La maternité chez les autres #ladyBEFOREmum

Je ne sais pas toi, mais moi, avant d’être maman, les parents me gonflaient.
Oh non je les trouvais beaux d’amour, c’est un fait indéniable, peut-être même que je les enviais (c’est même plus que probable).

Mais,

ils me gonflaient!!!!

Pourquoi? ah ben c’est simple je t’ai préparé une petite liste des choses qui m’ennuyaient au plus au point. Je les trouvais ridicules, gnangnans, « gaga », avec des sujets de conversations peu intéressants (moi à part mon chat, mes nouveautés shopping, je voyais pas comment tenir une conversation « areuh, progrès, diversification »).

  1. Je n’ai jamais compris pourquoi lorsque je demandais l’âge des enfants de mes connaissances ou personnes que je rencontrais, on me disait: 13 mois, 23 mois, 32 mois… Nan, sérieux, j’aime pas les mathématiques moi. je devais toujours réfléchir.
  2. Les photos, on en parle des photos? Les photos qui pullulent sur internet&co, défilé look, 1er biberon, 1er gilet, bébé au soleil, bébé à la piscine, nan mais OH c’est bébé pas Martine!!!
  3. Les conversations avec des parents (novices ou pas), on ne parlait que DES ENFANTS. alors au début c’est mignon, puis après 1 heure, ben c’était carrément ennuyeux (pardon)…
  4. Les parents, toujours eux… Et les réflexions agaçantes au possible du type: « tu verras quand tu auras un enfant« , « ah mais toi t’es pas maman ça se voit« , « qu’est ce que tu en sais, on en reparlera« … MOUAIS, qu’est-ce que j’en savais…
  5. Quand je montais dans un avion et qu’il y avait un « bébé » dans les parages, je soufflais… La faute à pa’d’bol! Secrètement, je me disais « MAIS POURQUOI JE N’AI JAMAIS DE BOULES QUIES DANS MON SAC« .
  6. Quand je voyais un enfant faire une crise dans un magasin, littéralement je jugeais.. Je peux oser te confier m’être dit « quelle éducation« , « si c’était le mien« … Et PIRE lorsque je voyais un parent donner une gifle à son enfant… Sans voir plus loin que le bout de mon nez, j’étais outrée, prête à crier aux parents indignes.
  7. Cette assurance (arrogance) de me jurer que mon enfant, mes enfants seraient mieux, c’était même évident..
  8. Combien de fois je me suis vue plaindre un bébé qui pleurait dans sa poussette alors que sa maman ne le prenait pas. En me projetant dans un avenir lointain, la mère parfaite j’ai idéalisé, je le reconnais.

Mais depuis je suis maman, et j’ai compris, pire, je suis devenue l’un de ses parents.

A mon tour, à cause d’une nuit fatigante, une journée épuisante, Ꮥienna-ℛose  qui pleurait dans sa poussette.. Je ne la prenais pas.. je lui expliquais les choses, j’essayais de la rassurer mais il faut l’admettre j’étais fatiguée alors je laissais pleurer, un peu, rien qu’un peu.

Je n’ai plus cette prétention que mon enfant est ou sera mieux que les autres, je suis fière d’elle, c’est indéniable. Mais quel parent ne l’est pas, finalement?

Ꮥienna-ℛose  n’est pas assez grande pour me faire « une crise » dans un magasin, mais pas plus tard qu’hier, en allant chez ikea, (modifications dans la chambre de notre fille car ses besoins évoluent) à la caisse, elle s’est mise à pleurer car elle voulait être par terre (ben oui ce magasin est top pour nos têtes blondes ou brunes). Comment te dire, que je suis restée ferme mais j’ai rusé… Elle a continué à pleurer un peu, et j’avais chaud, une bouffée de chaleur pour pas dire plusieurs… Comme si, MOI, j’avais eu peur qu’on me juge. (Et pourtant je t’assure, qu’en règle générale je me fiche du regard des gens).

A mon tour, je prends l’avion, avec mon bébé. QUEL STRESS! Comme j’allaitais, je n’avais pas trop peur du décollage ni de l’atterrissage (bon un peu mais j’avais prévu mon lait et de l’homéopathie). Tu sais de quoi j’avais le plus peur? D’une crise de bébé. Si je n’arrivais pas à gérer ses pleurs? Si j’incommodais les gens autour de moi? ET si… Le regard des autres… Même si finalement, pour ma part, tout s’est merveilleusement déroulé, la mini-biche dragouillait tout le monde.

Concernant les personnes qui me disaient, aaaah tu verras. ET BIEN JE VOIS. C’est un des rares points ou j’ai très peu changé. Ca va sans doute paraitre prétentieux, mais en règle générale, je suis très ferme avec Ꮥienna-ℛose  pour ce qui est de l’éducation et paradoxalement je suis très laxiste quand à ses mouvements, à son apprentissage par elle-même. Je suis une maman Louve qui incite et accompagne son enfant à découvrir par elle même, je lui fais confiance et par la même occasion JE ME FAIS CONFIANCE, une équipe j’te dis. J’estime jusqu’à présent que c’est bien parti.. Mais on est qu’au début. Les caprices et les tests sont en cours actuellement.

Tu sais quoi? Mes conversations!!!!!! Elles sont aussi rythmées par les évolutions de bébé, les couches changées et les repas confectionnés. Pire je tiens un blog pour informer d’autres mamans. Naturellement, mes priorités ont changées. Mais je ne pouvais pas le savoir avant d’être maman. Et COMBIEN ça me fait plaisir lorsqu’on aborde le sujet Ꮥienna-ℛose  alors que je ne l’ai pas encore entamé (#mamangaga).

Pour des raisons personnelles pures, je ne souhaitais pas afficher  Ꮥienna-ℛose  aux yeux du grand public. Bon déjà c’est pas une star hein! Je me souviens de ce que j’en pensais à l’époque, avec en plus la peur grandissante des détraqués (pervers, fous qui s’inventent des vies en volant des photos ou simplement le voyeurisme malsain de certaines personnes) a renforcé mon idée. Je n’étale donc pas ses « premières fois » (et chacun fait ce qu’il veut, je m’en fiche tant que le visage de ma fille est préservé, le reste m’importe peu, dans le fond nous sommes libres et je suis respectueuse). Oh oui il m’est arrivé de le faire une fois pour sa petite couette, et sans doute une deuxième fois. Mais son visage n’est pas affiché, ce n’est pas pour rien le petit surnom de mademoiselle « le puzzle ».

En ce qui concerne l’âge de bébé, à croire que la bosse des mathématiques arrive en même temps que la maternité. Le temps à une autre perspective et l’âge aussi, je compte en mois (bon elle vient d’avoir 1 an, et elle va donc sur 13 mois)…

 Comme quoi devenir maman c’est rentrer dans un cercle très prisé « VIP ». On parle en CODE. C’est découvrir un autre monde, ou plutôt le même monde mais différemment. C’est gagner en ouverture d’esprit et grandir.. Se rappeler de nombreuses choses et en apprendre encore plus.
Devenir maman a fait de moi une personne complète. J’aime ces changements. Et je m’excuse d’avoir pensé certaines choses à l’époque. Mais n’oublions pas la mère parfaite n’a pas d’enfants. Maintenant que j’en suis une (et comblée de surcroit).

Je vous souhaite des couches, de l’amour et des purées à toutes et à tous… ♡

img_0434

Publicités

Publié par

Bienvenue sur mon blog! Partage d'un quotidien et ses astuces, lifestyle, nutrition, bébé.. Mum comblée et Lady amoureuse.

One thought on “La maternité chez les autres #ladyBEFOREmum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s