Mère Veilleuse #yesWeAre

Tu es une jeune fille, tu profites de la vie, tu bois des cocktails et tu es aux aguets sur les dernières tendances. Tu es populaire. Tu es accroc au shopping. Tu sors, tu vois des gens, tu te lies d’amitié, tu tombes amoureuse…

Tu es une jeune femme, tu ne sais pas quoi faire de ta vie mais une multitude de choses te correspond. Tu profites, tu voyages, tu rencontres des gens. Des importants et des moins importants. Tu tombes amoureuse et même tu tombes de haut.

Tu es une femme. Tu aspires à gonfler les voiles, tu aspires à construire un empire. Tu te plonges dans le travail, tu projettes un poupon. Tu as très peu d’ami, Tu es tombée amoureuse, ta famille est plus ou moins présente. La vie passe… Le temps te dépasse.

Tu es une femme. Tu as des principes. Si un jour tu te maries, ça sera avec ces fleurs là, dans tel endroit, avec ces gens-là, trouver la robe, et attendre que ta moitié te fasse LA demande en mettant le genoux à terre un écrin à la main et LA bague.
Si un jour tu as un enfant, tu l’éduqueras à ta façon, et ta façon sera la meilleure (comment en douter, quoi? Une crise dans un magasin? *étouffement de rire*).

Tu es une femme. Ton ventre s’arrondit. Une période voulue ou une grande surprise. Ton ventre s’arrondit.

Tu flippes, tu es heureuse, tu pleures, tu as peur…
Tes amis sont là.
Les familles se réjouissent, lancent des paris.
Euphorie, achats compulsifs, goinfrage intensif et culpabilité naissante.
Tu penses puériculture et tu projettes cet enfant merveilleux et hors du comment que tu façonnes un peu plus chaque jour. Tu caresses ton ventre et tu rêves. Tu l’aimes mais tu n’imagines pas le futur raz de marée émotionnel.

Tu es une « tobemum ».
Tu accouches, et tu nais en même temps que ce bébé, évidemment c’est le plus beau.  Dans son joli vêtement choisi avec amour, tu es fière de le montrer au monde entier. Tu es dépassée par la magie de la maternité (et ses côtés obscurs… Ah non ça c’est plus tard). Ce poupon monopolise ton temps, ton énergie, tes bras, tes boobs… Vient alors une période où ❝manger❞, ❝se laver❞, ❝se maquiller❞, ❝coiffeur❞, ❝cocktails❞, ❝friends party❞… sont complètement hors de portée. Le temps file et le temps ne t’octroie pas une minute de plus, le salop! Alors tu fais un choix ➳ le bien-être du minuscule.

Tu n’es plus une jeune fille. Tu es une femme. Tu es une maman. Et un combat journalier s’opère sous tes yeux sans que tu puisses réellement contrôler. Maman-femme, femme-maman, copine-maman, …

Alors avec le temps le fossé se creuse. La team parents contre la team célibataire, célibattante, celibuttante. Bref, les couples avec enfants et les couples sans. Le ménage se fait malgré toi. Tu ne peux être présente la nuit, le matin tôt, la journée entière, le soir tard et de nouveau la nuit… T’as déjà même pas de temps pour toi! L’enchaînement. Tu rentres dans une routine, et tu veux le meilleur pour cet adorable poupon, au fond il est où le problème? Alors qu’importe, tu reprendras ta vie après, quand poupon sera plus autonome. Tu fais des choix. Tu es crevée. Tu te sens parfois dépassée (souvent), tu te sens seule. Et tes amis sans enfants ne s’imaginent pas ce quotidien, car on ne dit pas tout et même en parlant, ils ne peuvent s’imaginer.

Tu es une maman. Tu l’éduques selon des choix qui te sont propres. Tu es un ovni parfois (enfin je suis un ovni souvent)… ❝tu devrais faire garder ta fille plus souvent❞ peut-être mais j’ai un peu de mal à la confier et alors?, ❝elle ne va pas mourir en mangeant un pot industriel❞ on en reparlera avec TON enfant, je suis là, j’aime cuisiner, j’ai ENVIE et BESOIN de lui confectionner ses plats, ❝tu n’utilises pas de lingettes?❞ non je nettoie ses fesses à l’eau. ❝tu n’utilises que du biologique?❞ j’ai pas passé mes maigres heures de ❝pause❞ a farfouiller sur le net, les avis pour lui donner de la merde au quotidien.   ❝Tu ne lui donnes pas de tétine?❞ de un elle n’est pas fan, de deux je ne suis pas fan, de 3 je fais ce que je veux, ❝les jouets en plastique c’est pas si mauvais❞ j’en utilise aussi, mais c’est pas ma faute si j’aime le bois, ❝Montessori, c’est une mode❞ ohhhhh je suis encore à la mode? J’aime l’idée et j’utilise ce qui nous correspond, ❝tu allaites encore?❞ ah ça aurait été plus simple, la vie sociale aurait repris plus tôt si j’avais arrêté plus tôt! Mais je ne regrette pas. Pourquoi avoir un enfant si on veut à tout prix vivre comme une mère sans? Un enfant ça demande du temps, ça demande énormément de temps. Mais tu ne peux comprendre ce phénomène que lorsque tu deviens parents! Et là tu repenses aux tiens de parents, ah c’était donc pour ça qu’ils étaient énervés parfois, heureux à ce moment précis, c’était donc pour ça les réactions, les mises en garde. Parents je vous aime.
Oui parfois je me plains, oui parfois je pleure, oui la vie de maman n’est pas évidente pour toutes, oui on se sent incomprise au possible, même le papa ne se rend pas forcément compte du quotidien d’une maman, d’une mère veilleuse.

Je suis une mère veilleuse. Mon enfant, en l’occurrence ma fille, passera TOUJOURS avant tout le monde, avant mes propres priorités, avant mon propre bonheur. Si elle rit, c’est mon cœur qui s’emballe. Quand elle m’entoure de ses bras, c’est mon cœur qui s’apaise. Quand elle prononce maman c’est ma fierté qui bondit. Quand elle est mignonne et polie en public c’est une maman fière qui prend la place de la maman louve. Quoi? Elle dort à 22h? Pardon? Elle ne peut pas manger de bonbon? Ah bon? Elle ne prend que de l’homéopathie? Elle boit de l’infusion depuis son plus jeune âge? Hein? Elle a déjà son pinceau blush? Qu’est-ce qu’on entend pas comme remarque…

Il n’y a pas UNE méthode éducative. On gère comme on peut!

Nous toutes, toi, ta cousine, ton amie, une copine, moi… Nous sommes toutes des mères veilleuses. Nous voulons le meilleur pour nos poupons. Nous empruntons des chemins parfois différents, nous avons nos points de vue mais l’essentiel est la priorité. Et notre point commun chère maman, c’est le bien être de notre progéniture. Une simple projection qu’on lui fasse du mal, me fait carrément chialer. Une simple projection de … peut chambouler mon humeur, mes émotions mais mon regard qui se pose sur cette petite femme m’apaise à nouveau. Elle m’a fait devenir maman. Elle a fait de moi quelqu’un d’autre, c’est vrai… elle m’a donné, elle m’a repris. Elle me teste, elle me malmène. Mais elle m’aime comme personne n’a pu m’aimer. Elle m’emmène vers des rivages où jamais je ne pensais aller. Et je chavire à la vue de son visage. Elle est mon tout. Une deuxième petite fille va pointer le bout de son nez. Un deuxième amour. Un deuxième round. Maso? Peut-être…
Je n’aurai plus de temps j’en suis consciente. Mais je sais qu’elles vont me combler, que ce ne sera pas facile et qu’il faudra du temps pour trouver un équilibre. Mais je suis positive, j’ai hâte autant que j’ai peur.

Je pense à cette personne qui n’imaginait pas la maternité… Une fois devenue maman, elle me l’a dit… Elle comprenait alors ce que c’était… Mon comportement, mes choix.  C’est à son tour à présent, et elle s’en sort merveilleusement bien. Et je suis confiante pour les autres… Un jour elles se rendront compte.

La vie… D’une jeune fille, d’une jeune femme, d’une femme, d’une maman…

Aujourd’hui je ne peux leur en vouloir. Sans enfants je serai comme elles. Axée sur moi, mes vêtements, mon ral préféré, la nouvelle tendance capillaire, un verre de mojito à la main…. Et secrètement, parfois, je les envie.

C’est une couche que je tiens dans la main, mon sac est truffé de petites choses inconnues dans le passé. Je suis organisée dans mon désordre comme jamais. J’oublie toujours plein de choses me concernant mais concernant Ꮥienna-ℛose …. j’ai tout à portée de main, tu comprends, au cas où… Je m’envie quand je la regarde elle. Consciente d’avoir une petite fille si éveillée, si douce, si brute, si elle

Une maman c’est un tout. Un psy, un pédiatre, une infirmière, un professeur, un doudou, une tétine, un compagnon, une alliée, un chef cuistot, une artiste, une chimiste, une biologiste, une météorologue, une amie, une confidente, … Une maman encaisse et parfois sacrifie des choses. Une maman met une partie de sa vie entre parenthèses. Une maman aime au delà de tout. Une maman…

Tu es une mère veilleuse. 

Je suis une mère veilleuse.

#mèreveilleusePower
Affectueusement ♡ 


Publicités

Publié par

Bienvenue sur mon blog! Partage d'un quotidien et ses astuces, lifestyle, nutrition, bébé.. Mum comblée et Lady amoureuse.

4 commentaires sur « Mère Veilleuse #yesWeAre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s