M’exploser le coeur #1mois

Je regarde vers le lit et je les vois… Ton papa et ta soeur qui se sont endormis. Cette chambre qui semble bien silencieuse à présent, les cris sont rangés, les pleurs et les rires aussi… Ꮥienna-ℛose prend toute la place et ce soir elle dormira avec nous… (Moi qui était contre le fait de dormir tous ensemble).

Je te serre contre moi. Cette façon si particulière de crier qui t’est propre lorsque tu as faim ou lorsque tu as besoin de contact. Un ouiiiinnn et je suis là.

Tu bois ce doux nectar sucré appelé communément ❝lait maternel❞. Ce soir tu as eu droit à un tajine de pommes de terre + potimarron, je me suis régalée et j’espère que toi aussi. À juger à ta tête le lait te plait.

Tu me sembles si petite… 9 mois où tu as vécu en Moi, 1 mois que tu es parmi nous.. 1 Mois déjà…

Tu es allongée contre moi de part et d’autre de mon buste, je te redresse et dans le miroir dans le fond de la chambre à droite du lit, je t’oberve. J’ai du mal à réaliser… Toi dont la tête tient tout juste dans la paume de ma main ni plus ni moins, au creux de celle-ci contre les lignes si précieuses qui prédisent l’avenir, qui prédisent aussi votre venue… Cette tendresse infinie que je ressens et cette maternité qui fait partie de moi et me rend meilleure. Je te berce amoureusement et embrasse délicatement ta petite tête pleine de cheveux foncés. J’attends patiemment que tu fasses ce rot, je fais les 100 pas et toi, tu es contre mon coeur. Cette façon que tu as de te rouler contre moi tel un petit koala… Tes mains qui s’agrippent et tes grands yeux qui semblent tirer révérence pour rejoindre le monde de Morphée. Cette façon de t’apaiser contre les battements de mon coeur qui chante joyeusement notre chanson d’amour… Cette mélodie qui nous est propre et que seules ta soeur et toi connaissez par cœur. Cette mélodie qui vous a bercé de l’intérieur et qui continue à l’extérieur. Ta petite bouche dodue qui fait la moue et et ce minuscule corps rassuré qui lâche prise dans mes bras aimants.

J’ai envie de te poser Car j’ai envie de me reposer, dormir un peu… À la fois j’ai envie de te garder encore longtemps collée à moi façon koala, je connais ce temps vicieux, et je sais qu’un jour je dormirai à nouveau. Alors qu’importe ces réveils nocturnes, ce sont nos moments à nous deux rien qu’à nous deux… Alors je me surprends à savourer ses instants particuliers… Tu as besoin de moi petit ange alors maman est là, toujours près de toi, jamais vraiment loin.

C’est vers ta soeur que mon regard se perd furtivement du coup. Elle me semble si grande en comparaison. Dire qu il y a deux ans tout pile je faisais exactement la même chose… Elle si petite devenue si grande. Ma ℒilas-ℬeℓℓe, ma douce je t’en supplie prends ton temps… Quelle surprise lorsque je t’ai pesé et que j’ai réalisé qu’en l’espace d’un mois tu as pris 1,4kg… Ton tonus, ton éveil me surprennent… Bien que tu sois une petite fille très sérieuse, tu souris surtout quand tu dors, lorsque je te chante une chanson ou bien quand j’emprunte cette petite voix un peu bête débordante d’amour et de douceur, cette voix là tu l’adores, ça faisait le même effet à Ꮥienna-ℛose…

Je ne cesse d’essayer d’apprendre par cœur tes traits, ces traits qui changent trop vite, ces traits qui me sont inconnus mais que j’aime tellement. La bouche de papa, les yeux de maman, qu’importe tu es magnifique ! Tu es toi et j’attends avec impatience d’en apprendre encore plus sur toi…

Ma douceur sucrée, ma fleur sauvage, mon étincelle.

Un enfant ravive la flamme à l’intérieur de soi, celle qu’on protège et qui parfois s’éteint avec la vie et ses aléas.. Mes filles croyez moi, ma flamme est pourpre bleutée, elle brille et ternit les ténèbres qui étaient dans mon cœur. Mes filles vous m’avez un peu sauvé la vie, puis vous m’avez réconcilié avec ce que je croyais perdu, la famille, la maternité.

J’espère pouvoir être à la hauteur et d adoucir vos vies, de ne pas vous gêner dans vos choix et surtout d’avoir une place particulière à vos côtés… vous me l’accorderez?

Je ne suis pas parfaite, je fais des erreurs, je ne suis pas la maman bienveillante en tout temps, je suis fatiguée parfois, mais je me gave de vous, je vous observe sans cesse, je vous embrasse toujours, je vous dévore une cuisse parfois, je respire vos êtres à m’en éclater les poumons, je me surprends à vous observer et à sourire bêtement, c’est mon cœur enivré et ma tête assoiffée de votre amour, vous comblez tout… Les fêlures, les blessures…. Je ne peux m’empêcher de promener une main sur vos têtes, dans vos cheveux. Je ne peux cesser de poser ma main sur votre épaule ou sur vos mains… Je ne peux affronter une journée sans vous avoir serré contre moi ♡

Pardonnez-moi de ne plus être objective et de parfois perdre mes moyens, c’est aussi ça l’amour, perdre ses moyens et avoir plus de ressources à la fois.

Mes étincelles, vous êtes le souffre de ma vie! Qu’importe les obsctacles j’ai la lumière avec moi.

Je vous promets des voyages, des naufrages, et évidemment bien d’autres rivages.

Mes amours je vous souhaite de vivre la vie et non de la subir. Vous me rappelez souvent l’essentiel et je vous en remercie.

Je vous promets d’essayer d’être la meilleure pour vous.

Happy 1 mois ma lovely chérie… tant de progrès en si peu de temps. Je ne me lasserai jamais de vous aimer autant, je ne me lasserai jamais de vous voir évoluer.

Publicités

4 commentaires sur “M’exploser le coeur #1mois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s