9Ch; 5 granules / 15 min.

Si douleurs insupportables (et ou lombaires)
Dioscorea Villosa 9Ch; 5 granules au rythme des contractions.

 


 

Après accouchement:

2h post accouchement prendre 5 granules d’Ignatia 15Ch.
Prendre 3 granules d’Arnica Montana 9Ch toutes les 2 heures jusqu’au lendemain. (traumatisme corporel et tissus musculaires endoloris)

Si épisiotomie et afin de favoriser la cicatrisation
Staphysagria 9Ch; 3 granules / heure pendant les 1ère 24h puis 5 granules / 3xjour pendant 1 semaine.

 


 

Lendemain accouchement:

  1. Arnica Montana 15Ch: 5 granules ➳ 2xjour pendant 1 semaines. (Cicatrisation plus rapide et réparation du traumatisme corporel + tissus musculaires).
  2. China Rubra 9Ch: 5 granules ➳ 2xjour pendant 1 semaine. (Saignements+fatigue).
  3. Si maux de ventre fort douloureux (type tranchées)
    Caulophyllum 9Ch avant chaque têtée.

 


 

Allaitement:

Montée de lait:

  1. Lac caninum 4Ch; 3 granules / 2xjour. Favorise la montée de lait et régule l’excès de production. Réduit également les engorgements mammaires. Attention à ne pas utiliser du 15Ch qui aura pour but de stopper la production. 
  2. Ricinus Comunis 5Ch; 5 granules /2xjour pendant 1 semaine pour bien démarrer l’allaitement (si baisse de lait ou pic de croissance de bébé on réitère le 2x/jour) en temps normal 1x/jour suffit. Si la lactation roule, pas besoin d’en prendre… Attention comme le Lac Caninum, en haute dissolution il a pour but de stopper la lactation. Il est impératif de bien se renseigner donc avant de faire n’importe quoi. 
  3. Engorgement mammaire
    Belladonna 9Ch; 5 granules toutes les demi-heures, bien masser sous la douche pour essayer de désengorger un maximum et faire téter un maximum bébé pour soulager.

Pour les crevasses attention si tu utilises de la crème à base de vaseline, il faudra bien nettoyer avant que bébé ne mange.

Il y a la crème Castor equi, pommade homéopathique mais qu’il faut impérativement nettoyer avant la mise au sein. Pour ma part j’ai utilisé de la lansinoh qui peut rester sur le mamelon sans avoir d’impact si bébé en avale.

Processed with VSCO with q4 preset
Oui tout n’apparait pas sur la photo 😉
 Cette liste peut être améliorée ou au contraire diminuée...         Selon chacun et selon les symptômes.

 

Un traitement homéopathique peut souvent aider et varie d’une personne à l’autre. Je sais que mon corps est très à l’écoute de cette médecine douce aussi surprenant que cela puisse paraître pour les sceptiques. Je ne suis pas médecine traditionnelle de base et c’est donc naturellement que je me suis tournée vers l’homéopathie ♡ (ayant déjà eu une belle expérience). Accouchement rapide, efficace et peu douloureux.

N’hésitez pas à me livrer vos expériences, votre protocole, ou autres avis. 

Pour celles qui en ont utilisé, cela a-t-il été efficace? Quelles sont vos expériences? 

NB: Aussi, ne pas oublier de continuer à hydrater la peau apres l’accouchement… Les vergetures (les connasses) aiment le changement d’état… Le ventre et autres partie du corps en prennent un sacré coup, ne pas se passer de ta routine hydratation juste après.  Je ne vais emmener que 3 huiles à l’hôpital, mon huile de coco (avec laquelle je vais me démaquiller principalement), mon huile d’amande douce pour un tas de raison concernant maman comme bébé et ma petite dernière aperçue sur instastory la ❝body oil❞. Je trouvais ce petit conseil indispensable en cette fin d’article, souvent les mamans sont déçues d’avoir ❝tenu❞ toute une grossesse sans rien et après délivrance BIMmmm, apparition surprenante des vilaines.

NB bis: tu peux préparer le périnée avec de l’huile d’amande douce quelques jours à quelques semaines avant l’accouchement…

 

Des bisous mes Jolies, il me tarde d’être an aout pour commencer et vous livrer ma deuxième expérience….

 

Lladymum’ent vôtre.