Visite postnatale #episio

Après une grossesse, de multiples visites avec suivi régulier, après un accouchement génial ou non, on tente d’apprivoiser ce nouveau quotidien dont on ne connaît rien si primi.La consultation POST NATALE est souvent à la fin des 6-8 semaines post accouchement, un examen de routine qui réunit plusieurs fonctions. (Bilan gynéco, bilan psycho, bilan quoi….)


E P I S I O   O U   N O N


J’ai presque hésité à zapper ma visite post partum…  (C’EST MAL, TRES MAL, IL NE FAUT PAS LE ZAPPER!!!).
-J’avais en prime programmé ma visite à ma sortie de la maternité et même un rappel dans l’iPhone.-M A I S On m a dit que c’était esssentiel et au final je me dis que O U I elle l’était.Non seulement J’ai eu deux points à ℒilas-ℬeℓℓe (Oui oui déchirure, non non pas épisiotomie).
J’ai voulu savoir si tout était à nouveau ❝normal ❞, pouvoir faire le point sur cet espace intime qui avait donc bien retrouvé sa place d’antan, d’avant bébé. Évidemment j’ai voulu voir MA gygy, même si elle n’était pas présente pour mon accouchement, j’avais et j’ai confiance en elle, donc la suite était logique!L’avantage? Elle connaît mon parcours, mes angoisses, mon mode de fonctionnement, je suis à l’aise et on se connaît. Tu ne le sais sans doute pas mais je suis une personne qui prépare des listes de questions (si j’en ai) et qui adoooooore (qui a besoin) de comprendre les procédures, déroulement, ce qui va se passer et le pourquoi du comment…
C’est comme ça. Je suis curieuse et peut-être que ça me donne l’impression de contrôler…Ah le contrôle
Je n’ai pas eu d‘épisiotomie car j’étais contre et que je voulais que la nature décide elle-même simplement M A I S   c h a c u n   s o n   c h o i x   : )


A p r è s   l ‘ a c c o u c h e m e n t


{{ OYE OYE âme sensible s’abstenir pour ce qui va suivre, surtout si tu n’as pas eu d’enfants!!! }}

Ayant eu 2 points internes et un bébé qui est passé par là, on peut appeler communément ma ❝ kikinette ❞ un chou-fleur!!!!!! Oui rien que cela, non je n’exagère pas (merci l’œdème)… Du moins l’effet au toucher – W H A T – Oui car je me lavais l’endroit à la main pour ne pas irriter le chantier! Comment te dire que m’asseoir était insupportable, si y a bien un point que je déteste en mode post partum c’est ça!!!!! Mais quelle horreur!!!Ensuite j’ai écouté le corps médical et enfilé des culottes filets… (on aurait pu utiliser ce truc pour faire les courses tellement c’est grand 🤣 ) mais au moins pas de tâches sur mes jolies culottes personnelles post partum (pour le glamour on repasse) et en plus pas de germes, hop poubelle, j’exagère j’avais acheté des culottes en coton (pour éviter le surplus de transpiration du à la matière synthétique) en solde chez Kiabi (elles sont à la poubelle).Je vais cependant te faire une confession… Je n’ai eu aucune serviette écologique Green ou autre pour le post accouchement!!!J’ai pas pensé à cela…Je dis serviette mais je devrais plutôt dire ❝ couche❞ …
Je te conseille d’en prendre des très épaisses et avec un voile coton (ben oui un chou fleur c’est fragile). Mais non on ne jardine pas, suis un peu nondidju! (Nondidju est une expression belge ♡ ).M’asseoir était compliqué et pour allaiter ℒilas-ℬeℓℓe je tentais de m’allonger un maximum, lorsque les gens venaient j’essayais de me mettre en position tailleur mais au début c’était quand même un peu, beaucoup gênant.


T u   v e u x   d e s   c o n s e i l s   p o u r   é v i t e r

d e   t ‘ a s s e o i  r   co  m m e  u n e   m e u f / c a n a r d ?


Ce que j’ai fait un peu tard? Faire Pipi sous la douche diminuait les « brûlures ».Un cold pack pour les premiers jours (que tu conserves au frigo, ouiiii tu en as dans ta chambre d’hôpital). Le froid permet la vasoconstriction des vaisseaux sanguins oui oui c’est du sérieux.Tu connais mon amour pour l’homéopathie? Et bien l’arnica 15ch était mon meilleur allié 2x/jour 5 granules.J’appréciais aussi Laaaaaaaargement les soins des sages femmes… Bon ok c’est un peu open-foune vu le changement régulier de personnel de l’hôpital mais voilà j’avais donné la vie alors bon le reste …. hein!Évidemment une bonne hygiène est primordiale, milieu humide (sang) ne favorisant pas la cicatrisation notamment.Veiller à s’essuyer, lors du passage au toilette, de l’avant vers l’arrière.Après wc / douche s’essuyer en TApOTANT délicatement! Si si! Tu verras si tu n’es pas douce tu ne le feras qu’une seule et unique fois:).Pour accélérer la guérison j’ai aussi utilisé ma redoutable huile essentielle de rose musqué diluée dans de l’huile végétale de calendula…A appliquer sur la plaie (dès mon retour à la maison), mieux vaut consulter le corps médical car je ne suis pas médecin et chaque personne est différente…Aussi, personnellement, après accouchement, mon transit est devenu… paresseux?
Le pauvre il a morflé… Du coup j’ai vraiment mis l’accent sur les légumes verts riches en fibres, et j’ai même utiliser un peu de jus de pruneaux… Oups…


P e n d a n t    c e    p e t i t    e  n t r e t  i e n


Et après vérification que l’utérus soit bien en place et de taille normale, que les pertes de sang diminuent, que le périnée soit tonique, que les fils (épisiotomie ou non) soient partis… Et bien on parle contraception, à ce jour je n’ai toujours pas posé mon stérilet (anti pillule)…Merde Ꮥienna-ℛose nous a réclamé un frère il y a 3 jours!!! J’appelle l’hôpital dès demain 😅.On parle retour de couches (imprévisible et encore plus lors de l’allaitement).On parle allaitement et vie sexuelle (perso après les accouchements on laisse tranquille chou fleur, chou de Bruxelles ou kikinette), mais c’est cool de pouvoir avoir des réponses à d’éventuelles questions.On fait un peu le tour de comment ça va avec bébé et surtout comment va le moralllll… C’est d’ailleurs l’occasion de poser des questions en cas de doute (allaitement, sommeil, alimentation, conseils…). C’est aussi le moment d’évoquer un éventuel baby blues.Puis en réalité, ça m’a fait du bien de parler avec elle, elle est super ma gygy, on parle de beaucoup de choses comme si on était copines. Elle rencontre bébé en prime, oui je suis allée avec les deux filles, monsieur travaillait, et personne ne savait les garder, puis bon, je gère easy les deux surtout plus petites…cropped-capture-d_c3a9cran-2017-12-06-c3a0-15-24-09.png

Publicités

Brassière et coussinets d’allaitement #crashtest

J’ai promis alors j’écris.

Dans un article précédent…. Musique d’intrigue…. ♡ ici ♡ je vous parlais de la fameuse brassière ❝medela❞ Et des coussinets ❝les tendances d’Emma❞.

ℒilas-ℬeℓℓe a passé le cap des deux mois, un allaitement à la demande qui se passe merveilleusement bien malgré un REF.

Et un recul suffisant sur l’emploi de cette brassière et ces fameux coussinets lavables.

➵ L’avant croisé assure un allaitement facile et confortable. (Notamment pendant la nuit -point non négligeable-).

➵ Une matière extensible qui tend à respecter les fluctuations sans comprimer la poitrine ET Labellisé Oeko Tex (je me souviens lorsque les tétées de nuit s’espacaient j’avais des melons au réveil, d’où l’importance de ne pas compresser à tort la poitrine pour éviter les soucis d’engorgement etc…).

➵ La forme croisée est camouflable et respecte un décolleté sans être démasquée au premier coup d’oeil.

➵ De nombreuses personnes qualifient cette brassière comme une seconde peau.

➵ Il est pourvu d’un textile respirant qui évacue la transpiration (et ça aussi c’est le pied si je dois comparer mon expérience kiabi).

➵ Sans coutures donc discrétion sous les vêtements.

Ça c’était la description que j’avais écrit dans mon article.

Mon avis en pratique:

À la maternité, j’ai été surprise de son extensibilité. Malgré ma poitrine qui a quadruplé de volume, je ne me suis jamais sentie oppressée, et je t’assure c’est un point primordial. La montée de lait peut être douloureuse alors si on ajoute un facteur supplémentaire de douleur ➳ juste l’horreur.Conquise donc pour la matière toute douce et son rôle de maintien sans être excessif.

Après il est vrai que j’ai une petite poitrine et donc je parle pour moi et mes cerises devenues pastèques 🙂

J’aime le porter avec les décolletés et il passe inaperçu (Et le décolleté est Joli en prime). Je t’épargne les bretelles très épaisses pas très glam’ (bon après on peut pas tout avoir, il faut le maintien et ça passe aussi par ce style de bretelles et le croisement dans le dos).

Petit point négatif, je trouve qu’il s’use très rapidement. Après plusieurs lavages ,(on évite de sentir le fromage au lait cru 😂), on peut remarquer (un peu trop vite) suite en vidéo,

Vidéo qui ne ment pas:

<<<<<


<<<
je l'utilise très souvent tant il est pratique comparé aux autres à clips. La nuit, pas besoin de réfléchir, on écarte et bim bébé boit… Ça paraît bête, je te l'accorde, mais c'est bien plus confortable de dormir avec cette brassière qu'un soutien avec agrafes mais ça c'est aussi un point de vue personnel.

Quoi? Elle dort avec un soutif?Alors Oui je dors Avec sinon Monsieur Et moi-même, on flotterait dans une mer lactée. Certes, c’est très bon pour la peau mais quand même, c’est pas agréable. 😂 en plus, comme mentionné plus haut j’ai un ref, c’est à dire que ça ne coule pas gouttes à gouttes, NoN ici c’est plutôt le style Karcher qui veut à tout prix éteindre un incendie géant. Ce qui m’amène au point suivant…. Les coussinets. Je t’en avais déjà parlé (toujours dans le même article Avec le lien un peu plus haut).

J’ai opté pour des coussinets lavables de chez ❝les tendances d’Emma❞ ET je ne regrette pas.

Info ou intox, j’ai l’impression qu’ils m’ont permis d’éviter des crevasses.

Comment?

En jouant le rôle de compresse lactée. Le lait maternel possède tant de bienfaits dont celui de cicatriser.

Alors Oui j’ai eu des crevasses mais c’est très vite passé et surtout cela n’a jamais été aussi douloureux qu’avec Ꮥienna-ℛose. Cela n’a jamais été jusqu’à serrer les dents et trouver d’autres solutions… j’ai utilisé un peu de crème lansinoh (le minuscule format si tu veux savoir Et je l’ai donné tant je l’ai peu utilisé!). J’ai aussi massé après la douche avec de l’huile de coco.

J’apprécie le fait que même imbibés à fond les ballons, ils restent très doux et donc confortables. (J’ai terminé un minuscule stock de jetables que j’avais Et comment dire? Y A PAS PHOTO).

Seul hic, merci le REF, je dois changer régulièrement Car la capacité d’absorption à quand même des limites ➳ Logique.

Je peux quand même dire que malgré ce petit désagrément je n’ai jamais eu de fuite visible! JAMAIS! Contrairement aux jetables qui m’ont fait connaître quelques situations insolites.

Le conseil que je donnerai est sans doute d’avoir plusieurs coussinets afin de pouvoir gérer la tournante. Même si, entre nous, les lessives avec un bébé (Et une grande de 2 ans) sont très (trop) fréquentes❣︎

En conclusion je suis conquise par ces indispensables maternité.

Plus d’informations sur le site des tendances d’Emma ici Tu peux retrouver la vi déo du ❝crash test❞ lavable contre jetable ici à la fin de l’article ♡

Et toi? Tu es de quelle team?

Bisous les ℒadies ☆

Rencontre & présentation #soulmate

❝Deux cœurs qui s’aiment, animés d’une même passion, vivent dans un autre univers ; ils parlent un autre langage ; sans se voir ils s’entendent, sans communiquer ils se comprennent ; ils se devinent.❞ SOPHIE COTTIN

Voilà selon moi, le début de votre histoire.

Sans même voir cette petite soeur, tu as pris soin de moi, ta maman, tu as pris soin de lui faire des bisous à travers ce ventre rond. Tu as pris du temps pour vous identifier dans tes livres.

Ta soeur et toi. Liées malgré vous.

Faire un bébé est un acte égoïste. Donner un compagnon de vie à ses enfants est un acte de générosité.

À deux contre le monde, voilà ce que je souhaitais. Que jamais vous ne soyez seules, qu’importe les volontés de la vie, deux cœurs qui se lient, deux âmes qui grandissent ensemble, deux amours qui nourrissent notre vie, vous en êtes l’essence même!

Dès le début de ma grossesse, nous avons tenté par différents moyens d’expliquer à Ꮥienna-ℛose ce qu’il se tramait dans mon corps… Des livres, des bouts d’émissions, beaucoup de mots, de discussions, d’explications… Toujours les inclure…

➳ Un retrait de cadeau en magasin de la liste de naissance? Un petit quelque chose pour la plus grande pour éviter qu’elle ne soit jalouse…

Comprenait-elle vraiment? Comprenait-elle lorsqu’elle pointait mon ventre et prononçait le nom de sa soeur? Comprenait-elle quand elle expliquait que le bébé était dans mon ventre qu’elle caressait… Qu’elle montrait à qui voulait… ❝ma tiSoeur❞ comme elle disait… Labelle comme elle disait…

Cette photo est la première photo de Ꮥienna-ℛose à l’hôpital… Ne vous y méprenez pas… Ꮥienna-ℛose n’est pas jalouse!

❝lé ou la soeur?❞ à t elle Dit en rentrant dans la chambre sans vraiment me calculer.

Émerveillée par ce minuscule petit être prénommé ℒilas-ℬeℓℓe …. SA soeur!

Sa petite soeur qu’elle voulait prendre seule… Cette photo illustre le caractère de Ꮥienna-ℛose et sa volonté à s’investir dans ce nouveau rôle.

On a jamais su lui mettre ℒilas-ℬeℓℓe dans les bras ce jour-là… Car elle voulait la prendre ELLE sans aide!😂 mais elle lui a bien fait comprendre qu’elle était là avec les innombrables bisous et les multiples ❝doudouces❞.

Sℛ s’est montrée protectrice et possessive dès le départ.

Elle a reçu un cadeau de sa petite soeur, je vous en avais déjà parlé de ces petits lapins trop mignons avec prénom sur une des oreilles. Un pour chacune, semblable et différent à la fois. Ꮥienna-ℛose le garde dans son lit ce DOuDOu ♡. Un souvenir pour plus tard. Elle était ravie de ce présent et j’avais prévu ce petit cadeau pour éviter justement une jalousie. Qu’elle puisse se dire, tiens ce bébé qui arrive m’a offert un cadeau. Une raison de plus de l’accepter.

<

près presque 3 semaines de cohabitation, Ꮥienna-ℛose se montre toujours autant protectrice et bienveillante. Parfois il arrive qu’elle me demande de poser ℒilas-ℬeℓℓe. Elle ne supporte pas que quelqu’un l’approche au magasin, dans la famille… ❝ma soeur❞.

Je souris à chaque fois qu’elle me lâche ❝lé ou ti soeur?❞ ❝lé ou labelle?❞ lorsqu’elle ne la voit plus… Elle n’hésite pas à nous dire chuuuuuut lorsque la plus jeune dort… Elle a bien compris que sa soeur ne buvait que du lait de maman, d’ailleurs quand Elle mange, Elle explique à ℒilas-ℬeℓℓe que c’est pour ❝kayose❞ (façon qu’elle prononce Ꮥienna-ℛose 😂, ça valait la peine de se casser la nenette, on frôle presque le k-SOS MDRRR) et que ❝Labelle❞ peut pas, Labelle boit le LAIT!! 👌🏼

Elle aime venir sentir le popotin de la plus jeune pour me regarder et m’ordonner de changer sa couche 😂 ben oui ❝ah pueeee Labelle❞ ❝Labelle caca dans la couche❞

J’ai hâte qu’elles jouent ensemble, Ꮥienna-ℛose malgré sa tendresse débordante n’est que très peu délicate, dû à son jeune âge. Mais elle a compris tellement de choses, Elle nous étonne tellement de par ses raisonnements. Si jeune et pourtant si censée.

Alors Oui je suis convaincue qu’il est important d’expliquer et expliquer sans cesse ce qui se trame, un enfant est apte à comprendre. Des éponges à émotions, iLs suivent des intuitions et ressentent tout.

➳ Ici il y a de multiples livres dont l’encyclopédie Larousse ❝pourquoi?❞, ❝un amour de petite soeur❞ de Pauline Martin, ❝graine d’amour❞ de Pascal Teulade et Jean-Charles Sarrazin, ❝Juliette a un petit frère❞ de Doris Lauer, …

J’ai délibérément trié les anciens vêtements et anciens jouets avec Ꮥienna-ℛose, qu’elle choisisse pour la ❝petite soeur❞.

J’ai laissé traîné le cosy, le transat, j’ai soigné le lit et le parc, et je l’ai laissé joué avec. Rien n’était interdit pour ne pas qu’elle se sente frustrée… Qu’elle ne se sente pas rejetée…

Elle nous a réclamé une tututte que nous avons acheté et on lui a donné. Ꮥienna-ℛose exigeait qu’on la porte à nouveau comme un bébé, ce qu’on a exécuté. Nous étions convaincus que c’était son moyen à elle de se rassurer et de comprendre que c’était toujours notre petit bébé.

La complicité est bien présente, ℒilas-ℬeℓℓe fait des sourires aux bisous de sa grande soeur, Elle est toujours en écoute de sa voix… Et moi je fonds d’amour à l’idée qu’un jour elles feront les 400 coups ensemble, qu’elles me piqueront mes affaires et seront soudées pour m’inventer des histoires rocambolesques.

Je les imagine rire aux éclats, et se rejoindre dans la nuit noire. Je les imagine refaire le monde autant qu’elles refont le nôtre.

Qu’il est bon d’aimer comme je les aime…

Deux petites filles si pétillantes et si différentes. Deux petites filles qui ont fait de nous des parents comblés. Deux petites filles qui ont scellé nos vies. Deux petits être qui rassemblent les couleurs de l’arc-en-ciel juste en souriant, juste en pleurant, juste en étant là… À nos côtés.

La rencontre entre elles deux à été surprenante et anecdotique et la suite logique n’est que très appréciable pour nous.

Quelle joie de les observer, de près, de loin, les observer…

Et vous? Qu’avez vous prévu? Vos livres? Vos habitudes? Votre façon de faire? Votre expérience? ♡

Pas de bol pour les gens qui étaient sûrs que Ꮥienna-ℛose serait d’une jalousie sans nom! Qu’on aurait dû mal! Qu’elle ne comprendrait pas ce qui allait se passer 🙂 je ris de bon cœur et je suis amusée à l’idée qu’une poignée de ces gens-là liront cet article 😘😘 so much love… again & again… ♡

On croit trop en l’amour par ici 🙌🏼

Once Upon A Time #vous

7 Septembre…

7 septembre 2015,

7 septembre 2017.

Cette date c’est The date. Celle prévue pour ta venue au monde ma douce premiere. Celle prévue pour ta venue au monde ma douce deuxième. On vous promets, nous n’avons rien calculé. Par contre toutes les deux, déjà liées, vous vous êtes nichées au même moment à des années différentes.


Il était une fois un homme et une femme.

Il était une fois une fausse couche et bien des déceptions.

Il était une fois deux adultes qui avaient décidé de se concentrer sur d’autres projets… Une reconversion pour elle, toujours plus de travail pour lui.

Avant Noël, magie ou caprice de Dame cigogne. Un petit bébé avait élu domicile dans mon bidou. Naissance prévue ➳ 7 septembre 2015.

Ma petite fille, ma première, ma douce, ma Jolie fleur sauvage, mon bouton, mon épine… Ꮥienna-ose.

Tu as décidé d’arriver le 25 août 2015 et cette nuit restera à jamais gravée dans nos têtes, dans nos cœurs. Tatouée au fer rouge de l’amour inconditionnel qui est né en même temps que toi. Tu nous as comblé et tu as fait de nous une famille. À 3 contre les aléas de la vie, à 3 pour le meilleur et pour le pire, à 3 pour s’aimer trop fort.

Il était convenu qu’on aurait deux enfants.

Avant Noël, magie ou caprice de Dame cigogne. Un petit bébé avait élu domicile dans mon bidou. Naissance prévue ➳ 7 septembre 2017.

Je sais c’est fou. Nous n’avions rien calculé, rien prévu… 2 jolies surprises, 2 bébés tout roses.

Ma deuxième, ma merveille, ma fleur délicate… ℒilas-eℓℓe.

Tu as décidé d’arriver le 22 août 2017 et cette journée restera marquée dans notre histoire tant nous avons eu peur. Tu as soudé notre destin, tu as renforcé notre famille. À 4, c’est vers l’avenir que nos regards se sont tournés. À 4,chiffre parfait pour une osmose parfaite.

Un équilibre, deux petites filles semblables et pourtant si différentes.

Dans mon cœur, il y a des jours de tempêtes, des jours de fêtes, des jours de défaites. Dans mon cœur, il y a un temps arc-en-ciel, un temps tout gris, un temps ensoleillé. Dans mon cœur, il y a l’espoir, le bonheur et surtout l’horizon. Dans mon cœur vous avez pris toute la place. Vous l’avez gonflé en y éparpillant vos paillettes.

Dans vos yeux, c’est l’avenir qui se dessine, qui m’effraie et me fascine.

Dans vos mains, c’est les miennes qui s’agrippent, qui vous guident et vous soutiennent.

Tant d’émotions palpables dès nos premiers regards. Dès nos premiers échanges. Dès nos premiers câlins. Dès votre première rencontre.

Depuis votre naissance, j’ai appris tant de choses, sur moi, sur les autres, j’ai tant appris de vous.

Je reste convaincue que l’enfant forme le parent. Vous avez bouleversé tout sur votre passage. Vous avez amené tant de beau dans nos paysages. Vous avez pansé bien des plaies malgré vos jeunes âges.

Mes petites fées maison. Mes Minoushkaya de la vie. Mes enfants à la vanille. Mes filles au chocolat. Mes amours , mes folies.

Vous êtes le printemps, la renaissance de nos êtres, le soleil et la pluie, la lune et le soleil, l’équilibre ultime, les flots dans l’océan, le souffle qui nous manquait.

Vous êtes tout simplement la vie et l’amour.

Je n’aurai pu rêver mieux. Vous êtes parfaites.

Ꮥienna-ℛose tes cheveux couleur blé et tes yeux émeraudes, ton petit nez en trompette et tes joues bombées. Tu es l’insaisissable, cette douceur nuancée par ce caractère bien trempé. Tu es si câline et si indépendante. Je t’admire bien souvent et tu fais ma fierté.

ℒilas-ℬeℓℓe tes cheveux si foncés, tes yeux qui s’éclaircissent… La cigogne aurait-elle deviné? Tes longs doigts, ta petite bouche en cœur, ta peau dorée briochée. Tu es le calme, la sérénité. J’aime quand tu grognes et que tu t’enroules contre moi. Tu as ce besoin de proximité qu’avant je ne connaissais pas.

Et cette complicité naissante. Et cette Grande soeur qui prend son rôle tellement à cœur, et cette petite soeur qui aime tant les bisous un peu brusques et mielleux de son aînée.

Des bouts de nous, des bouts de vous, des bouts de choux, l’amour est partout.

Accouchement Lilas-Belle

Cet article je l'écris mais je n'encourage pas les jeunes mamans à le lire.

Chaque expérience est unique! Chaque femme est unique, chaque grossesse, chaque bébé. On ne peut comparer, nous ne sommes jamais assez préparées aux caprices de la vie et au déroulement d’un accouchement.

J’ai couché sur page blanche virtuelle l’accouchement de Ꮥienna-ℛose, un accouchement harmonieux même si mon projet de naissance n’a pu aboutir, j’en garde un souvenir doux et paisible (pour pas dire fantastique et idéal ♡ ) . Je ne pouvais rêver mieux, un travail efficace qui avance très vite, un accouchement rapide sans encombre malgré le cordon autour du cou… Un papa timide, ému et dépassé par le lot de nouvelles émotions… Un bébé parfait qui tête directement, qui ne pleure jamais et prend du poids en un temps record.

POuR ℒilas-ℬeℓℓe, tout s’annonçait de la même façon à quelques nuances près.

MOI!

J’avais lu des récits de mamans que je suis sur les réseaux et où l’accouchement n’était pas des plus faciles… Ça a trotté dans ma tête… Sans doute un peu trop…

Armée de mon homéo ( mais si je t’ai bassine avec cela), j’étais cependant rassurée… Confiante de par ma propre expérience d’il y a deux ans 🙂 mais pas tout à fait… et si quelque chose clochait?

On ne peut rien prévoir à l’avance… Pas même seigneur Gyneco, c’est pour dire 😅

Mon histoire:

Nous sommes le lundi 21 août 2017. J’ai demandé à ℒilas-ℬeℓℓe de venir soit le lundi soit au plus tard le mardi POuR que nous puissions fêter l’anniversaire de sa grande soeur (3 jours plus tard le 25) OU de venir à partir du 26 ✨.

C’est la nouvelle lune et en plus c’est l’éclipse lunaire…

Je suis chez belle-maman (depuis presque 15 jours Car je veux accoucher dans une maternité précise, j’assume mon côté relou).

La nuit est tombée, et dans le fond je le pressens, elle pousse, bas du ventre douloureux, mais sans plus… Puis voilà le mal dans le bas des reins… Outch, début de travail?

Il est l’heure de coucher Ꮥienna-ℛose (22h), mon tendre bebe premier! Je le sens, je la colle, je poste une photo sur les réseaux (snap et insta direct) je la respire, je sais que je vais bientôt être séparée d’elle. Je prépare les derniers sacs, trousse de maquillage, dernières culottes sèches (ouais Car de cette taille j’en ai pas 30009), de la monnaie, check du reste.

Ma soeur au bout du fil, je perds les eaux! Ohhhhh ben moi qui imaginais en mettre partout c’est loupé, un peu, beaucoup, un peu selon mes mouvements mais pas si terrible que cela…

Je réveille belle maman… j’appelle mon père.. Merde je dois appeler ma grand mère j’ai sa voiture en prêt (la mienne est restée à notre appart vu qu’on m’infantilise depuis cette fin de grossesse). Mon père démarre, ma belle-mère garde Ꮥienna-ℛose donc change de chambre au cas où elle se réveillerait de la nuit.. j’ai le cœur en miettes je n’ai pas eu le temps de lui expliquer que maman partait à la maternité, qu’elle allait rencontrer sa petite soeur et tout ce que j’avais mis en place pour finaliser cette préparation que j’aiguise depuis de longs mois… Ma douce, je m’en vais pour une autre douce, mais vous serez vous deux, toujours mes priorités, dès mon retour je serai encore plus maman Louve.

Je prends la route, je vais chez ma grand mère à 7 Minutes, avec cet essuie saumon coincé sous les fesses pour éviter de baptiser à tout jamais cette voiture qui n’est pas la mienne. Ma grand mère est là en robe de chambre, elle me prend les mains et me souhaite que tout se passe bien. Il fait noir, mais dans ses yeux on peut le voir, elle stresse… Mon père est déjà là, avec ma belle-maman, tous les deux excités mais le père est un peu (beaucoup) stressé…

Vincent est en chemin (2h de route). Je croise pour ne pas accoucher dans la foulée…

Il est minuit, le monito est terminé, col à 2.

Il n’est pas 2h Vincent est là, il est beau, il a les traits tirés. Un gamin à peine réveillé. Je lui propose de dormir un peu… je contracte… La sage femme revient me voir et col bloqué à 2, 1h, 2h… les contractions s’accentuent, je fais du ballon, je marche, je caresse mon ventre (ma fille?), je lui parle et je me rassure. Il fait nuit, il pleut… Je rêvais d’accoucher la nuit!

Les contractions sont toutes les 1min30!! J’ai mal, mon corps qui se raidit, je continue à faire du ballon, seul endroit où j’arrive à respirer et à ❝maîtriser❞. J’appelle la sage-femme, col bloqué à 2.

Ahhhhh mais je t’ai pas dit!! Moi la blonde désemparée qui a cherché dans chaque sac qu’elle a emporté! L’homéopathie n’est pas avec moi…. Mon amie l’angoisse elle par contre s’est invitée à la fête…

Col bloqué à 2! Et il ne bouge pas, ℒilas-ℬeℓℓe va bien, moi je fatigue il est 9h du matin… Je vais donc accoucher en plein jour! Le travail a commencé à 19h la veille.

L’équipe revient et m’annonce qu’il va falloir aider le travail, qu’il faut éviter que ilas-eℓℓe soit en souffrance fœtale, qu’elle n’a plus de liquide amniotique, et qu’il ne faut pas la fatiguer plus. La pauvre elle pousse, elle pousse et se heurte à ce fichu col qui ne s’ouvre pas…

Je baisse les bras… Je ne voulais pas passer par la voie médicamenteuse mais ma fille est ma priorité alors mes principes je les révise. J’accepte et je panique un peu. Je sais que ça va être plus douloureux! Au bout de la troisième vague de 20 Minutes (où on augmente les doses) je n’arrive plus à gérer… tout va trop vite, je ne sais plus respirer. Je panique. Vincent désemparé… Bye le projet de naissance!

Échec: je demande la péridurale.

Le col s’ouvre! Il était temps!
Il s’ouvre très vite du coup, la péridurale commence son effet…

Et là c’est le début du vrai stress.

Mon corps ne supportant pas les médicaments ma tension baisse. Je me sens mal, j’ai envie de vomir, je tremble à tel point que cela m’effraie, je veux dormir, je lutte pour mes paupières, je le regarde lui comme pour m’excuser. Dans ma tête tout tourne, comment vais-je faire.

Je lui demande si ma tension est bonne, 6,4! Ma tension est de 6,4 on appelle les sages-femmes, Elles appellent l anesthésiste. Je le vois, tout le monde se presse, on me parle, je lutte et je sombre en même temps. Trop de sentiments… j’ai oublié ℒilas-ℬeℓℓe, concentrée sur mon état j’ai oublié mon bébé!

On tente plusieurs choses, ma tension remonte vers 8 pour retomber aussitôt à 6… L’équipe est formidable, ils sont francs et en même temps bienveillants.

Dilatation complète!

Bordel! Mon bébé va sortir!!! Je me sens mal, je m’excuse auprès de Vincent et je fonds en larmes! Je vais pas y arriver, et si je mourais ici là maintenant… Ne plus revoir Ꮥienna-ℛose… Ne jamais connaître ℒilas-ℬeℓℓe… Il s’énerve et me booste, a presque m’engueuler. Je me sens tellement faible entre les vomissements et cette envie de fermer les yeux, je me sens dépourvue de force!

Rien n’est plus mortel qu’une idée. J’avais appréhendé mon accouchement, même si j’étais prête, mon homéopathie oublié m’a donné un coup de massue! Je n’aurai pas dû lire d’autres récits d’accouchement et pourtant à Ꮥienna-ℛose ça m’avait boosté…

Puis la vie a repris ses droits et l’espoir à suivi, la confiance s’est faite timide mais elle n’était pas loin. Je me suis mise à penser à ma fille! À nos filles. Mais surtout à ℒilas-ℬeℓℓe qu’il fallait sortir! Et puis il y avait LUI, fort et rassurant, anxieux et aimant.

Poussez!

6,4 de tension, je pousse comme je peux et ma tension remonte, comme si mon corps avait compris l’enjeu. Je m’accroche, et lui fait tout! Il m’aide, je le sens, il a peur, son corps contre le mien, ses bras qui me soutiennent je reprends des forces MAis c’est pas la joie! Entre deux poussées je suis au bord de l’évanouissement, j’ai mon bac à vomito contre mon visage et contre celui de l’homme aussi, il a du galéré le pauvre. Niveau glamour on repasse, je tremble toujours autant, je meurs de froid. Mais il est là son souffle sur mon visage, et sa voix qui m’encourage.

Poussez!

On y retourne! J’oublie de respirer calmement! Je suis épuisée comme je n’ai jamais été! Je respire, je respire!

Je suis désolée monsieur, vous ne pouvez pas couper le cordon!

ℒilas-ℬeℓℓe avait le cordon autour du cou, rien de grave en soi, il a juste fallu être très réactif pour éviter les complications.

J’ai tout donné lorsque j’ai senti qu’elle était là, qu’il fallait que je la sorte, qu’il fallait que je la rencontre. Qu’il fallait que je vois qu’elle au moins était en forme.

Petite fille toute bleue… Et dire que tu as failli t’appeler ℒilas-ℬℓue… arf!!! Tu es là, tu pleures…. je te palpe, je vais mieux! La vague d’amour est arrivée comme une décharge électrique! Le stress et l’amour qui s’entremêlent et tout le reste qui ne s’explique pas! Comme pour ta soeur, petit amour, c’est mon cœur qui en a pris plein les ventricules. En amour total, étonnée de ne pas voir la tête de Ꮥienna-ℛose mais bien ta bouille à toi. Se rencontrer, faire ta connaissance. S’apprivoiser et ne même pas se poser de questions sur ce que l’on ressent. La chair de ma chair, mon sang, mon enfant!

L’euphorie… L’amour surtout! Et puis lui a mes côtés..

On y est arrivé
L’un contre l’autre, l’un avec l’autre pour faire naitre notre enfant.

Je n’aurai pas su accoucher sans toi, tu as été ce phare dans la pénombre. Tu as été mon guide, tu as été un roc, tu t’es tellement impliqué dans cet accouchement! J’ai tellement eu peur de ne plus te revoir, j’ai tellement eu peur de décevoir ceux que j’aime!

J’ai tellement eu peur et je sais que toi aussi!

Je t’aime de tout mon cœur, je crois que cette naissance a renforcé et a changé tant de choses… Les consciences s’élèvent, les évidences se lèvent, c’est mon cœur en éveil reconnaissant.

ienna-ose a fait de nous une famille comme le dictionnaire l’indique, ilas-eℓℓe a soudé cette famille.

Nous sommes 4 et je suis heureuse d’être rentrée à la maison. J’ai délaissé l’homéopathie si quelqu’un les veut ➳ les tubes sont neufs … ahaha

Je profite des miens et rien n’est plus important.

Chaque histoire est différente.

Le bonheur est au rendez-vous et c’est ce qui compte, à revivre, je ne changerai rien! ♡