L’allaitement sans Tabou

 

CE QUE JE VIS ET J AI VECU....

Les idées de l’allaitement:

  1. C’est magnifique, ces femmes qui arrivent à allaiter leur bébé le sourire aux lèvres avec cet halo de lumière autour d’elles. Cette sérénité qui se dégage de cet instant. Ce côté magique façon publicité.
  2. OH MON DIEU, elle va avoir les seins déformés, qui pendouillent, elle va perdre sa féminité!!!!!!!!
  3. Comment ose-t-elle nourrir en public, c’est vulgaire de montrer ses seins!

Je n’ajoute pas dans ces points, les phrases types que je vais citer plus bas 😉 et dans le deuxième article.

OUI MAIS QUOI? le faux du vrai? THEORIE VERSUS REALITE?

Mon histoire…

Depuis toujours je me suis dit que j’allais allaiter. Ma mère avait allaité, et je voulais suivre son parcours, me dire que moi aussi j’étais capable de nourrir mon enfant par ce qu’il y avait de plus adapté. Puis c’est tellement facile… Je la voyais faire, ce côté naturel, ce côté simple, ce lien qu’elle avait avec ma petite soeur (la dernière je m’en souviens largement :D)

Pendant ma grossesse.

J’étais sûre de moi! J’allais allaiter. Bon évidemment, il y avait un lot de biberons sur ma liste de naissance. Au cas où, conseils des aînés. – j’avais fait toute une recherche sur les meilleurs biberons (d’après mes critères), et j’avais choisi la marque MAM– Plus elle grandissait dans mon ventre, plus j’étais convaincue de faire le bon choix.
J’ai été suivie par une sage-femme qui m’a aussi conforté dans ce choix.
J’ai moi aussi lu les témoignages de 1000000000000 femmes sur des forums, dans des livres pour futures mamans, les avis de mes copines, de la famille… Chacun allant de sa propre expérience, et nous ne sommes pas égales dans cette phase. Et je comprends aussi aujourd’hui pourquoi…IMG_2030

 

A la naissance.

TSUNAMI EMOTIONNEL. Je ne savais pas comment faire..
Mais SR elle, avec ses quelques minutes de vie a su trouver toute seule le chemin du sein, et avec cette force intérieure qui m’était alors inconnue mais qui lui était déjà propre, s’est mise a teter… Longtemps, correctement.. QUELLE SENSATION. j’étais surprise, heureuse, désemparée, admirative, dubitative..
Je ne savais pas comment être maman, mais elle, elle savait comment être mon enfant.
Je pensais devoir la guider.. et pourtant, c’est elle qui m’a guidé dès le départ… je n’ai rien fait.

et je me suis dit.. l’allaitement c’est facile !!!!!

SAUF QUE

Après quelques tétées, j’ai commencé à avoir mal, légèrement.
J’ai donc:

  • vérifié ma position d’allaitement
  • vérifié le mouvement de succion de minimoi
  • vérifié si j’avais du lait
  • demandé une crème à l’équipe hospitalière.

Tout était approuvé par les sages-femmes! TOUT.

Mais plus elle tétait, plus j’avais mal.. J’ai fait courir Monsieur LLadymum à la pharmacie pour m’acheter la crème lansinoh. (une des meilleures d’après de nombreuses mamans)

lilinappy-lansinoh-creme-lansinoh-40g-34

et j’alternais avec le cicalfate d’avène 

359-avene_cicalfate_lotion_40

mes compresses imbibées de lait maternel et les coques  (mode d’emploi) pour laisser respirer le mamelon, sans impliquer le contact du mamelon sur le tissu ou autre…. Mais AUCUN changement.. (je me suis même promenée les S***s à l’air)lol.

avent_breast_shell_set_1380032242_130x130

Les crevasses étaient là… et Réellement je souffrais..

A chaque tétée, c’était devenu un supplice. Je me mordais les lèvres à chaque fois qu’elle voulait boire. Et je tenais bon, ma mère y était arrivé pour 4 enfants, j’allais pas baisser les bras à la première!!!! Et je ne comprenais pas pourquoi j’avais autant mal, car d’après l’équipe médicale, tout était correct..

Alors pq? 

Il parait que minimoi était une goulue, et que sa succion était trop forte! 

Ca m’a fait une belle jambe, mdrrrr… Je voulais une solution…

Je n’ai pas voulu tirer mon lait, de toute façon à la maternité on ne me l’a pas proposé.

Je suis donc rentrée chez moi, et chaque jour c’était pire, j’étais à sang ( et je t’épargne le reste…)
Je dois l’admettre je me suis presque avouée vaincue.. avec la rage dans l’âme, la culpabilité, et la déception… Je n’y arrivais plus, je fatiguais, j’avais mal et elle était suspendue au sein.

ET, magie!

Après encore avoir parcouru des forums, je me suis rendue à la pharmacie près de chez moi. Et cette décision a tout changé. La pharmacienne m’a aiguillé vers des bouts de seins en silicone..

KEZAKO?!?!

C’était méga simple, il suffisait de les placer sur le mamelon juste avant la tétée, et faire téter son enfant. La marque MEDELA est quand même une marque de référence. (Tu peux retrouver les produits Medela ici, je suis fan de ce site!!!)

1er essai, j’étais mega crispée, prête à avoir mal, et miracle, je sentais encore la douleur mais j’arrivais à me détendre.. D’une douleur de 10 j’étais passée à 3.  Et elle tétait!!!!

La pharmacienne m’avait dit que ça avait sauvé son allaitement, je peux te dire aujourd’hui, qu’elle et son conseil ont sauvé le mien…
Elle m’avait mise en garde sur le fait de ne pas l’utiliser trop longtemps pour ne pas faire de confusion, mais après tout, même si ma fille avait besoin de cela pour téter et bien c’était mon lait et ça n’avait pas de prix à mes yeux… avec ou sans, j’allais enfin être sereine à l’image des publicités!!!! (on a grave la pression en fait pfffffff)

youhouuuuuuu

J’ai utilisé les protèges-mamelons 1 semaine, le temps de cicatriser. Après le retrait, mon allaitement a pris une autre dimension. j’avais persévéré et j’y arrivais.. ENFIN!

j’ai continué à mettre un peu de crème.

Mais depuis presque 9 mois à présent j’allaite ma fille. A refaire, je n’hésite pas une seule seconde.  On devrait informer et préparer un peu mieux les mamans, avant la pharmacienne, je n’avais jamais entendu parler de ça!

Je ne comprends pas pourquoi on ‘obstine à dire aux femmes qu’allaiter n’est pas douloureux… Ma vision des choses essaye de te dire qu’en temps normal si nos mamelons étaient autant stimulés alors oui c’est certain ça ne serait pas douloureux… Mais ce n’est pas le cas, je crois que le corps a besoin d’un temps d’adaptation(mais je ne suis pas médecin, ni sage-femme mais je suis maman et ma science m a dit que lool).

IMG_7780 (1)

Et la poitrine qui pendouille?

Pour moi c’est une idée reçue (mais c’est mon avis). De toute façon nous sommes toutes différentes, et madame la génétique n’est pas généreuse et bienveillante avec toutes. Sans parler de madame nature qui elle aussi n’est pas si gentille en tout temps. Pour preuve, des femmes souffrent en accouchant, d’autres pas.. Certaines peuvent s’empiffrer et ne grossissent pas et d’autres prennent 10kg rien qu en regardant une pâtisserie.. nan mais sérieux 😦

Pour ma part j’ai toujours eu une petite poitrine (sauf quand j ‘étais ronde…).

La grossesse et les hormones ont un impact sur les seins. En effet, on prend du poids en peu de temps, on perd en peu de temps,donc le poids, les hormones, les vergetures, et j’en passe.. mais l’allaitement, une fois que la montée de lait est passée (dans les premiers jours de vie de ton nourrisson et ce pour toutes les femmes qui allaitent ou pas) ben y a plus trop de moove.

J’ai la même poitrine qu’avant, bon ptet un poil moins mais je suis à un poids inférieur d’avant ma grossesse (et c’est connu on perd pas des hanches ou des fesses en premier mais des SEINS, POURQUOIIIIIIII????)

Dans mon entourage proche ils ont tous le même discours, ça n’a rien changé.. par contre les variations de poids, OUI!

Je ne me sens pas moins femme depuis que j’allaite, et je garde en tête qu’un sein avant d’être sexuel il a été conçu et ce depuis la nuit des temps pour être nourricier. Même si à l’extérieur il y a encore des regards accusateurs. Faut vraiment le vivre pour le croire.

Parfois je voudrais qu’on arrête de me dire « Oh t’allaites encore », « tu vas t’arrêter quand? »

IMG_6033

J’en sais rien… Elle et moi sommes en phase, l’allaitement roule à fond, et j’ai l’impression que nous avons une complicité énorme. Je ne suis pas prête d’arrêter et je l’avoue facilement. Sienna-Rose ne veut pas de lait artificiel (bon j’en ai déjà donné en bouillie avec des céréales, mais ce n’est pas sa tasse de lait -mouhahahhha- et pour le biberon c’est le mimijumi quand elle veut bien le prendre, sinon tasse ou verre)

Ce matin encore…IMG_0514.jpg

Tout ça pour dire que même si on le veut vraiment, il faut vraiment se préparer.
C’est magnifique mais pour certaines femmes cela reste difficile, surtout au départ..

∇Allaitement Partie Deux à suivre…∇

Et vous? vos expériences?

 

 

 

 

 

Publicités

15 commentaires sur “L’allaitement sans Tabou

  1. C’est dingue cette image de l’allaitement parfait qu’on avant d’accoucher et puis c’est comme si avec l’arrivée de bébé on accédait à la vérité ! En fait toutes mes amies ont galéré au début mais je ne le savais pas … avant ! Et maintenant je galère à mon tour ! Mais leur témoignage et le tien me donne du courage. Merci

    Aimé par 2 people

    1. Oh ton message me
      Touche vraiment… Merci ❤️ comme tu l’as si joliment dit tu accèdes à ce tabou quand tu y es .. Et je trouve ça fou justement entre femmes … Je te souhaite du courage car après c’est merveilleux… Vraiment merveilleux ❤️

      Aimé par 1 personne

  2. Coucouuu,
    Faire part de ton vécu est génial,car moi même dans très peu de temps je vais être maman 😊,et je compte bien allaiter également.Je ne pense pas au complication pour le moment,cependant,ta merveilleuse expérience et tes conseils pourront sans aucun doute m’aider en cas de difficulté à mettre en route ces moments et ce lien,qui je pense sera inoubliable.
    Un tout grand merci pour cet article 😉
    Et beaucoup de bonheur pour la suite…

    Aimé par 2 people

    1. Oh félicitations 😀 je te le souhaite de tout mon coeur, c’est une experience difficile, mais âpres une adaptation tellement merveilleuse … Si tu as des questions pas la suite je suis dispo 😀 je sais qu il y aura bcp de gens qui vont de décourager … Mais crois en toi ça aussi c’est un point important !! Merci à toi pour ton retour ! Je te souhaite énormément de bonheur à ton tour 😀 mais je n’en ai aucun doute ❤️🎉👶🏻

      J'aime

  3. merci ma chérie je suis fière d avoir pu être un modèle de maman oui je vous ai allaiter tout les quatre avec fierté et amour merci pour m avoir rendu un bel hommage en parlant de moi dans ton article merci du fond du cœur tu es une maman qui déchire grave tu es bonne lâche rien ces tes choix et tu es merveilleuse je vous aime xxxxxx ❤

    Aimé par 2 people

  4. Je découvre ton blog par hasard. Ma fille a bientôt 11 mois et je l’allaite toujours…et j’en suis fière ! Comme toi, je partage avec ma fille lors de l’allaitement une complicité hors du commun. Des sensations différentes de celles que je ressentais lorsqu’elle était toute petite;même si à l’inverse de toi je n’ai eu aucun soucis particulier (ouf!). Mais maintenant qu’elle exprime les choses différemment, qu’elle rit de bonheur à la vue de mon sein (mdr) ou qu’ elle me saute dessus pour téter, l’allaitement est devenue une immense joie pour nous deux.

    Encore plein de douceur et de tendresse …

    Audrey

    Aimé par 2 people

    1. Oooooh merci beaucoup… Wouah 11 mois? je ne sais pas quand je vais m’arrêter mais en te lisant je n’ai pas envie hihihihi… c’est vrai que plus le temps avance plus le lien est different plus fort, plus beau, plus complice, comme si on partageait un secret… oh tu as eu de la chance pour ton début d’allaitement, si j’avais pu choisir j’aurai éviter bien des embêtements… et au niveau pression des gens? moi on arrête pas de me demander « mais quand vas tu arrêter???? » aaaaaaaaaaah!!!!! merci beaucoup.. je te souhaite le meilleur à toi et ta puce =D ❤

      J'aime

  5. Article au top. Moi c’est pareille je voulais absolumenet allaiter et a la maternité pour la premiere tete Paul n’arrivait pas. Par rapport a mes tetons LOL. 🙈. Enfin on ma parlé des seins en silicone et j’ai démarré avec ca et je ne les ai pas lâché durznt mon allaitement. Ce qui a faiy qu’il a direct accepté le biberon. L’allaitement c’est beau. C’est dur au debut mais c’est tellement intense 💕

    Aimé par 1 personne

  6. J’ai eu ces douleurs aussi (en plus des contractions utérines au départ 😵) et on a essayé les embouts en silicone… que Gabriel n’a jamais voulu. 😭
    Puis s’en est suivi le pic de croissance à 3 semaines. Ça m’a achevé. J’ai du passer à l’allaitement mixte. J’ai allaité 1 mois en exclusif et 2 mois en mixte. Un peu après ses 3 mois, Gabriel a décidé qu’il ne voulait plus de mon sein. J’ai pleuré. 😂
    La différence c’est qu’au départ je ne voulais pas allaiter, puis au cours de ma grossesse j’ai changé d’avis. C’est beau de voir une maman allaiter aussi longtemps (je sais que tu as arrêté, je l’ai vu dans tes articles plus récents). ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui les contractions utérines je n ai même pas mentionné 😳😳👌🏼 Le pic de croissance (pcq en plus y en a plusieurs ce n’est pas rien :/ ) c’est bien que tu aies essaye 🙂 hahaha oui j ai arrête pour les 1 an.. 🙊 pourtant rien n’était calcule de base piur arriver à 1 an.. je m était fixée 3 mois ouis 6 … et puis…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s