Le mal de mère 

❝Ambivalence:
Disposition à la simultanéité de deux sentiments ou de deux comportements opposés…❞

∇ Tendresse-colère, amour absolu-solitude, sang froid-impatience,  amour-rejet, fatigue-énergie, maternite-chaos, culpabilité-fierté, femme-maman… ∇


 

On prépare les femmes à l’accouchement mais selon moi on devrait plutôt préparer les femmes à l’après-accouchement, à la MATERNITÉ!

Devenir mère est la chose la plus merveilleuse, et je me sens chanceuse. Je n’ose imaginer ma vie sans ma fille. Mais la maternité c’est aussi vouloir être fusionnel avec son bébé et en même temps c’est rêver secrètement d’avoir du temps pour soi.
C’est l’aimer éperdument  mais aussi être à bout certaines fois…

Le tsunami de la maternité est ambivalent. On ne remarque souvent que le merveilleux côté de celle-ci. C’est un sacré bordel intérieur et il est parfois difficile de ne pas perdre pied.

Étre maman, ça relève du défi.. C’est vouloir tout gérer, vouloir tout assumer, vouloir y arriver… Comme avant!

Mission impossible! 

C’est essayer d’élever son enfant de façon impeccable, irréprochable, de la meilleure façon… C’est se sentir coupable lorsqu’on imagine que notre enfant est en retard (je n’ai jamais éprouvé ce sentiment pour ma part, par contre j’ai déjà été émerveillée par les progrès d’autres enfants qu’elle même ne faisait pas encore). C’est sentir le devoir de ranger, nettoyer la maison pour se sentir utile, parfaite (à nos yeux, aux yeux de monsieur et des autres..). Les autres y arrivent bien 🤔 (mais tu ne sais pas tout!!!!).  Ce besoin de montrer sans cesse l’exemple. Alors tu sors en étant pomponnée, habillée, les ongles vernis, le sourire radieux, et tes cernes camouflées.  Tu t’actives à reprendre une vie sociale dite ❝normale❞, ben oui la maternité n’est pas une maladie en soi, la mononucléose si 😉 et pourtant je t’assure les deux ont beaucoup de points communs.

Cette projection de la mère parfaite, la femme d’intérieur, l’aimante parfaite, tu sais cette fille redoutable que tout le monde envie car elle a retrouvé sa ligne très vite, qu’elle porte ses plus jolis habits, qu’elle arrive à faire des gâteaux qui embaument la maison le dimanche le tout accommagné d’un thé vert sans sucre svp. Et à côté le marmot blondinet aux joues roses et joufflues qui évidemment ne bronche pas.. (tu sais celui comme dans les films).

Avez-vous imaginé la mère parfaite?

Avez-vous imagine être cette mere parfaite?

Avez vous sauvé les apparences? 

Faute a qui? 

Aux autres! 

L’exigence sociale n’épargne presque personne! Au contraire, elle vous snobe dès la naissance et ne vous lâche pas d’une semelle.
Toujours à l’affût tapi dans l’ombre. Tu la sens?

Je suis heureuse d’avoir autant de complicité avec Ꮥienna-ℛose malgré son jeune âge, et parfois je culpabilise car je savoure (savourer est un grand mot) qu’elle fasse une sieste. Parfois je culpabilise de vouloir être sans elle, de souffler, de ne pas penser : couches, repas, biberons, bains, jeux, câlins…
Non j’ai envie de shopping, de rigolades avec mes copines, d’une soirée avec mon mec, de ne RIEN foutre et de m’affaler comme une crêpe dans ce canapé que j’aspire désormais chaque jour (à cause des miettes et de tout ce qu’un enfant t’offre sur/sous le textile, en t’epargnant les autres endroits). Je remarque que je suis disponible pour Ꮥienna-ℛose à 98% (oui je fais la vaisselle aussi, où je vais au toilette, ah non là aussi elle me suit…)

Quand tu es maman tu ne penses plus pour toi ou pour 2 (ton couple), tu fantasmes sur une pseudo liberté que tu t’autorises de temps en temps (les courses, l’après coucher … Et encore…).

Oh l’ingrate, te diras-tu! Encore une fois, j’ai la chance d’avoir mon enfant, et pour rien au monde je ne voudrais changer de vie. Je ne m’apitoye pas sur ma vie! Je l’aime..
Mais parfois je reste une femme qui est un peu fatiguée par tant de changements, tant de rôles à tenir simultanément.

L’isolement, on en parle? Les premiers mois de vie de Ꮥienna-ℛose j’essayais de ne pas sortir de trop tout le temps. Je l’admets j’étais fatiguée… Parfois je n’avais juste pas envie de me préparer. Avoir un enfant peut provoquer l’isolement. Il y a des gens qui s écartent d’eux mêmes… (Tu vas me dire au moins le tri se fait tout seul, car oui la maternité t’amène à ❝trier❞ ton entourage).

Tu crois que les cris et pleurs font peur?

Ou peut-être les conversations ❝pipi-caca-areuh❞? Beuh…

Devenir maman, c’est apprendre à repenser sa vie, aménager son temps, répartir les tâches, apprendre à déléguer (ce que je commence à faire depuis peu..) tout en cumulant le maximum de choses.. A se faire dépasser par la manne de linges qui s’accumulent.. par les listes de courses qui s’agrandissent, et par ton cerveau qui lui ne bouge pas d’un poil (ça serait trop facile 😉 ).

C’est de sentir fatiguée physiquement ET mentalement mais continuer à savourer.

Et je savoure envers et contre tout chaque instant que je peux passer avec mon enfant. Je remercie chaque jour d’avoir cette chance. Je suis heureuse d’être maman mais je suis quand même une femme …. Et je ne veux pas que l’on me voit UNIQUEMENT comme une MERE… Car l’une et l’autre sont INDISSOCIABLES. Étre maman c’est être un peu Maso 😀

♡ ma vie pour la sienne ♡

ceci est mon ressenti, ce que je décris ici est propre à moi…

Publicités

8 commentaires sur “Le mal de mère 

    1. Ohhhh merci … Ça fait vraiment plaisir de lire ça… J’avais peur des réactions suite à cet article mais … J’ai quand même décidé de le publier 🙂 alors ton commentaire fait beaucoup de bien ❤️❤️

      J'aime

      1. Je sais ce que c’est d’avoir peur de publier un article lol et je comprends tout à fait mais aucunes inquiétude j’aime beaucoup et il y a tellement de vrai et je pense que d’autres femmes et mamans se retrouveront dans tes lignes

        Aimé par 1 personne

  1. J’aime, j’adore mais surtout J’ADHÈRE pas à 100,200 ou 300% mais plutôt à 1000000%. Tout est dit, tout est vrai, tout est là !!!
    Quand je le dis que toi, t’es une #mamanparfaite ♥️

    Aimé par 1 personne

    1. Pfiouuuu ça fait du bien de lire cela ☺️☺️ tu n’es plus objective depuis que tu me connais un peu mieux :)) je te retourne le ❝maman parfaite❞ ma jolie 🙂 notre J nationale a de la chance de t avoir 😀

      J'aime

  2. Quel superbe article ma belle. Tu as une vraie plume, j’adore ! C’est très beau ce que tu écris. Je ne peux pas encore comprendre ce que c’est d’être mère mais j’adore lire tes articles car ça m’y prépare un peu.
    Pleins d’énormes bisous à la plus jolie des mamans… (après la mienne hihihi)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s