bébé et la psychomot’ #happySunday

Une brève explication sur Instagram, et voilà qu’après plusieurs demandes
je termine cet article.

…trouver un équilibre corporel et psychique à partir d’expériences sensorimotrices,
émotionnelles, affectives, cognitives …

Nous avons décidé depuis peu, de faire des activités ludiques pour Ꮥienna-ℛose . Après plusieurs avis de différents parents et vu que c’est assez proche en prime de notre domicile, nous avons opté pour les cours de psychomotricité.

img_6035

Cours de psychomotricité KEZAKO?

La Psychomotricité s’intéresse au développement global de la personne, aux comportements moteurs, en lien avec la vie psychique, affective, relationnelle du sujet.

Activité qui aide l’enfant à explorer librement ses potentialités, l’espace, les objets, la rencontre, grâce à un cadre sécurisant pour le groupe et l’ajustement des psychomotriciens, attentifs au développement global de chaque enfant.

Grandir, s’autonomiser et apprendre sont alors un jeu d’enfant… Et comme le besoin d’être en mouvement dans le jeu est présent chez l’enfant jusqu’à l’âge de 6,7,8 ans et même au-delà…  Il y a des séances par groupe d’âge, selon l’évolution des jeux, et des possibilités de jouer ensemble, de partager une idée, une construction, de permettre la rencontre d’imaginaires différents.
Concrètement, le psychomotricien travaille à améliorer et la motricité globale (marcher aisément, courir, sauter, lancer/attraper un ballon ou autre objet, marcher en équilibre sur un banc, grimper ….) et la motricité fine (essentiellement manuelle et digitale : découper avec des ciseaux, jeux de pliage, colorier, dessiner, écrire, mais aussi s’habiller, lacer ses chaussures, boutonner son vêtement …) tout en se «  repérant » et en nommant l’espace environnant perçu (perception), ressenti (sensorialité), re-connu (mémorisation affective, émotionnelle, cognitive… ) 

Nous voilà donc ma soeur et moi (et bébé aussi tant qu’à faire), un diimg_6041-1manche matin, en quête de la découverte de la psychomot’ pour et par bébé. A peine arrivées dans les vestiaires, on retire nos chaussures (et chaussettes, car je trouve l’aspect sensoriel plus intéressant à pieds nus) et on passe dans la salle principale où une histoire était racontée, ensuite on nous donne accès à la grande salle, digne d’une salle de para-commando.

La grande salle dispose de piscines à balles, de jeux en équilibre, des tapis mousses partout, des jeux en bois par-ci par-là, des balles de différents modèles et des activités  avec les psychomotriciens. Il y a les parents admiratifs, les parents qui n’en ont rien à secouer et puis ces enfants qui semblent vraiment dans un jumanji géant (envie de revoir ce film sur ce). Pour la petite info, j’aurai moi même bien sauté dans la piscine à boules, glissé sur le toboggan, escaladé les endroits prévus à cet effet mais bon moi j’ai 30 piges.

J’ai cru que SR allait être intimidée, mais c’était mal la connaitre, elle a foncé dans un espace avec différentes balles (textures, couleurs, tailles..), puis est allée escalader un espèce de toboggan sur lequel il y a des roulettes (vidéo ci-dessus), elle était méga à l’aise, c’était incroyable, et je l’ai laissée choisir les activités qu’elle voulait elle! Mais ce toboggan est pourtant assez haut… mais elle a foncé foncé dessus et à vite compris d’elle même comment intercaler et les mains et les pieds pour se maintenir. C’est fou d’être si petit, si jeune et de savoir effectuer une tâche sans même réfléchir.

C’était assez comique à voir en fait, j’ai pris conscience qu’elle n’était plus si bébé que cela. Et qu’elle était plus douée que je ne l’avais imaginé, je suis restée bluffée par sa capacité à comprendre les choses et à utiliser son corps. Comme quoi, parfois même si on croit connaitre son enfant, il arrive que cet enfant réserve des surprises. Un enfant c’est merveilleux (surtout quand ça dort 😂👌🏼).

Vu le succès qu’a rencontré cette matinée, on  s’est promis de recommencer très vite (c’est uniquement le dimanche dans notre région). Inutile de préciser que la bichette a fait une bien longue sieste après ces activités nouvelles.

J’ai bien aimé à la fin du cours que les enfants et les parents aident à ranger tout le matériel, je trouve que c’est un bien bel exemple pour nos têtes brunes/blondes/rousses. Et puis ça permet de communiquer entre nous. 

#mèreindigne , ce petit bout de vidéo interrompu par une chute non dangereuse imprévisible, CHECK!

(sorry mais je suis morte de rire à chaque visualisation de cette vidéo)

En résumé on a totalement adoré!

Vite dimanche prochain 

Publicités

3 commentaires sur “bébé et la psychomot’ #happySunday

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s