Si toi aussi …. #humourOUvérité

Tu en as marre…. (non pas du carambar) de:

  1. Te faire rouler de part et d’autre de ton lit pour pouvoir en sortir… (en vrai c’est carrément une séance tbc, entre les crampes aux jambes, le coussin d’allaitement qui te saucissonne, tes roulades et cette façon d’essayer de s’extirper de ce foutu lit).
  2. Faire le ramasse-miettes en tout temps Car ton bidon a un aimant à restes de nourriture qui stagnent sur le haut de celui-ci. (Ci-dessous, une photo très soft).
    ➳ de toute façon tu ne vois quand même plus ce qui se passe en dessous. 
  3. Te sentir essouflée au moindre pas que tu fais (même du canapé au frigo pour te désaltérer).
  4. Devoir uriner toutes les 15 Minutes à cause d’une vessie écrabouillée, merci bébé.
  5. Faire la tronche à ta balance, Car tu as en tête la tronche de ton gygy devant sa balance à lui (Elle est même pas juste la sienne en plus).
  6. Ne plus dormir la nuit. Pas sur le dos, pas sur le ventre, pas sur le côté droit, pas sur le côté gauche, et si je dormais debout?
  7. Te tartiner comme une sardine à l’huile de crèmes ou d’huiles qui t’éviteront peut-être les stries du zèbres, j’ai dit peut-être!
  8. Ne plus pouvoir t’habiller comme tu le voudrais car tu ressembles plus à Quasimodo qu’à Esmeralda (merci le make-up hein!)
  9. Ne pas savoir lacer tes chaussures, t’as comme une bouée qui bloque au niveau de la taille tout ça Sans David Hasselhoff.
  10. D’avoir des envies de pâtisseries alors que sur Instagram les fitmums se gavent de carottes crues et de concombres frais, Sans parler des smoothies et des joggings chaque matin à jeun 😱.
  11. Découvrir sur la peau de ton visage une mappemonde brune, pardon? Des tâches de grossesse? Ça part cette connerie? Tu ressens enfin ce que ressens le caméléon… 😫
  12. On en parle de la carte routière sur la poitrine, sortie a25 près du téton, ah non c’est l’A15!!!! Un décolleté de schtroumpfs 😏
  13. Te sentir constipée, ben ouais! Tes organes tu ne sais même plus où ils se trouvent (eux non plus je te rassure), bébé fait barrage à ton système digestif… So cute?
  14. Avoir la sensation étrange que ta Gynéco connaît mieux ton corps que ton mec… 😳
  15. Voir les autres boire du bon vin alors que tu te tapes un jus de raisin bio Sans sucre! Pour faire genre… (puis on te dévisage car la mauvaise mère bot du vin… bordel du jus de raisin!).
  16. Te sentir grosse! Même les vêtements de grossesse ne veulent plus de ton corps!!! Je crois qu’il est temps d’accoucher! 
  17. Ne plus voir le bas de ton corps, en particulier ton MINOU (ta nenette, ta foune, tu l’appelles comme tu veux). Ah bon? Je dois prendre rendez-vous chez l’esthéticienne? … Merci chéri 😏 grizzly toi-même😫
  18. Paraître super émotive, je ne suis pas super émotive… MAis chéri, tu viens d’écraser une fourmie là !!!!!! Ouuuuuiiiiiiinnnnnnnnnnn.
  19. Changer de déodorant car c’est la fête aux hormones et que tu sens le furet à 600km à la ronde. Team je sers les bras et je les garde bien le long du corps…. Éviter le coup de vent!
  20. Cette canicule qui est méga épuisante, ah bon? Il fait pas si chaud?
  21. Bref…. il ne reste plus longtemps avant que je n’accouche, on reparle d’une liste post accouchement? 

Tu peux lister les points manquants juste en commentaire 😉😉 j’ai envie de rire
J’ai évité de parler du sujet hormones qui te fait passer du rire aux larmes en une fraction de seconde (et qui te fait passer pour une psychopathe déboussolée à éviter absolument! et qui te laisse aussi une petite goutte d’urine au passage sur le coton de ton sous vêtement, ah oui ADIEU la jolie dentelle de femme fatale à ce stade), les aigreurs d’estomacs et les chevilles poteaux….

Mais on pourrait ne plus s’arrêter de lister, de lister…

Mais être enceinte c’est foooorrrmmmmmiiidddaaaaabbbbblllllleeeee!
(Stromae référence).

Ouais sauf qu’avant de serrer ton petit poupon mignon, il y a 9 mois… Et dans ces 9 mois il y a un minimum de cette liste… Oups, pardon!

Je m’en vais profiter de mon alien de babygirl en forme qui déforme mon ventre et faire ressortir mon nombril (ouais tu sais les pipettes de matelas gonflable? De ballon de plage? Mon nombril quoi…. 😱). Ah mais j’adore ses petits coups (bien placés dans les côtes…. tu sais ceux où ta respiration est coupée… une ninja???)

NON un bebe!!! Un bébé in utero ♡ so cute!


Kiss & love mes ℒadies d’amour (sans rancunes 😘) 


(Lladymum Elle fait la maligne mais lorsque la deuxième sera là, on en reparlera 😂😂😂).

Publicités

Mon bébé chez la nounou #terreurdesbacsàsable

Cet article devait pointer le bout de son nez…
C’était même inévitable, mais comment m’y prendre sans partir dans toutes les directions…

img_4816-1

Je vais essayer de commencer par le commencement. Ca me parait bien ça. On est toutes confrontées à un moment de notre vie à devoir faire garder notre bambin(e) ou même notre ribambelle de bambin(e)s. Toi aussi, tu as sans doute dû connaître ce moment difficile de comment choisir un endroit, quel mode de garde, les nouvelles organisations, le stress, la peur, … bref une vie de maman en soi..

Pour ma part, voilà 1 an (13 mois) que je pouponne mon poupon. Mon adorable poupon. Cette petite fille aux yeux rieurs (et à la bouche aussi). J’ai tellement repoussé cette étape.


Evidemment, s’y prendre un peu plus d’un mois avant la reprise du boulot, c’est court, très court. Et toi? Combien de temps il t’a fallu? J’ai cherché, autour de moi, sur internet..

Il était HORS de question que je fasse garder mon bébé (adorable poupon) à une inconnue qui n’a pas la côte. Le problème avec ce genre de délais, c’est que les places sont prises. Ben oui maman-Louve, il fallait t’y attendre. (je te vois sourire là).

Je ne suis pas de nature à baisser les bras aussi facilement (normal, me diras-tu on est des mamans, et puis la reprise du boulot approchant, je n’ai PAS LE CHOIX) et encore moins lorsqu’il s’agit de mon coeur entier (ma fille hein). Alors après avoir fait des comparatifs, des forums et des listes à n’en plus finir, je suis passée à l’offensive… LES COUPS DE FILS.

Et s’est enchainé de multiples rendez-vous.

ANECDOTE: Je suis allée visiter une jolie crèche, pourtant bien notée. Le personnel est aimable (en même temps manquerait plus que ça), la visite se fait dans la bonne humeur, les explications me paraissent « normales » du moins logiques comme dans ma façon de voir les choses. Petit hic, une puéricultrice change un bébé et ne lui parle pas. Etant une maman qui explique tout à sa fille même lors du change, je ne conçois pas qu’on ne puisse pas parler à un enfant. Soit, ce n’est qu’une broutille. Mais vient alors LE détail, celui qui fait tout basculer, qu’on a du mal à comprendre et qu’on fait répéter. Ce détail est celui-ci:

alors pour le coucher, ils sont dans cette pièce-ci (très jolie en soi) et parfois ils peuvent être deux dans un lit….-

AS-TU DEJA ENTENDU UN TRUC PAREIL? 

Comme cité plus haut, j’ai fait répété pour être certaine de ne pas me méprendre. ET ELLE L’A REPÉTÉ… Je suis, alors, devenue plus silencieuse en me jurant intérieurement que même si je n’avais aucun autre choix, Ꮥienna-ℛose  n’y mettra pas un cheveu.

C‘est donc naturellement et en barrant sur ma petite liste pleine de grifouillis que je me suis dirigée vers une accueillante dont on m’avait fait l’éloge. Entretien téléphonique parfait…. Elle a des principes comme les miens, elle accepte mon homéopathie, elle a l’air douce (oui je sais l’air ne fait pas la chanson…) bref on décide d’un rendez vous.

Le jour « J », j’ai mal au ventre, je suis nouée, je mets la faute sur le café. Il était sans doute fort et j’en ai bu 2 tasses.

Je me trouve devant cette façade défraichie, mais je me fiche de cette façade. Une autre petite fille est en garde, ils seront 3. La maison est « normale », Ꮥienna-ℛose  partage son biscuit, nous discutons entre adultes en épiant de très près les enfants. ET LA, l’impensable se produit. Mon si joli poupon qui joue avec un jouet dont elle a l’air complètement fan et qui se le fait voler par l’autre petite fille, 1 fois, 2 fois, 3 fois… A la 5ème fois, Ꮥienna-ℛose  s’est levée et a carrément griffé l’autre enfant au visage!!! JE N’AI JAMAIS CONNU Ꮥℛ DE LA SORTE, elle a déjà été en contact avec d’autres enfants et JAMAIS n’a eu un comportement « violent« . Je fonds en excuse en essayant de me justifier et je reste complètement AHURIE par ce que je viens de voir. Ma si douce a du caractère.

As-tu connu cela toi avec ton bébé?

Car oui, cas inverse, je n’aurai en aucun cas admis que mon bébé rentre balafré… Comme quoi cette histoire m a donné une sacrée leçon. Ꮥienna-ℛose  n’est pas une méchante petite fille, elle en a juste eu marre de se faire piquer son jouet (je n’approuve pas pour autant son comportement)… Et elle a réagit en mode défense. Bon certes, c’était un peu LA TERREUR DES BACS A SABLE!!!!!!!!!!! Parce que l’histoire aurait pu s’arrêter là, sauf que, l’autre petite fille lui a lancé un jouet, et là BIMMMMMMM la terreur des bacs à sable LE RETOUR! elle l a attrapé et l a serré de toutes ses forces.

Heureusement la nounou m’a rassurée en me disant que c’était un moyen de défense et que donc ça prouvait qu’elle ne se laisserait pas faire (ah ben j’avais pas remarqué).

Incident passé et calme retrouvé, on discute toujours et tout se passe bien, je n’ai pas LE COUP de coeur mais je ne me sens pas mal jusqu’à… ce que son mari entre dans la pièce. La boule au ventre est revenue… vertiges et nausées. Cette peur au fond du bide. Ca parait bête, mais déjà que j’ai du mal à confier mon enfant à quelqu’un mais si en plus mon corps se met en alarme. PAS POSSIBLE.

ET TOI? As tu déjà eu ce pressentiment bizarre que ce n’est pas la bonne personne?
Un mauvais feeling?

Je me suis sentie tellement mal… J’ai l’impression d’être folle.. Vraiment folle. Ce n’est qu’un homme et je ne fais aucun blocage sur les hommes. Mais je ne peux l’expliquer.

Je suis repartie en disant que j’allais réfléchir… J’ai dû annuler…

Bref, voici les deux péripéties les plus « drôles » ou pas. Le reste n’a pas besoin d’être raconté, ça ne convenait pas ou il n’y avait pas de place.img_4817-1

Par contre, ce que je peux déjà te dire c’est que OUI, on a trouve LA nounou!!!!!!
LA PARFAITE NOUNOU… UN COUP DE COEUR ASSURÉ tant pour moi que pour mon pépin et ça ça vaut bien un deuxième article, car celui-ci est déjàààààà très long, et je m’en excuse. Mais tu comprends, il fallait que j’en parle, car c’est un changement qui va impliquer de nombreuses choses.

La conclusion est qu’il ne faut pas vouloir à tout prix « caser » son bébé chez n’importe qui. C’est une histoire de feeling avant tout, d’échanges et d’humanisme. img_4815-1Je n’ai plus jamais vu Ꮥienna-ℛose  en mode « terreur » et ceci pour mon plus grand plaisir! A voir dans les prochains mois, car oui je ne t’ai pas dit, la nounou officielle n’est disponible qu’en Janvier. Mais c’est pas grave, on a la meilleure marraine de disponible qui va profiter un max de son bébé (du mien) et de sa grand-mère paternelle qui est déjà gaga (et un peu stressée) avant la vraie rentrée 2017. Le fait de me sentir en totale confiance, m’apaise et m’encourage à reprendre le travail. Je ne sais pas comment font les autres. Je me dis que j’ai énormément de chance d’avoir pu être à ses côtés jusque là.   (psssst merci mon amour). Je suis admirative de ces mamans qui doivent se séparer de bébé si tôt et je n’ose imaginer ce qu’elles ressentent.img_4813-1

Même si sa chambre est déjà une belle salle de jeux. Il est temps qu’elle voit d’autres choses, d’autres enfants.. Pas pour affirmer son côté sociable. Crois-moi elle l’est déjà suffisamment. Mais bien pour continuer de s’épanouir d’une façon différente. En étant confrontée aussi à la frustration. Ça fait partie de l’apprentissage mais je suis confiante. J’ai aussi besoin de m’épanouir et de continuer à me réaliser en tant que jeune femme. Je suis intimement convaincue qu’elle en récoltera le positif.

 




Je te partage d’autres avis de mamans qui déchirent et que j’aime lire… Car je reste persuadée qu’une expérience n’est pas l’autre.. Parfois, ça fait du bien de ne pas se sentir isolée et démunie face à ce chamboulement. Alors plusieurs avis sont les bienvenus et qu’entre womums on se doit d’être solidaires.

ici le blog « mademoiselle-dawn » une maman Louve comme moi, qui a fait une  adaptation chez la nounou avec sa petite fille ❤

et

ici le blog  « plume2vie » une  maman coup de coeur avec qui j’aime échanger (enceinte de son deuxième bébé)  le parcours nounou et crèche de son petit garçon…

img_4814-1

 

Comme quoi une expérience n’est pas l’autre.
Et toi?
Plutôt crèche ou nounou?

La maternité chez les autres #ladyBEFOREmum

Je ne sais pas toi, mais moi, avant d’être maman, les parents me gonflaient.
Oh non je les trouvais beaux d’amour, c’est un fait indéniable, peut-être même que je les enviais (c’est même plus que probable).

Mais,

ils me gonflaient!!!!

Pourquoi? ah ben c’est simple je t’ai préparé une petite liste des choses qui m’ennuyaient au plus au point. Je les trouvais ridicules, gnangnans, « gaga », avec des sujets de conversations peu intéressants (moi à part mon chat, mes nouveautés shopping, je voyais pas comment tenir une conversation « areuh, progrès, diversification »).

  1. Je n’ai jamais compris pourquoi lorsque je demandais l’âge des enfants de mes connaissances ou personnes que je rencontrais, on me disait: 13 mois, 23 mois, 32 mois… Nan, sérieux, j’aime pas les mathématiques moi. je devais toujours réfléchir.
  2. Les photos, on en parle des photos? Les photos qui pullulent sur internet&co, défilé look, 1er biberon, 1er gilet, bébé au soleil, bébé à la piscine, nan mais OH c’est bébé pas Martine!!!
  3. Les conversations avec des parents (novices ou pas), on ne parlait que DES ENFANTS. alors au début c’est mignon, puis après 1 heure, ben c’était carrément ennuyeux (pardon)…
  4. Les parents, toujours eux… Et les réflexions agaçantes au possible du type: « tu verras quand tu auras un enfant« , « ah mais toi t’es pas maman ça se voit« , « qu’est ce que tu en sais, on en reparlera« … MOUAIS, qu’est-ce que j’en savais…
  5. Quand je montais dans un avion et qu’il y avait un « bébé » dans les parages, je soufflais… La faute à pa’d’bol! Secrètement, je me disais « MAIS POURQUOI JE N’AI JAMAIS DE BOULES QUIES DANS MON SAC« .
  6. Quand je voyais un enfant faire une crise dans un magasin, littéralement je jugeais.. Je peux oser te confier m’être dit « quelle éducation« , « si c’était le mien« … Et PIRE lorsque je voyais un parent donner une gifle à son enfant… Sans voir plus loin que le bout de mon nez, j’étais outrée, prête à crier aux parents indignes.
  7. Cette assurance (arrogance) de me jurer que mon enfant, mes enfants seraient mieux, c’était même évident..
  8. Combien de fois je me suis vue plaindre un bébé qui pleurait dans sa poussette alors que sa maman ne le prenait pas. En me projetant dans un avenir lointain, la mère parfaite j’ai idéalisé, je le reconnais.

Mais depuis je suis maman, et j’ai compris, pire, je suis devenue l’un de ses parents.

A mon tour, à cause d’une nuit fatigante, une journée épuisante, Ꮥienna-ℛose  qui pleurait dans sa poussette.. Je ne la prenais pas.. je lui expliquais les choses, j’essayais de la rassurer mais il faut l’admettre j’étais fatiguée alors je laissais pleurer, un peu, rien qu’un peu.

Je n’ai plus cette prétention que mon enfant est ou sera mieux que les autres, je suis fière d’elle, c’est indéniable. Mais quel parent ne l’est pas, finalement?

Ꮥienna-ℛose  n’est pas assez grande pour me faire « une crise » dans un magasin, mais pas plus tard qu’hier, en allant chez ikea, (modifications dans la chambre de notre fille car ses besoins évoluent) à la caisse, elle s’est mise à pleurer car elle voulait être par terre (ben oui ce magasin est top pour nos têtes blondes ou brunes). Comment te dire, que je suis restée ferme mais j’ai rusé… Elle a continué à pleurer un peu, et j’avais chaud, une bouffée de chaleur pour pas dire plusieurs… Comme si, MOI, j’avais eu peur qu’on me juge. (Et pourtant je t’assure, qu’en règle générale je me fiche du regard des gens).

A mon tour, je prends l’avion, avec mon bébé. QUEL STRESS! Comme j’allaitais, je n’avais pas trop peur du décollage ni de l’atterrissage (bon un peu mais j’avais prévu mon lait et de l’homéopathie). Tu sais de quoi j’avais le plus peur? D’une crise de bébé. Si je n’arrivais pas à gérer ses pleurs? Si j’incommodais les gens autour de moi? ET si… Le regard des autres… Même si finalement, pour ma part, tout s’est merveilleusement déroulé, la mini-biche dragouillait tout le monde.

Concernant les personnes qui me disaient, aaaah tu verras. ET BIEN JE VOIS. C’est un des rares points ou j’ai très peu changé. Ca va sans doute paraitre prétentieux, mais en règle générale, je suis très ferme avec Ꮥienna-ℛose  pour ce qui est de l’éducation et paradoxalement je suis très laxiste quand à ses mouvements, à son apprentissage par elle-même. Je suis une maman Louve qui incite et accompagne son enfant à découvrir par elle même, je lui fais confiance et par la même occasion JE ME FAIS CONFIANCE, une équipe j’te dis. J’estime jusqu’à présent que c’est bien parti.. Mais on est qu’au début. Les caprices et les tests sont en cours actuellement.

Tu sais quoi? Mes conversations!!!!!! Elles sont aussi rythmées par les évolutions de bébé, les couches changées et les repas confectionnés. Pire je tiens un blog pour informer d’autres mamans. Naturellement, mes priorités ont changées. Mais je ne pouvais pas le savoir avant d’être maman. Et COMBIEN ça me fait plaisir lorsqu’on aborde le sujet Ꮥienna-ℛose  alors que je ne l’ai pas encore entamé (#mamangaga).

Pour des raisons personnelles pures, je ne souhaitais pas afficher  Ꮥienna-ℛose  aux yeux du grand public. Bon déjà c’est pas une star hein! Je me souviens de ce que j’en pensais à l’époque, avec en plus la peur grandissante des détraqués (pervers, fous qui s’inventent des vies en volant des photos ou simplement le voyeurisme malsain de certaines personnes) a renforcé mon idée. Je n’étale donc pas ses « premières fois » (et chacun fait ce qu’il veut, je m’en fiche tant que le visage de ma fille est préservé, le reste m’importe peu, dans le fond nous sommes libres et je suis respectueuse). Oh oui il m’est arrivé de le faire une fois pour sa petite couette, et sans doute une deuxième fois. Mais son visage n’est pas affiché, ce n’est pas pour rien le petit surnom de mademoiselle « le puzzle ».

En ce qui concerne l’âge de bébé, à croire que la bosse des mathématiques arrive en même temps que la maternité. Le temps à une autre perspective et l’âge aussi, je compte en mois (bon elle vient d’avoir 1 an, et elle va donc sur 13 mois)…

 Comme quoi devenir maman c’est rentrer dans un cercle très prisé « VIP ». On parle en CODE. C’est découvrir un autre monde, ou plutôt le même monde mais différemment. C’est gagner en ouverture d’esprit et grandir.. Se rappeler de nombreuses choses et en apprendre encore plus.
Devenir maman a fait de moi une personne complète. J’aime ces changements. Et je m’excuse d’avoir pensé certaines choses à l’époque. Mais n’oublions pas la mère parfaite n’a pas d’enfants. Maintenant que j’en suis une (et comblée de surcroit).

Je vous souhaite des couches, de l’amour et des purées à toutes et à tous… ♡

img_0434